Connaissez-vous ? #10

∼ Des lieux insolites ∼

Bonjour à tous !

A l’approche des vacances (oui oui, je sais, on est encore loin du mois de juillet mais bon personnellement mes vacances ne vont pas tarder à débuter et à l’inverse je vais bosser au mois d’août, chacun son truc 😉 ), j’avais envie de vous parler de lieux à visiter. Et pas n’importe lequel : des sites culturels, architecturaux ou naturels qui sortent de l’ordinaire. C’est parti !

[ J’ai volontairement choisi des lieux en France, plus facilement accessibles. Je me suis autorisée une petite exception pour un endroit que j’ai visité récemment 😉 ]

Lire la suite

Connaissez-vous ?#8

∼ Escher ∼

Escher.jpg

L’année dernière, lors de mon séjour aux Pays-Bas, j’ai eu l’occasion de visiter le Escher in het Paleis, un musée consacré à MC. Escher situé dans un ancien palais royal à La Haye. Je connaissais déjà l’artiste de nom, et j’ai pu découvrir mille choses passionnantes sur son oeuvre, que je voulais partager avec vous.

[Pour des raisons de droit d’auteur, je ne peux reproduire les images des oeuvres dans cet article, vous trouverez donc à la place des liens vers le site officiel consacré à Escher.]

Lire la suite

Connaissez-vous ? #7

∼ 11. 22. 63 ∼

301824

Cette mini-série américaine composée de 8 épisodes, sortie en 2016 (pour une fois que je suis à jour !), est l’adaptation d’un roman de Stephen King du même nom. Je n’ai lu aucun livre du maître des polars de l’horreur, je ne peux donc pas me prononcer sur la fidélité au roman. Il me semble toutefois qu’avec des épisodes d’une heure on a le temps de couvrir une bonne partie des éléments du bouquin ! On retrouve dans les rôles principaux James Franco (Jake Epping), George MacKay (Bill), Daniel Webber (Lee Oswald) et Sarah Gardon (Sadie Dunhill).

De quoi ça parle ?

Le professeur de littérature Jake Epping apprend par son ami l’existence d’un portail temporel permettant de retourner en 1960. Sa mission va être de vivre dans le passé afin d’empêcher l’assassinat de John Fitzgerald Kennedy le 22 novembre 1963, en espérant que le présent en sera devenu meilleur. Il devra notamment déterminer qui est le commanditaire du crime et si Lee Oswald est bien coupable. Mais tout n’est pas si simple, car « le passé ne veut pas être changé. »

11. 22. 63 gagne son pari avec le sujet ô combien troublant de l’assassinat de JFK, proposant une interprétation de l’événement. On suit avec intérêt Jake dans sa tentative pour démêler les ficelles et résoudre le mystère. La série met un peu de temps à démarrer et le rythme n’est pas toujours dynamique, mais le mystère est là, la tension est palpable et on n’est pas à court de rebondissements. Une chose est certaine : rien ne se passe jamais comme prévu !

On reconnait Stephen King dans le côté un peu flippant de certains épisodes, carrément angoissants (surtout pour moi qui ne suis pas adepte de l’horreur ^^). La série mêle habilement thriller et éléments fantastiques. Jake devra vaincre les résistances du passé, toujours là pour lui mettre des bâtons dans les roues. Mafia, psychopathes et CIA sont également au rendez-vous !

 

 

Je me suis attachée au personnage principal, même si j’ai eu un peu plus de mal avec son acolyte. Jake, résolu mais parfois découragé par le poids de sa mission, porte tant bien que mal sa lourde charge sur ses épaules et tente de suivre les recommandation de son ami. Le personnage de Lee Oswald est très réussi et donne une consistance à cet homme torturé qui a tant fait parler de lui.

