Le bilan non livresque du mois #9

Rien ne va plus, on est déjà à la mi-octobre et je n’avais toujours pas sorti mon bilan non livresque du mois de septembre ! Vite, vite, remédions à ça !

Le visionnage du mois

Ce mois-ci, je suis allée voir Dune au cinéma. J’appréhendais un peu dans la mesure où je ne connaissais absolument pas l’histoire et que je suis peu familière de la SF. Mais le film est largement accessible pour les novices, la prestation de Timothée Chalamet vaut le détour et les effets spéciaux sont impressionnants ! Même si j’ai trouvé quelques longueurs vers le milieu du film, j’ai passé un bon moment et j’attends maintenant la suite ! Ou peut-être que je me mettrai aux livres si je n’ai pas la patience d’attendre le second film…

L’artiste ou la chanson que j’ai écouté en boucle

Mon plaisir coupable du mois c’est ce duo que j’ai sans arrêt dans la tête.

J’ai également regardé les auditions à l’aveugle de The Voice All Stars, et j’ai flashé sur la prestation d’Anne Sila (elle est disponible sur les plateformes de streaming pour mon plus grand plaisir).

Lire la suite

Mes lectures de l’été

Le mois d’octobre est déjà bien avancé, il est grand temps de faire un bilan de ce que j’ai lu cet été !

Je dois dire que je ne suis vraiment pas en avance cette saison, puisque j’en suis encore à chroniquer mes lectures du printemps… Au moins, il y aura davantage de suspense dans cet article 😉

Cet été, il y a eu..

De l’émotion

Les lendemains est un très beau roman sur le deuil, dans lequel la nature tient une place à part.

Lire la suite

Mon désir le plus ardent, Pete Fromm

Des mois après ma lecture, voilà que je trouve enfin le temps de vous parler de Mon désir le plus ardent, un roman bouleversant servi par la plume magnifique de Pete Fromm.

Maddy s’était juré de ne jamais sortir avec un garçon du même âge qu’elle, encore moins avec un guide de rivière. Et puis elle rencontre Dalt, et plus rien ne compte. À vingt ans, Maddy et Dalt s’embarquent dans une histoire d’amour absolue et explosive. Mariés sur les berges de la Buffalo Fork, dans le Wyoming, ils vivent leur passion à cent à l’heure et partent créer leur entreprise de rafting dans l’Oregon. Très vite, ils décident de fonder une famille. Mais l’enfant qu’ils désirent de tout leur coeur tarde à venir. Un jour, alors que Dalt est en expédition en Mongolie, Maddy apprend une nouvelle qui bouleverse son existence.

[Le résumé ci-dessus provient de la quatrième de couverture de la version poche. Je vous déconseille de lire la quatrième de couverture du grand format (repris dans le résumé Livraddict), qui spoile la majeure partie de l’histoire.]

Lire la suite

Le bilan non livresque du mois #8

Alors que sonne la fin des vacances, il est temps de dresser le bilan non livresque du mois d’août !

Le visionnage du mois

Le visionnage du mois n’est pas un coup de cœur, mais j’étais obligée de le mentionner ici, for the record. J’ai enfin regardé le fameux Rocky (pour faire plaisir à mon mari pour qui c’est un classique !). J’avoue avoir trouvé que le film n’a pas très bien vieilli et est en fin de compte plutôt quelconque. On verra ce que donne la suite, il m’en reste 4 à voir ! :p

L’artiste ou la chanson que j’ai écouté en boucle

Depuis que je suis allée le voir en concert fin juillet, j’ai beaucoup écouté le dernier album de Vianney.

Lire la suite

Tag : Mid-year book tag

Cela faisait bien longtemps qu’il n’y avait pas eu de tag par ici !

J’ai eu envie de reprendre le « Mid-year book tag », vu notamment chez Des livres, des livres ! et Maven litterae (dans une version un peu différente !), pour faire le bilan des six derniers mois version lecture.

C’est parti !

