Dieu n’habite pas La Havane, Yasmina Khadra

couv5351684A l’heure ou le régime castriste s’essouffle, « Don Fuego » chante toujours dans les cabarets de La Havane. Jadis, sa voix magnifique électrisait les foules. Aujourd’hui, les temps ont changé et le roi de la rumba doit céder la place. Livré à lui-même, il rencontre Mayensi, une jeune fille « rousse et belle comme une flamme », dont il tombe éperdument amoureux. Mais le mystère qui entoure cette beauté fascinante menace leur improbable idylle.

* * *

Après un sentiment plutôt mitigé pour Ce que le jour doit à la nuit, j’avais bien envie de redonner une chance à Yasmina Khadra. L’auteur quitte ici le Moyen-Orient, cadre habituel de ses romans, pour Cuba. C’est d’ailleurs surtout ce cadre qui m’a donné envie de lire le roman car cette petite île pleine d’histoire et de couleurs m’intrigue.

Lire la suite

Americanah, Chimamanda Ngozi Adichie

couv44240624.jpg«En descendant de l’avion à Lagos, j’ai eu l’impression d’avoir cessé d’être noire.»

Ifemelu quitte le Nigeria pour aller faire ses études à Philadelphie. Elle laisse derrière elle son grand amour, Obinze, éternel admirateur de l’Amérique, qui compte bien la rejoindre. Mais comment rester soi lorsqu’on change de pays, et lorsque la couleur de votre peau prend un sens et une importance que vous ne lui aviez jamais donnés?

* * *

L’auteur nigériane Chimamanda Ngozi Adichie fait beaucoup parler d’elle en ce moment, que ce soit pour ses romans ou ses essais féministes. J’ai eu envie de découvrir à mon tour ce petit phénomène. Et je ne suis pas déçue !

Lire la suite

Bertrand et Lola, Angélique Barbérat

couv44606054

Pourquoi Lola a-t-elle sonné à cette porte ? Pourquoi Bertrand a-t-il ouvert à cette inconnue ? Comment peut-on tomber fou amoureux de quelqu’un en dix secondes ?
Ce jour chaud du mois de juin va tout changer. Durant quelques heures de bonheur et d’insouciance, Bertrand et Lola oublient tout : elle, qu’elle va se marier dans une semaine ; lui, qu’il est reporter-photographe et ne supporte aucune attache.

* * *

Ce livre est resté dans ma PAL 1 an et demi ! Je crois que je tiens un record ! Je l’avais acheté au Salon du Livre de Paris en 2016 après en avoir entendu des bons commentaires sur la blogo. Finalement, cela a été une lecture en demi-teinte, faite de bons et de mauvais côtés.

Lire la suite

Les Suprêmes, Edward Kelsey Moore

couv8273189

Elles se sont rencontrées dans les années 1960 et ne se sont plus jamais quittées : tout le monde les appelle « les Suprêmes », en hommage au célèbre groupe des années 1970. Complices dans le bonheur comme dans l’adversité, ces trois irrésistibles « quinquas » afro-américaines aussi puissantes que fragiles ont fait d’un des restaurants de leur petite ville de l’Indiana longtemps marquée par la ségrégation leur quartier général où, tous les dimanches, entre commérages et confidences, rire et larmes, elles élaborent leurs stratégies de survie et se gavent de poulet frit.

* * *

Voilà un roman dont je vous avais parlé lors de ma présentation de récits afro-américains. A bien des égards, il m’a rappelé La couleur des sentiments : des femmes noires d’âge mûr, une amitié forte, l’Amérique des années 60, la ségrégation et le racisme, une pointe d’humour et d’émotion. Et en même temps, il n’a rien à voir et je dois dire que je l’ai trouvé bien en-dessous, même si j’ai finalement passé un moment sympathique.

Lire la suite

On dirait nous, de Didier van Cauwelaert

couv37117243Soline est une jeune violoncelliste, Illan un brillant glandeur au potentiel en sommeil. En dehors de leur amour, rien ne va plus dans leur vie… jusqu’au jour où un vieux couple attachant leur propose une existence de rêve.  Mais qu’attendent-ils en échange ?

* * * 

Je vous parlais récemment de Jules, une très bonne surprise, puisque je découvrais tout juste la plume de Didier van Cauwelaert, auteur pour le moins prolifique (plus de 30 romans à son actif !). Cela m’a donné envie d’en lire d’autres et j’ai enchaîné tout de suite après avec On dirait nous.

