Réflexions d’une blogueuse #20

NC

Les salons littéraires : j’y vais ou pas ? ∼

 

La période estivale voit généralement fleurir de nombreux salons du livre. La France est d’ailleurs une championne en la matière, puisque presque toutes les villes moyennes ont leur petit salon. Bref, cela me semblait le sujet parfait à aborder ce mois-ci. Pour ce qui est de mon expérience personnelle, je suis allée à 4 salons : Livre Paris, Saint-Maur-en-Poche et le Salon du Livre et de la presse jeunesse de Montreuil pour la littérature, et le Festival international de la BD à Angoulême. A l’avenir, j’aimerais beaucoup voir les Imaginales à Epinal et le festival Etonnants voyageurs de Saint-Malo. Petite précision avant de rentrer dans le vif du sujet, je ne suis jamais rendue dans des « petits » salons à échelle locale et je n’en parlerais donc pas ici, d’autant que la question est différente en raison de la plus faible fréquentation, de la présence d’auteurs moins connus, du budget plus réduit etc.

Les salons littéraires divisent. D’un côté, il y a les passionnés qui attendent toute l’année pour retrouver les copines blogueuses et faire dédicacer leurs livres favoris. De l’autre, il y a les ennemis de la foule et ceux qui refusent de payer pour une librairie géante. Et moi ? Je me situe plutôt entre les deux, vous allez comprendre.

Les salons, une machine à fric ?

Le prix, parlons-en. C’est ce qui a fait le plus polémique à Livre Paris. D’aucuns considèrent que tout salon devrait être gratuit, puisqu’on entre pour acheter des livres. Personnellement, je comprends que l’on fasse payer car il faut bien amortir les coûts d’organisation d’un évènement de cette ampleur, et le billet étudiant n’est pas hors de prix. Mais c’est sûr qu’il faut prévoir un budget, surtout si l’on a dû payer auparavant les transports voire l’hébergement quand on n’est pas de la région (et on sait tous que la SNCF et les hôtels en profitent pour augmenter les tarifs puisque tout sera complet). Et avec les plans Vigipirate, c’est devenu encore plus compliqué lorsque l’on a des valises : soit on a tout bonnement pas le droit de les apporter, soit il faut payer une blinde pour accéder au vestiaire… La politique tarifaire mise en place par le SLPJ  me semble un bon compromis : l’entrée est gratuite en semaine (logique si on veut que la fréquentation soit plus homogène) et si vous achetez votre billet en ligne pour le week-end, il vous est remboursé presque intégralement sous forme de chèque-lire à utiliser sur le salon.

Lire la suite

Publicités

Réflexions d’une blogueuse #19

NC

∼ Lire rend-il asocial ? ∼

Cela fait une éternité que je ne vous ai pas retrouvé pour ce  RDV. Pas que je sois en manque d’inspiration, ne vous inquiétez pas, j’ai encore plein d’idées en stock. Simplement, ce genre d’articles me prend énormément de temps, à la fois pour réfléchir à la thématique, structurer mon propos et le rédiger. Et de temps, j’en manquais cruellement ces derniers mois ! Je n’avais pas non plus envie de le faire à contrecœur ou de le bâcler. Me voilà donc toute fraiche et dispo pour aborder une question centrale à laquelle tout lecteur a été confronté : celle du lien entre lecture et sociabilité. Il suffit d’avoir en tête le cliché du rat de bibliothèque qui passe ses après-midis seul avec son livre et fuit le contact de ses semblables. Je vous propose donc de discuter ensemble de ce sujet qui me tient à cœur !

[Je vous préviens, ça va être long !]

Lire la suite

Réflexions d’une blogueuse #18

NC

∼ Pour ou contre…noter les livres ? ∼

 

Aujourd’hui, on va parler d’un sujet assez précis chez les blogueurs littéraires : la notation. Il est assez fréquent que les blogueurs indiquent une note dans leurs chroniques. Sur les réseaux sociaux littéraires, comme Livraddict ou Babelio, on vous propose aussi de donner une note au livre (sur 20 ou selon un nombre d’étoiles). Personnellement, je ne note jamais les livres, ou du moins pas avec un chiffre. Je vous explique ça de suite !