11. 22. 63 nous immerge dans l’ambiance dans années 60, avec une reconstitution fidèle des vêtements, des voitures, du mobilier et des mœurs de l’époque. On s’y croirait ! Elle pose aussi la question du mal-être du personnage venu du futur : étranger à son époque, il n’est pas à l’abri de gaffes en mentionnant des choses qui ne se sont pas encore produites. Contraint de mentir constamment, il ne peut nouer de véritables liens. On comprend que la situation peut devenir pesante…

sans-titre

 Bref, une bonne série malgré quelques longueurs !

Connaissez-vous ? #6

∼ Sebastiao Salgado ∼

21d85f5e6c61d3182be1f03f802ea795

Après vous avoir parlé de séries, de sculpteurs, de peintres et de dessinateurs, je vous propose de faire un tour dans l’univers de la photographie.

C’est il y a deux ans, en allant voir au cinéma le documentaire Le Sel de la terre que j’ai découvert l’oeuvre de Sebastiao Salgado. Autant vous dire que la photo est un monde dont j’ignore tout, ses artistes, ses règles, son art. Pourtant, un peu par hasard j’ai vu ce film biographique…et quelle claque !

Lire la suite

Connaissez-vous ? #5

∼ Puuung ∼

 

13769369_1198384140194289_962903373345411079_n

Crédits Photo : Puuung

La présentation de ce mois-ci sera assez brève. Je tenais simplement à vous parler de Puuung, une illustratrice sud-coréenne que j’ai découverte sur Facebook. Ses dessins se situent dans l’horizon du graphisme manga et du « kawaii » (mignon en japonais), et plairont sûrement aux adeptes du genre, mais ne se réduisent pas à cela.

Lire la suite

Connaissez-vous ? #4

∼ Niki de Saint-Phalle ∼

 

Trois jours avant la fin du mois, il est grand temps de vous retrouver pour notre rendez-vous (que j’ai trop souvent tendance à zapper faute de temps… et de courage) ! Ce mois-ci, je vous parle d’une artiste qui est certes connue, mais pas forcément de manière très approfondie. Moi-même j’avoue que, jusqu’à peu, même si certaines de ses œuvres m’étaient familières, je n’y connaissais pas grand chose et son nom ne me disait rien.

Mais il y a environ un an et demi, je suis allée voir une exposition au Grand Palais consacrée à Niki de Saint-Phalle. L’occasion de découvrir une artiste, une femme engagée et des œuvres puissantes, que j’aimerais partager avec vous.

Lire la suite

Connaissez-vous ? #3

Touch

Touch-affiche

Créateur : Tim Kring (celui de Heroes)
Deux saisons 
2012-2013

 

Aujourd’hui je tiens à vous présenter une série américaine qui a été diffusée il y a quelques années sur M6 et n’a, à mon goût, pas eu le succès qu’elle méritait. En effet, n’ayant pas eu une audience suffisante aux Etats-Unis, Fox a arrêté la série au bout de deux saisons, quitte à la laisser totalement inachevée. Je trouve cela vraiment dommage car beaucoup de mystères sont restés sans réponse alors même que la suite de Touch recelait un fort potentiel.

Qu’à cela ne tienne, je ne lâcherai pas l’affaire et vous parlerai de cette série originale et bourrée de qualités !

Lire la suite

Connaissez-vous ? #2

Dan Ohlmann et ses miniatures

Entrez dans le monde du tout petit…

Il y a quelques temps, au détour d’un concours, j’ai eu l’occasion de visiter la belle ville de Lyon (que j’aurais l’occasion de découvrir plus en détail dès la rentrée). Notre balade nous a conduit au Musée Miniature et Cinéma, un endroit génial où vous pouvez voir des décors de cinéma, des objets authentiques de tournage (maquettes, masques, costumes etc) et les techniques d’effets spéciaux utilisées. Le musée comporte également toute une partie dédiée aux miniatures, avec une série d’objets minuscules impressionnants de minutie, et surtout les scènes créées par Dan Ohlmann (lui-même fondateur du musée). Fascinée, j’ai décidé de vous présenter son travail.

danohlmannmaxims.jpg

Mais qui est donc ce Monsieur ?

