Aphrodite et vieilles dentelles, de K. Brunk Holmqvist

couv5294826.jpgTilda et Elida Svensson, 79 et 72 ans, célibataires, mènent une vie à la routine paisible. Elles font des confitures, vont à l’église et se couchent chaque soir exactement à la même heure. Pas de commodités à l’intérieur de leur maison vétuste : les toilettes sont au fond du jardin, l’eau est à tirer au puits. Tout change à l’arrivée d’un nouveau voisin, Alvar Klemens, ou plutôt de son chat – le félin est pris de frénésie sexuelle en mangeant une des plantes d’Alvar, que celui-ci entretient avec un engrais curieux.

* * *

C’est avant tout la chronique de June and Cie qui m’a donnée envie de lire ce roman. Et qu’est-ce que j’ai bien fait !

Voilà un titre, une couverture, une histoire, qui sortent de l’ordinaire. Les personnes âgées sont rarement les personnages centraux des romans. Or, l’auteur les met ici en scène avec réussite et, pour une fois, sans déprime ni drame. De l’humour !

Lire la suite

Publicités

Complètement cramé, Gilles Legardinier

51n7rn0zrpl-_sx195_Sans plus ♠

Lassé d’un monde dans lequel il ne trouve plus sa place, privé de ceux qu’il aime et qui disparaissent un à un, Andrew Blake décide de quitter la direction de sa petite entreprise pour se faire engager comme majordome en France, le pays où il avait rencontré sa femme. En débarquant au domaine de Beauvillier, là où personne ne sait qui il est réellement, il espère marcher sur les traces de son passé. Pourtant, rencontres et situations hors de contrôle vont en décider autrement… Entre Nathalie, sa patronne veuve aux étranges emplois du temps, Odile, la cuisinière et ses problèmes explosifs, Manon, jeune femme de ménage perdue et Philippe, le régisseur bien frappé qui vit au fond du parc, Andrew ne va plus avoir le choix. Lui qui cherchait un moyen d’en finir va être obligé de tout recommencer…

* * *

Ce roman de Gilles Legardinier traînait dans ma PAL depuis presque un an quand je l’en ai enfin sorti. Malgré le succès de l’auteur et ses multiples publications depuis 2011, je n’avais encore jamais lu un de ses romans. Eh bien…. je ne crois pas que je renouvellerai l’expérience.

Lire la suite