1) Combien de livres lus depuis ce début d’année ? 

30, en ne comptant que les romans.

2) Tes trois meilleures lectures pour l’instant ? 

C’est vraiment serré alors j’espère que vous ne m’en voudrez pas d’en choisir 4 !

Voir les chroniques : Déracinée, Un si petit oiseau, Les lendemains, Le Club des veuves qui aimaient la littérature érotique

Lire la suite

Le Club des veuves qui aimaient la littérature érotique, Balli Kaur Jaswal

On se retrouve aujourd’hui avec un roman rafraîchissant, drôle et émouvant – tout ce qu’il nous faut pour cet été !

 » Association sikhe recherche animatrice pour atelier d’écriture réservé aux femmes.  » La bonne aubaine pour Nikki, Londonienne de vingt-deux ans, en quête désespérée d’un petit boulot.

Mais alors qu’elle pensait former des apprenties romancières, Nikki se retrouve face à un public inattendu : une dizaine d’Indiennes, de tous âges, majoritairement veuves, souvent analphabètes et dotées d’une imagination très, très fertile. Écrire ? Pensez-vous ! Elles, ce qu’elles veulent, c’est raconter : le choc culturel, la vie de famille, l’éducation des enfants. Raconter encore l’amour, le sexe et tous ces fantasmes enfiévrés qui leur traversent si souvent l’esprit. Raconter aussi la solitude, la soumission aux hommes, la violence, parfois.

Alors que la fréquentation de ce club débridé augmente de semaine en semaine, Nikki s’interroge : comment porter ces histoires au-delà des murs de la maison de quartier ? La jeune étudiante a une idée. Mais libérer la parole des femmes n’est jamais sans danger…

Près de deux mois après ma lecture, je trouve enfin le temps de vous parler du Club des veuves qui aimaient la littérature érotique.

Je ne m’attendais pas à grand chose d’autre qu’une lecture légère sans prétention en ouvrant ce roman, mais laissez-moi vous dire que j’ai A-DO-RE !

Lire la suite

Une étincelle de vie, Jodie Picoult

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler d’un des derniers romans de Jodie Picoult (je croyais que c’était le dernier mais c’est une auteure très prolifique et un autre est sorti en avril !).

Quand une prise d’otages a lieu dans la dernière clinique du Mississipi à pratiquer l’avortement, c’est à Hugh McElroy, un négociateur de crise expérimenté, que l’on fait appel. Avec plusieurs blessés nécessitant des soins et un forcené dont les revendications restent floues, la situation s’avère délicate à gérer. Elle le devient encore davantage quand Hugh apprend que sa fille adolescente se trouve à l’intérieur du bâtiment.

Si vous suivez le blog depuis longtemps, vous savez que Jodie Picoult fait partie de mes auteurs incontournables. J’ai adoré A l’intérieur (réédité sous le titre A fleur de peau) et La tristesse des éléphants, et j’ai été marquée par la réflexion portée dans Mille petits riens.

Si l’auteure a écrit des romans assez diversifiés, Une étincelle de vie s’inscrit dans la même veine que Mille petits riens, c’est-à-dire l’analyse d’un sujet de société. Après avoir traité du racisme, Jodie Picoult s’attaque à la question de l’avortement, qui suscite encore aujourd’hui énormément de débats et d’affrontements idéologiques aux Etats-Unis, entre conservateurs et partisans des droits des femmes.

Lire la suite

Le bilan non livresque du mois #7

Quelqu’un peut-il m’expliquer où est passé l’été ? Je n’arrive pas à croire qu’on est déjà au mois d’août !

Ce mois de juillet a été catastrophique niveau blog et lecture, mais il faut dire que la période estivale amène bien trop de distractions ! Bref, passons au bilan non livresque du mois !

Le visionnage du mois

Ce mois-ci, impossible de choisir (les mauvaises langues diront que j’ai passé trop de temps sur Netflix), j’ai fait deux belles découvertes.