Né en 1955 à Montélimar, Dan Ohlmann est, à l’origine, ébéniste et décorateur d’intérieur. En 1985, il découvre la miniature grâce aux décors de théâtre qui utilisent des maquettes. Il crée alors ses premiers meubles en miniature. En 1987, il réalise à l’échelle 1/12ème l’intérieur du Restaurant Maxim’s de Paris, un décor Art Nouveau qui lui plait tout particulièrement. Cette œuvre est sa révélation : bénéficiant de l’enthousiasme de la presse et du public, il devient le premier miniaturiste en France. En 1986, il crée le premier festival international de la miniature à Montélimar. En 1990, il fonde à Lyon le Palais de la miniature, qui déménagera pour devenir le Musée miniature et cinéma en 2005.

Son œuvre :

A partir de photos, de mesures et de croquis, l’artiste parvient, en prêtant une grande attention à l’échelle et aux proportions, à reproduire des lieux hyperréalistes.  Scènes de la vie quotidienne, endroits emblématiques ou porteurs d’une atmosphère particulière, il nous transporte dans ses univers. Il explique lui-même ne jamais ajouter de personnages pour que le visiteur puisse rentrer dans le lieu et s’y sentir vivant.

Quelques photos plus tard,  et les lieux paraissent réels !

SAMSUNG CSC

SAM_4885.JPG

picture04

Sa technique :

Qui veut se lancer dans la miniature doit s’armer de patience : l’artiste met en moyenne entre 7 mois et 1 an par décor ! L’art de la miniature comporte en outre une phase cruciale d’étude et de préparation : observer un lieu inspirant dans les moindres détails, en prendre précisément les mesures pour une reproduction fidèle, concevoir des prototypes et des montages… On comprend que le parcours d’architecte de Dan Ohlmann ait pu l’aider ! Le miniaturiste utilise principalement des pâtes à modelage, du bois, du silicone et de la peinture.

Vous en voulez encore ?

Malheureusement, la miniature est une discipline assez rare. Voici cependant quelques lieux qui la mettent à l’honneur !

En France :

  • Musée Miniature et Cinémas, à Lyon
  • Musée de la Miniature, à Montélimar
  • France Miniature (plus grand parc miniature d’Europe), à Elancourt (près de Versailles)
  • Parc des Miniatures (Alsace-Lorraine), à Plombières-les-bains
  • Vendée Miniature, à Bretignolles-sur-Mer
  • Ardèche Miniature, le Jardin des trains ardèchois, à Soyons
  • Le village provençal miniature, à Grignan

En Europe :

  • Mini-Europe, à Bruxelles
  • Hollande Miniature (Madurodam) à La Haye
  • Queen Mary’s Dolls House, Windsor Castle

 


 

Voilà pour aujourd’hui ! A bientôt pour de nouvelles découvertes… 😉

 

Connaissez-vous ? #1

Black Sails

Affiche série 2.jpg

Pour ce premier numéro de notre nouveau rendez-vous mensuel, je voulais vous parler d’une série américaine qui n’est pas encore très connue en France : Blacks Sails. Elle a été créée en 2014 par Jonathan E. Steinberg et Robert Levine. Deux saisons sont déjà sorties en France, et la quatrième est en cours de tournage aux Etats-Unis. Les saisons se composent d’une dizaine d’épisodes, de 50 minutes environ. Je suis sur le point d’achever la saison 2 et je n’ai qu’un seul mot en tête : j’adore !

* * *

J’ai été conquise par l’originalité du thème de la série : les pirates ! On est habitué aux séries policières, fantastiques, hospitalières, familiales, historiques ou encore politico-judiciaires, mais on trouve rarement des séries d’aventure de ce cru. La longueur des épisodes et leur densité fait qu’on a presque l’impression de visionner un petit film à chaque fois !