Lire la suite

La lionne, Katherine Scholes

couv6876733.jpg

Brillante biologiste, Emma Lindberg quitte son laboratoire australien pour la brousse tanzanienne. Officiellement, il s’agit d’une mission de recherche ; officieusement, Emma souhaite connaître la vérité sur la mort de sa mère, virologue disparue vingt ans plus tôt. A son arrivée à la station, elle assiste à un drame : les chameaux de Laura, une infirmière itinérante, sont revenus seuls. Quelque part dans le désert se trouve Angel, sa petite fille de sept ans… Avec l’aide de Daniel, un docteur massaï, Emma part à la recherche de l’enfant. 

* * *

Depuis ma lecture de Leopard Hall, j’avais envie de découvrir d’autres romans de Katherine Scholes, tout aussi dépaysants. Je me suis vite rendue compte que l’auteur australienne, qui a passé son enfance en Tanzanie, a placé tous ses romans dans des cadres exotiques, la plupart africains. C’était tout ce qu’il me fallait pour retrouver ce qui m’avait plu dans Leopard Hall ! Aujourd’hui, je vous présente donc La lionne !

Lire la suite

Jules, de Didier van Cauwelaert

couv9465130.jpg« À trente ans, Alice recouvre la vue. Pour Jules, son chien guide, c’est une catastrophe. Et en plus on les sépare. Alors, il se raccroche à moi. En moins de vingt-quatre heures, ce labrador en déroute me fait perdre mon emploi, mon logement, tous mes repères. Il ne me reste plus qu’une obsession – la sienne : retrouver la jeune femme qui nous a brisé le cœur. »

* * *

C’est un peu par hasard, en tombant dessus à la médiathèque, que je me suis tournée vers Jules, dont la suite vient de sortir. Quelle belle surprise ! J’ai découvert avec plaisir la plume de Didier van Cauwelaert, pleine d’humour et d’esprit, parfois teintée de sarcasme.

Lire la suite

Le complexe d’Eden Bellwether, Benjamin Wood

couv30600754.jpgCambridge, de nos jours. Un soir, en passant dans le campus après le travail, Oscar, aide-soignant, est attiré par les sons de l’orgue provenant de la chapelle de King’s College. Subjugué malgré lui, il ne peut maîtriser un sentiment d’extase. Dans l’assemblée, une jeune femme capte son attention. Iris n’est autre que la sœur de l’organiste prodige, Eden Bellwether. Introduit par Iris dans leur cercle d’amis, Oscar va découvrir la passion exclusive d’Eden pour la musique baroque et ses conceptions étranges sur l’usage hypnotique de son art. 

* * *

Le complexe d’Eden Bellwether, premier et unique roman de Benjamin Wood, a gagné le Prix du Roman Fnac en 2014 et cela fait donc un petit moment qu’il me faisait de l’œil.

Lire la suite

Aphrodite et vieilles dentelles, de K. Brunk Holmqvist

couv5294826.jpgTilda et Elida Svensson, 79 et 72 ans, célibataires, mènent une vie à la routine paisible. Elles font des confitures, vont à l’église et se couchent chaque soir exactement à la même heure. Pas de commodités à l’intérieur de leur maison vétuste : les toilettes sont au fond du jardin, l’eau est à tirer au puits. Tout change à l’arrivée d’un nouveau voisin, Alvar Klemens, ou plutôt de son chat – le félin est pris de frénésie sexuelle en mangeant une des plantes d’Alvar, que celui-ci entretient avec un engrais curieux.

C’est avant tout la chronique de June and Cie qui m’a donnée envie de lire ce roman. Et qu’est-ce que j’ai bien fait !

Voilà un titre, une couverture, une histoire, qui sortent de l’ordinaire. Les personnes âgées sont rarement les personnages centraux des romans. Or, l’auteur les met ici en scène avec réussite et, pour une fois, sans déprime ni drame. De l’humour !

Lire la suite

La bibliothèque des cœurs cabossés, Katarina Bivald

La bibli des coeurs cabossésTout commence par un échange de lettres sur la littérature et la vie entre deux femmes que tout oppose : Sara Lindqvist, jeune Suédoise de 28 ans, petit rat de bibliothèque mal dans sa peau, et Amy Harris, vieille dame cultivée de Broken Wheel, dans l’Iowa. Lorsque Sara perd son travail de libraire, son amie l’invite à venir passe des vacances chez elle. A son arrivée, une malheureuse surprise l’attend : Amy est décédée. Seule et déboussolée, Sara choisit pourtant de poursuivre son séjour à Broken Wheel et de redonner un souffle à cette communauté attachante et un brin loufoque…grâce aux livres, bien sûr.

* * *

La bibliothèque des cœurs cabossés est le livre parfait pour les amoureux des livres et les lecteurs en quête d’une lecture feel-good. Il m’a fait un peu penser à La petite boulangerie du bout du monde, dans le genre changement de vie, arrivée dans un trou paumé et nouvelles rencontres, bien que dans un cadre tout à fait différent.

Lire la suite