Lire la suite

Réflexions d’une blogueuse #17

NC

∼ Comment trouver du temps pour lire et bloguer ? ∼

 

Il ne vous aura pas échappé que, dernièrement, j’ai laissé le blog en flottement quelques semaines, avant de décider de réduire franchement mon rythme de publication. Cette année est ma dernière année d’études et je prépare des concours qui me demandent beaucoup de travail, du coup j’ai beaucoup moins de temps pour lire et bloguer. Vous comprendrez pourquoi je trouvais le sujet particulièrement d’actualité !

Avant tout, je vous invite à aller voir l’article de Lupiot qui s’interroge de manière très éclairante sur ce qui nous pousse à vouloir « lire plus ». Très clairement, si on se rend compte que l’on veut lire plus en raison d’une pression sociale, d’une volonté de briller ou de faire autant ou mieux que les autres, ce n’est pas la peine. Et puis quantité ne rime pas forcément avec qualité ! Sans compter que si l’on est dans l’optique de « je ne lis pas beaucoup mais il le faudrait », il est probable que le manque de temps passé à lire soit lié à un manque d’envie réelle (la lecture serait plus une contrainte sociale qu’autre chose) et ça ne mènerait à rien de se forcer. A mon sens, lorsqu’on est vraiment passionné, on trouve toujours un moyen de se consacrer à sa passion. Pour ma part, si je veux lire plus, c’est parce que j’aime ça, parce qu’il y a énormément de livres qui m’intéressent, que j’ai sans cesse envie de découvrir de nouveaux romans et que ma soif de lecture est quasiment intarissable (il n’y a qu’à voir la taille de ma Wish-List…).

Je m’adresse donc à tous ceux qui sont dans une situation similaire à la mienne, des personnes qui ont un emploi du temps très prenant, qui ne lisent pas autant qu’elles le voudraient pour cette raison, et qui n’ont pas non plus envie de renoncer à la lecture à cause de leurs études ou de leur travail. Je suis bien placée pour en parler puisqu’il y a  quelques années, à la fin du lycée et à mon entrée à la fac, j’avais justement laissé tomber la lecture parce que je n’avais plus le temps (ou plutôt je croyais ne plus en avoir). J’ai trouvé ensuite plein de petites astuces pour trouver du temps pour lire, et vous verrez qu’il s’agit souvent de quelques minutes grappillées par-ci-par-là !

Lire la suite

Réflexions d’une blogueuse #16

NC

∼ Pour ou contre…les services de presse ? ∼

 

Eh oui, aujourd’hui on va parler Services presse (SP). Je sais que c’est un sujet assez sensible qui a le don de susciter envies, accusations, critiques et débats sans fin. Il n’en reste pas moins que c’est un élément très présent sur la blogo et j’avais envie de vous donner mon avis là-dessus. Surtout, n’oubliez pas que les commentaires sont là pour qu’on échange si vous le souhaitez !

Lire la suite

Réflexions d’une blogueuse #15

NC

∼ Pour ou contre…les challenges littéraires ? ∼

 

Aujourd’hui j’avais envie de vous parler d’une pratique très courante au sein de la blogosphère littéraire : les challenges.

Le challenge, un truc de blogueur

Je crois que je n’avais jamais pensé à me lancer des challenges littéraires avant d’avoir un blog, et c’est donc une chose que j’ai découverte avec Petite Plume. Qu’ils reviennent chaque année ou soient organisés de manière ponctuelle, qu’ils durent 1 an ou moins, qu’ils soient quantitatifs ou thématiques, autour d’un genre, d’un auteur, d’une saison, d’un évènement, d’un pays, il en existe des centaines et de nouveaux sont lancés chaque année par des blogueurs. Même si les plus connus sont souvent lancés par de « gros » blogueurs, Livraddict a prévu justement un espace où chacun peut organiser son propre challenge.

