Mes maisons d’édition favorites

_20170414_182643

Bonjour tout le monde !

Pour changer un peu des chroniques, je me suis dit que ça pouvait être sympa de faire quelques articles « favoris ». Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler des maisons d’édition, parce que je me rends compte que je ne les cite quasi jamais dans mes articles, alors qu’elles sont au cœur du processus d’écriture et de production du livre.

En fait, il y a une raison à cette absence : la maison d’édition est rarement un critère de choix pour moi. [La preuve, j’ai checké mes coups de cœur de l’année 2016, et ils sont tous publiés chez des éditeurs différents !] J’avoue que je n’y fais pas vraiment attention et que, pour beaucoup d’auteurs, je suis incapable de vous dire chez qui ils sont édités. Or, même inconsciemment, je pense que la maison d’édition joue, à plusieurs niveaux :

  • la ligne éditoriale : Evidemment, une maison d’édition ne publie pas n’importe quel roman, il faut qu’il cadre avec sa ligne éditoriale. Certaines développent surtout des collections axées sur des genres littéraires particuliers, comme le policier ou la chick-lit, ou ciblent des classes d’âge. D’autres peuvent mettre en avant une certaine philosophie, comme faire découvrir de nouveaux auteurs ou populariser en France des auteurs étrangers. Ce n’est pas toujours évident de s’y retrouver, car beaucoup de maisons d’édition sont généralistes et ont une politique assez large. Cependant, quand on y regarde de plus près, on peut repérer un style, une marque de fabrique, une ambiance ou des types d’intrigue récurrentes.
  • le visuel : C’est sans doute ce qui frappe le plus le lecteur et la manière la plus simple d’identifier une maison d’édition. Les styles de couverture sont très marqués, que ce soit du sobre à l’extrême (ex : Gallimard), des couleurs flashy, de belles polices, du haut gamme misant sur la qualité du matériau… Cela fait plaisir quand on voit qu’un éditeur a fait un effort sur sa couverture ! Une première de couverture moche est assez rédhibitoire. Je suis aussi sensible à l’impression : taille de l’écriture, espaces entre les lignes, découpage en paragraphe… Par exemple, j’aime beaucoup l’idée des éditions Bouquins (Robert Laffont) de rassembler plusieurs romans de grands auteurs en un seul livre, mais les livres (papier très fin, écriture petite et très serrée, manque de paragraphes…) sont juste illisibles ! La qualité de lecture en est d’emblée affectée.
  • le format : Je privilégie les formats poches plutôt que les éditions grands formats, moins chers, moins encombrants, plus facilement transportables… Cela dit, bien sûr, si le livre me tente dès sa sortie ou que je suis séduite par le visuel de l’édition, je ne me pose pas de questions ! J’ai aussi du mal avec les formats hybrides, comme Actes Sud et leurs livres hauts et étroits.

Bref, vous l’aurez compris, l’édition joue. J’ai donc pris les choses en main : je me suis interrogée sur mes habitudes d’achat et de lecture, de manière à repérer les éditions que je privilégie. Voilà ma sélection !

Les grands formats

  • Fleuve Editions

Pour le coup, voilà une maison d’édition qui a une vraie marque de fabrique ! Outre sa collection traditionnelle Fleuve noir, axée policiers/thrillers, elle mise à fond sur le feel-good, l’humour et le côté décalé. J’apprécie leurs couvertures colorées pleines de pep’s. Leur slogan : surprendre, s’évader, rire ! Parmi les titres que j’ai repéré : Furiously Happy, J’ai épousé une végane, La vie selon Juan Salvador, palmipède d’Uruguay, Le syndrome de la vitre étoilée, Et je danse aussi, Nos nuits deviendront des jours, La balade des pas perdus,  L’histoire épatante de Monsieur Fikry et autres trésors.

  • Albin Michel

Un des incontournables, un grand ponte de l’édition. Je ne privilégie pas particulièrement leurs titres, mais force est de constater que vu leurs poids sur le marché du livre, une grosse partie de mes lectures et de ma Wish-List sort de chez eux ! Pour en citer quelques-uns : Petits secrets, grands mensonges, La danse des vivants, La valse des arbres et du ciel, Les oubliés du dimanche, Manderley for ever Ils ont aussi pas mal d’auteurs à succès : Katherine Pancol, Amélie Nothomb, Pierre Lemaître, Agnès Ledig, Eric Emmanuel Schmitt, Jean-Michel Guenassia, Maxime Chattam… Autre atout, leurs couvertures que je trouve plutôt réussies !