En 1715, en plein âge d’or de la piraterie dans les Caraïbes. L’ancienne colonie britannique de New Providence est contrôlée par les pirates. Le plus célèbre et le plus craint de tous est sans conteste le capitaine Flint. La flotte britannique se met en tête de reconquérir ce territoire abandonné aux mains des hors-la-loi. Aussitôt, Flint décide de lutter. Allié à Eleanor Guthrie, dont le père règne sur la contrebande à New Providence, Flint met au point un plan…

(Voir la bande annonce)

Si vous avez vu Pirates des caraïbes vous savez que les décors pirates font mouche à tous les coups ! Que ce soit les paysages, les navires ou les costumes, les créateurs nous en mettent plein les yeux !

New-Providence.png

New Providence, aux Bahamas : avouez que ça fait rêver !

Tout cela, ajouté aux personnages, crée une ambiance bien particulière : on est immergé dans le monde des pirates avec leurs règles, leurs valeurs, leur mode de fonctionnement. Car qui dit pirates dit action, péripéties et immoralité dans toute sa splendeur : bagarres, rhum et sexe seront au rendez-vous ! Ce qui est intéressant est que l’on suit à la fois les personnages sur mer (attaques de bateaux, recherche de trésor, navigation) et sur terre (gestion du commerce sur l’île, bordel, rencontres entre pirates). Les deux terrains d’action se complètent bien et empêchent toute monotonie. Les amoureux de la mer seront heureux de voir à l’écran le fonctionnement d’un navire pirate et notamment les rôles majeurs non seulement du capitaine mais aussi du quartier maître.

Plus encore, la série est dotée d’un véritable scénario. L’intrigue recèle de nombreux rebondissements, entre complots, pactes, trahisons, secrets, sacrifices et intérêts peu avouables.

Tous les personnages

Les personnages sont variés et bien développés. Ils possèdent chacun leur personnalité et leur rôle et ont tous une importance à un moment ou un autre. Et puisque ce sont des pirates ou des gens qui ont assez de trempe pour les côtoyer, autant vous prévenir : ne vous fiez pas aux apparences, ils sont tous plus machiavéliques les uns que les autres !

Pour n’en citer que quelques-uns :

Le capitaine James Flint (Toby Stephens) : Célèbre et redouté capitaine pirate, c’est le personnage principal de la série. Brillant navigateur, il s’avérera de plus en plus violent et torturé au fil des épisodes !

PS : Si vous avez l’œil, vous aurez peut-être reconnu l’acteur qui joue Rochester dans la mini-série Jane Eyre de la BBC !

Flint 2.jpg

 

Gates (Mark Ryan) : Un précieux quartier maître, fidèle allié de Flint !

markryancall21b

John Silver (Luke Arnold) : Le plus malin et le plus intéressé des pirates, lorsqu’il s’agit de sauver sa peau !

s02e01_177

Eleanor Guthrie (Hannah New) : Pour une fois, une femme règne en maître sur le commerce et parvient à imposer l’ordre sur l’île des pirates !

FOR TV – BLACK SAILS

Mr Scott (Hakeem Kae-Kazim) : Esclave et associé d’Eleanor Guthrie, principal conseiller.

Black-Sails-596594

Max (Jessica Parker Kennedy) : La plus intelligente des prostituées…

Max 2

Le capitaine Charles Vane (Zach McGowan) : Redoutable pirate et adversaire de Flint !

Vayne

Le petit plus : La série mélange les célèbres figures de fiction inventées par Robert Louis Stevenson et des pirates ayant réellement existé !

* * *

En bref : passionné d’aventure, rêvant de naviguer tel un pirate, ou simplement en quête d’une nouvelle série pour alimenter vos soirées solitaires, n’hésitez pas, Black Sails est fait pour vous ! 


J’espère que vous avez apprécié ce rendez-vous, je vous retrouve le mois prochain pour de nouvelles découvertes !