D’abord Sweet Tooth, une vraie belle surprise. En voyant la bande annonce, j’avais peur que ce soit trop enfantin ou trop fantasy. Eh bien…je suis fan ! Dans un futur post-apocalyptique, un virus a décimé la population et a créé une nouvelle race d’êtres hybrides, mi-hommes mi-animaux (je sais, on croirait une histoire inspirée du Covid mais en réalité il s’agit d’une adaptation d’un comics écrit bien avant). Un père et son fils mutant du nom de Gus vivent cachés dans le parc Yellowstone lorsqu’une série d’évènements pousse l’enfant à franchir la frontière le séparant du monde extérieur. Commence alors un périple à travers les Etats-Unis, où il découvre un environnement hostile dans lequel les hybrides sont pourchassés.

Outre le fait que Gus est incroyablement adorable (et alors Bobby…no comment !), l’histoire est vraiment prenante ; le suspens plane quant à l’origine du virus et des hybrides et au destin de Gus, alimenté par la diversité des points de vue. C’est particulièrement bien filmé, les plans de paysages sont magnifiques et la photographie crée un univers à part. En prime, la série est servie par une jolie bande-son (vous le verrez juste après hihi).

Lire la suite

Les lendemains, Mélissa Da Costa

Alors que j’étais en vacances dans le Cantal, je me suis retrouvée en rade de livres à lire. Comme je ne me voyais pas passer les derniers jours de mon séjour sans lecture, j’ai profité d’un passage en ville pour faire un saut en librairie (pour une fois que j’avais une bonne excuse pour faire grossir ma PAL haha). En parcourant un peu au hasard les étalages, je suis tombée sur le roman de Mélissa Da Costa, qui se déroulait en Auvergne. J’ai aimé le clin d’œil alors j’ai décidé de tenter la découverte !

Réfugiée dans une maison isolée en Auvergne pour y vivre pleinement son chagrin, Amande ne pensait pas que l’on pouvait avoir si mal. Les jours se suivent et dehors le soleil brille, mais, recluse, elle refuse de le voir. Lorsqu’elle tombe par hasard sur les calendriers horticoles de l’ancienne propriétaire des lieux, elle décide pourtant, guidée par les annotations manuscrites de Madame Hugues, d’essayer de redonner vie au vieux jardin abandonné. Au fil des saisons, elle va puiser dans ce contact avec la terre la force de renaître et de s’ouvrir à des rencontres uniques. Jusqu’à ce que chaque lendemain redevienne, enfin, une promesse d’avenir.

Tout simplement bouleversant. Malgré la thématique assez difficile, j’ai dévoré Les Lendemains en quelques jours, portée par la puissance du récit, le réalisme des personnages que l’on a l’impression de côtoyer pour de vrai, les émotions fortes parfaitement retranscrites et finalement la beauté du message.

Amande a presque 30 ans lorsqu’elle perd brutalement son mari. Elle se sent incapable de reprendre sa vie normale, perdue dans une zone grise où plus rien n’a de sens, avec l’impression de ne plus savoir vivre dans le monde.

Alors elle décide de louer une maison isolée en Auvergne, comme pour se couper du monde et n’avoir pas à affronter les gens, la vie qui continue, le quotidien qui lui semble insurmontable. Elle se mure dans sa solitude, dans son silence, fuyant l’extérieur, le contact humain, même le chat qui passe dans le jardin.

Lire la suite

Le bilan non livresque du mois #6

Et dire qu’on est déjà au mois de juillet ! C’est parti pour la sixième édition du bilan non livresque, l’article où on parle de tout sauf de livres !

Le visionnage du mois

J’ai découvert la série Master of None, qui raconte le quotidien d’un trentenaire d’origine indienne à New-York. Des épisodes courts, de l’humour, un personnage ordinaire un peu « loser » dans lequel on peut se reconnaître, des sujets de société… autant d’atouts qui m’ont convaincue !

Lire la suite