  • Robert Laffont – Nil éditions

Petite entorse au niveau visuel, puisque je ne suis pas vraiment fan des couvertures chez Robert Laffont. Mais je dois bien reconnaître que nombre de leurs titres récents me font de l’oeil : Nos âmes la nuit, Quand le destin s’emmêle, Quelqu’un comme toi, Nora Webster, A la place du coeur… Parmi la collection NIL, j’ai aussi repéré : L’été avant la guerre, Le théorème du homard, Le bizarre incident du chien pendant la nuit, Le secret de la manufacture de chaussettes inusables et le fameux Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates. Ils ont surtout une belle offre en littérature étrangère, parmi laquelle Ken Follett, Nicholas Spark, Colm Tolbin, Yasmina Khadra, et quelques classiques (Salinger, Boulgakov, Primo Levi…)

  • Belfond

Les éditions Belfond font également partie de ces maisons d’édition qui ressortaient de mes lectures et de ma Wish-List : Le train des orphelins, Mille soleils splendides, Yaak Valley, Elephant Island, Les couleurs de l’espoir, Le gardien de nos frères, Petites recettes de bonheur pour les temps difficiles… Leurs romans sont généralement tournés drame et/ou romance, et j’aime le contexte historique souvent très présent. Ils ont aussi une collection Noire consacrée aux thrillers/policiers. On retrouve quelques auteurs étrangers bien connus, comme David Nicholls, Khaled Hosseini, Haruki Murakami, Douglas Kennedy, Barbara Abel ou encore Harlan Coben.

  • Les Escales

Cette fois-ci, on passe à une maison d’édition plus petite que j’ai découvert assez récemment. J’aime leur politique éditoriale : elle nous fait voyager et appelle à découvrir des horizons nouveaux et des auteurs étrangers peu connus en France. Dépaysement assuré ! Parmi leurs titres : L’île des oubliés et les autres romans de Victoria Hislop, Sous la même étoile, La mémoire des embruns, La voix de vague, Les vies de papier et Quoi qu’il arrive.

  • Pocket Jeunesse (PKJ)

Je les ai cité ici, parce que contrairement à leur nom, les éditions PKJ font du grand format (et puis comme ça, ça fera la transition). Spécialisées dans la fiction jeunesse et ados, tant romance que fantastique, c’est THE maison d’édition young adult. On y retrouve énormément de best-sellers internationaux, notamment les sagas Hunger Games, L’Epreuve (Le Labyrinthe), Gone, Les chroniques lunaires, Uglies, The Book of Ivy, The mortal instruments ou encore Une braise sous la cendre. Sans oublier Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers et les livres de Rainbow Rowell. En fait, j’ai un peu l’impression que toutes leurs sorties sont des succès ! Au-delà de cette recette de succès (publier des titres young adult déjà populaires dans d’autres pays – ou sur le point de le devenir), leurs couvertures m’ont scotchée plus d’une fois et suffisent à elles seules à vous faire acheter le livre ! Ils communiquent aussi pas mal, et leurs tags sont toujours amusants.

Les formats poche

Une des raisons pour lesquelles je m’attache peu aux maisons d’éditions, c’est que j’achète quasi-exclusivement des formats poche, essentiellement pour des raisons financières. Du coup, je ne cherche pas à savoir quelle maison d’édition a publié le roman en premier ! Bien sûr, s’agissant pour la plupart d’une seconde édition après la publication en grand format et non de titres originaux, c’est ici moins la ligne éditoriale qui m’importe que l’aspect visuel. Même si.

  • 10/18

Les éditions 10/18 ont une offre assez éclectique mais se présentent comme découvreur de talents. Axées surtout sur la littérature étrangère contemporaine, elles ont aussi développé une collection de policiers. Ils sortent pas mal d’ouvrages sur lesquels j’avais flashés et je suis absolument fan de leurs couvertures !