Lire la suite

Réflexions d’une blogueuse #14

NC

∼ Bloguer incognito : vie privée, vie bloguesque ∼

 

Je suis heureuse de vous retrouver enfin pour notre rendez-vous mensuel spécial blogging. Cette fois-ci, je souhaitais aborder une question qui me taraude depuis pas mal de temps : celui du rapport entre identité de blogueur et identité personnelle, entre activité numérique et activité quotidienne. Dit comme ça, j’ai l’impression d’être un agent double, mais vous voyez ce que je veux dire : on blogue sous un pseudo, on s’adresse à un public lointain, on rencontre virtuellement des personnes que l’on ne connait pas en vrai… Bloguer, quelque part, c’est avoir deux casquettes différentes.

A partir de là, tout blogueur est confronté au choix suivant : faut-il séparer totalement ces deux mondes ou les faire se rencontrer ?

Lire la suite

Réflexions d’une blogueuse #13

NC

∼ Le mystère PAL ∼

 

PAL. Pile à lire. Ce que j’aime avec ce terme, c’est que rien que le concept en dit déjà beaucoup. Une sorte de code entre personnes qui partagent les mêmes passions et les mêmes « faiblesses ». PAL comme amoureux des livres, PAL comme visiteurs assidus des librairies, PAL comme acheteurs compulsifs – et souvent PAL comme blogueurs. Ces livres que l’on possède et que l’on n’a pas encore lu.

N’importe quel lecteur lambda ou occasionnel, achète de temps en temps un livre et le lit, jusqu’à son prochain moment de lecture. Pour beaucoup de gens, il semble incompréhensible d’avoir une PAL, des livres que l’on accumule sans les lire. La logique voudrait que l’on finisse les livres que l’on possède avant d’en acheter de nouveaux !

Ainsi que beaucoup de lecteurs, outre que je ne connaissais pas le terme, je n’avais pas vraiment de PAL avant de commencer le blog – ou du moins était-elle assez négligeable. En me (re)lançant la tête la première dans la littérature, en ouvrant le blog et en fréquentant la blogosphère, mon rythme de lecture est reparti en flèche, et avec lui tous ces livres que j’avais envie de lire (dois-je rappeler que ma Wish-List dépasse les 500 ???)…et d’acheter.

Depuis le début de l’aventure Petite Plume, ma PAL oscille entre 30 et 40 livres. C’est peu (surtout comparé au reste de la blogo !), mais c’est déjà trop pour moi. J’aimerais la réduire à une dizaine de livres (de manière à être raisonnable tout en ayant suffisamment de choix). Voilà pourquoi j’ai décidé de vous parler des pour ou contre des PAL !

Lire la suite

Réflexions d’une blogueuse #12

NC

Dix conseils pour mieux s’organiser quand on blogue

 

Avant toute chose, je voudrais préciser que je ne prétends pas du tout être la blogueuse la mieux organisée du monde. Il m’arrive de poster de manière irrégulière, de renoncer à certains articles, de laisser s’accumuler les chroniques en retard et de m’y prendre à la dernière minute. Comme tout le monde, j’ai envie de dire. Mais depuis que j’ai commencé le blogging (un peu plus d’1 an et demi), j’ai fait pas mal de progrès en mettant en place quelques techniques pour mieux m’organiser. Voilà 10 conseils que je souhaite partager avec vous !

Lire la suite

Réflexions d’une blogueuse #11

NC

∼ Dans les coulisses de Petite Plume (2/2) ∼

Mes petites habitudes de lectrice

1. Mes moments de lecture

giphy.gif

Je lis aussi souvent dans les transports en commun, c’est l’occasion de meubler du temps perdu ! D’ailleurs, il m’arrive même de sortir un livre juste pour 5-10 minutes histoire de ne pas perdre la moindre minute de lecture ou quand j’ai trop envie de connaitre la suite ! Je supporte d’autant plus mal les gens qui parlent fort ou écoutent leur musique à fond dans le train, j’ai juste envie de leur crier « mais taisez-vous je LIS !!! ». C’est aussi pour cela que j’aime mes trajets TGV du week-end car je sais que ce sont des séances privilégiées de lecture : 2 heures tranquilles sans culpabiliser puisqu’on ne peut rien faire d’autre !

Lire la suite