  • Folio-Gallimard

Je ne vais pas commencer à faire une liste de tous les livres sortis chez Folio, sinon on ne s’en sortirait pas ! C’est bien sûr un des principaux éditeurs de poche. Les deux-tiers de leur publication sont issues de chez Gallimard, mais ils publient aussi des romans d’autres maisons d’édition. Ils ont donc une publication énorme, ce qui m’arrange bien car je n’aime pas du tout le visuel des grands formats chez Gallimard. J’aime leur présentation sobre et la mise en page du texte, agréable à la lecture. C’est donc la maison d’édition que je privilégie pour la littérature contemporaine, mais aussi pour les classiques. En plus de ça, avec la tranche blanche et le nom de l’auteur coloré, le rendu est top dans ma bibliothèque !

  • Livre de Poche 

Le Livre de Poche est le pendant chez Hachette de Folio. Il s’agit bien entendu également un incontournable du format poche, et, pour la littérature contemporaine, ce qui ne sort pas en Folio sort chez cet éditeur. C’est donc tout naturellement qu’une grande partie des livres que je possède sont du Livre de poche ! J’ai également pas mal de classiques car leur offre en la matière est florissante. Par contre, pour ces derniers, je préfère le visuel et la mise en page Folio, car celle du Livre de Poche est en générale plus serrée et bourrée de notes de bas de page.

Bon, j’avoue que j’ai un peu triché en mentionnant les trois principaux éditeurs de format poche. Cela dit, il y a également Pocket (bon marché mais alors l’édition est vraiment trop moche) et J’ai lu, on peut donc dire que j’ai fait une sélection 😉 Il est probable que certains ne feraient pas entrer les éditeurs poches dans leur classement des maisons d’éditions (surtout si l’on juge en terme de ligne éditoriale), mais j’ai tenu à le faire parce que j’adhère totalement au concept du format poche et que, outre les PKJ, ma bibliothèque est quasi exclusivement composée de poches (dont plus de la moitié si ce n’est les 3/4 doivent être des Folio ou Livre de poche).

* * * 

Voilà pour ce long article ! Cela n’a pas été facile de sélectionner des maisons d’édition. Avec la blogosphère, je prends de plus en plus conscience des particularités des maisons d’édition et j’en découvre de nouvelles. Pour ne prendre qu’un exemple, en suivant des blogueuses qui sont « Lectrices Charleston », je me suis rendue compte que les romans de cette maison d’édition indépendante, axée sur les personnages féminins, m’attirait beaucoup. A suivre, donc !

Et vous, quelles sont vos maisons d’édition favorites ? Est-ce un critère de choix pour vous ? 

[PS : Je rappelle que je n’ai aucun partenariat avec une maison d’édition. Vous pouvez donc être assuré que ce n’est pas de la pub déguisée !]

 

Publicités

24 réflexions sur “Mes maisons d’édition favorites

  1. Chouette article, c’est toujours intéressant de parler des ME ! Pour ma part je suis plutôt poche comme toi, question de budget. J’aime tout particulièrement les poches Babel (de chez Actes Sud), ceux des éditions de Minuit, les Points et bien sûr l’incontournable Folio ! J’ai un peu plus de mal avec Le livre de poche car ils finissent systématiquement dans un état déplorable, alors que j’en prends grand soin : question de grammage du papier je suppose !

    Aimé par 1 personne

    • Ah étonnamment je n’ai quasiment pas de Babel, éditions de minuit et points, il faudrait que je me penche sur la question ! J’attends quelques années pour voir comment les livres vont tenir, mais je ne me fais pas trop d’illusion avec des poches ^^

      J'aime

  2. Sympa ton article Petite Plume 😉 Alors pour te répondre, non pas vraiment, je ne choisis pas un livre par son éditeur non plus. Mais je sais que certaines maisons d’éditions sont … ce que j’appellerais des « valeurs sûres ou presque » (ben oui y’aura toujours quelque chose qui ne plaira pas^^). Les éditions Anne Carrière par exemple sont pour moi LA révélation de mon année 2017! Leur catalogue semble être très en accord avec mes goûts. 2 livres lus, 2 coups de coeur. Ensuite je te dirais que j’ai pas mal de Pocket , de XO (mais parce que j’ai les Musso aucun autre bouquin de leur maison sinon ), Albin Michel (pour les Agnès Ledig) et pas mal de Le livre de Poche aussi… Oui je privilégie également les format poche, moins chers et moins encombrants 😉 Pas mal d’éditions France Loisirs aussi ayant été abonnée et ma maman également pendant plusieurs années 😉 A bientôt et bon week end 😉

    Aimé par 1 personne

    • Merci pour ton commentaire 🙂
      Tiens, je ne connais pas du tout les éditions Anne Carrière, je vais y jeter un œil ! Je ne me fait pas trop au concept de France Loisirs, être obligé d’acheter des livres à chaque fois ^^
      Bon week-end a toi aussi !

      Aimé par 1 personne

      • J’ai arrêté France Loisirs pour les même raisons que tu cites. Maintenant j’achète à l’envie sans me sentir « forcée »et je suis bien contente 😉 . Mais malgré tout… ça laisse des traces dans ma biblio 😉 ^^ A bientôt 😉

        Aimé par 1 personne

  3. Comme toi, j’ai tendance à ne pas vraiment faire gaffe aux maisons d’éditions, ça importe peu sur le choix de mes livres. Du coup, je n’en ai pas de préférée… Saauuuuf une ! Je suis gaga des éditions 10/18 (bon, les seuls que j’ai sont des Murakami, mais je vais y remédier quand j’aurais de l’argent hihi ! ) Leur travail côté esthétique est vraiment magnifique, et je suis complètement gaga de ce qu’ils proposent, ils ont moult romans qui me tentent !

    Aimé par 1 personne

  4. Chouette article, j’aime beaucoup! C’est vrai que je lis aussi sans distinction des maisons d’éditions même si j’ai quelques partenariats donc il y a forcément des maisons d’éditions qui reviennent plus souvent que d’autres! Mais c’est vrai que selon le genre, il y a quand même des maisons d’éditions qui ressortent plus comme les éditions Actes Sud et leur collection de romans policiers que j’aime beaucoup 🙂

    Aimé par 1 personne

  5. Comme toi la Maison d’édition n’est pas forcément un critère de sélection pour moi. Je vais plutôt acheter un roman si le résumé me plait. Mais c’est vrai que les maisons d’édition sont souvent spécifique et si on aime un thème particulier on va acheter beaucoup de romans d’une même maison d’édition 😉 Je suis d’accord aussi sur la couverture qui est assez importante pour moi!
    Pour ma part j’ai beaucoup de Pocket Jeunesse dans ma bibliothèque, de Robert Laffont, Milady, J’ai lu et Pocket 😉

    Aimé par 1 personne

  6. Je plussoie pour Les Escales ! Découverte récemment, j’adore cette maison d’édition, je trouve qu’il y a vraiment un certain ton, une ambiance qui se dégagent de leurs livres (pour ceux que j’ai lus en tout cas) et ils abordent souvent des sujets soit historiques, soit de société qui me plaisent beaucoup !

    Aimé par 1 personne

  7. Pingback: * Bilan du mois d’avril * | Petite Plume

  8. C’est un très chouette article! Je suis d’accord, parfois ca vaut la peine d’aller découvrir des maisons d’édition hors des sentiers battus. J’ai participé à un mooc récemment sur l’écriture d’une fiction et j’ai découvert à quel point le métier d’éditeur n’était pas simple, et comment il était difficile pour les toutes petites maisons d’édition de survivre aux côtés des plus grands. Charleston j’ai découvert tout à fait par hasard et j’adore leur ligne éditoriale.

    Aimé par 1 personne

    • Je me dis qu’il faudrait que j’ai plus de curiosité pour aller découvrir les petites maisons d’édition, parce que le marché du livre français est finalement très concentré autour de grands pontes de l’édition, et les autres n’ont pas beaucoup de visibilité ! Je l’ai fait avec Les Escales et Charleston, et je compte continuer ! La blogo est pas mal pour ça parce que beaucoup de blogueuses ont des partenariats et présente d’autre maisons d’édition 🙂

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s