Et puis, Paulette…, Barbara Constantine

couv38079222.jpgFerdinand vit seul dans sa grande ferme vide. Et ça ne le rend pas franchement joyeux. Un jour, après un violent orage, il passe chez sa voisine avec ses petits-fils et découvre que son toit est sur le point de s’effondrer. À l’évidence, elle n’a nulle part où aller. Très naturellement, les Lulus (6 et 8 ans) lui suggèrent de l’inviter à la ferme. L’idée le fait sourire. Mais ce n’est pas si simple, certaines choses se font, d’autres pas… Après une longue nuit de réflexion, il finit tout de même par aller la chercher.  De fil en aiguille, la ferme va se remplir, s’agiter, recommencer à fonctionner. 

* * *

Quel court et doux roman que celui de Barbara Constantine ! Avec ses chapitres très rapides, il se lit sans voir le temps passer. Je suis passée très près du coup de cœur pour ce livre inhabituel.

Lire la suite

Publicités

La drôle de vie de Zelda Zonk, de Laurence Peyrin

couv69564896.pngFoutu mardi, foutue pluie… Sur cette route d’Irlande qu’Hanna a prise tant de fois pour aller à son atelier, c’est l’accident. À l’hôpital, la jeune femme se lie avec Zelda, sa voisine de chambre de 85 ans, positive et joyeuse, experte en broderie. Mais Hanna sent un mystère chez la vieille dame, qui esquive toute question précise sur son passé. Que peut-elle avoir à cacher, à son âge ? Bientôt, Hanna découvre que Zelda Zonk était le nom d’emprunt de Marilyn Monroe quand elle voulait passer inaperçue. Hanna sait bien que c’est absurde, Marilyn est morte il y a presque cinquante ans, et pourtant… Tout en menant l’enquête, Hanna commence à réfléchir au sens de sa propre vie.

* * *

[Suite à un bug de WordPress qui a supprimé mon article, je le poste une nouvelle fois. Heureusement, pour une fois j’avais une copie en stock !]

Laurence Peyrin a fait pas mal parler d’elle sur la blogo, pour son dernier roman Miss Cyclone, comme pour La drôle de vie de Zelda Zonk.

Lire la suite

Aphrodite et vieilles dentelles, de K. Brunk Holmqvist

couv5294826.jpgTilda et Elida Svensson, 79 et 72 ans, célibataires, mènent une vie à la routine paisible. Elles font des confitures, vont à l’église et se couchent chaque soir exactement à la même heure. Pas de commodités à l’intérieur de leur maison vétuste : les toilettes sont au fond du jardin, l’eau est à tirer au puits. Tout change à l’arrivée d’un nouveau voisin, Alvar Klemens, ou plutôt de son chat – le félin est pris de frénésie sexuelle en mangeant une des plantes d’Alvar, que celui-ci entretient avec un engrais curieux.

* * *

C’est avant tout la chronique de June and Cie qui m’a donnée envie de lire ce roman. Et qu’est-ce que j’ai bien fait !

Voilà un titre, une couverture, une histoire, qui sortent de l’ordinaire. Les personnes âgées sont rarement les personnages centraux des romans. Or, l’auteur les met ici en scène avec réussite et, pour une fois, sans déprime ni drame. De l’humour !

Lire la suite

La bibliothèque des cœurs cabossés, Katarina Bivald

La bibli des coeurs cabossésTout commence par un échange de lettres sur la littérature et la vie entre deux femmes que tout oppose : Sara Lindqvist, jeune Suédoise de 28 ans, petit rat de bibliothèque mal dans sa peau, et Amy Harris, vieille dame cultivée de Broken Wheel, dans l’Iowa. Lorsque Sara perd son travail de libraire, son amie l’invite à venir passe des vacances chez elle. A son arrivée, une malheureuse surprise l’attend : Amy est décédée. Seule et déboussolée, Sara choisit pourtant de poursuivre son séjour à Broken Wheel et de redonner un souffle à cette communauté attachante et un brin loufoque…grâce aux livres, bien sûr.

* * *

La bibliothèque des cœurs cabossés est le livre parfait pour les amoureux des livres et les lecteurs en quête d’une lecture feel-good. Il m’a fait un peu penser à La petite boulangerie du bout du monde, dans le genre changement de vie, arrivée dans un trou paumé et nouvelles rencontres, bien que dans un cadre tout à fait différent.

Lire la suite

Une année particulière, de Thomas Montasser

51izditaiil-_sx195_

« Ma nièce Valérie doit s’occuper de tout. » Se retrouver un beau matin avec une librairie sur les bras, Valérie ne s’y attendait pas. Pour elle qui se destinait à une brillante carrière de consultante internationale en économie, quel cadeau empoisonné ! La jeune femme va pourtant se laisser prendre au jeu et, indépendamment des comptes de la boutique au bord de la faillite, découvrir la littérature. Kafka, Dickens, Calvino, Pessoa… Texte après texte, échange après échange avec les clients peu banals du magasin, Valérie commence à prendre goût à sa nouvelle vie, mais c’est un roman singulier intitulé Une année particulière et la rencontre d’un charmant inconnu qui l’aideront à écrire le chapitre décisif de son existence… 

* * *

Que dire de ce roman ? Eh bien…pas grand chose justement.

Une année particulière est typique du livre feel-good. Cela a été une lecture sympathique dans l’ensemble et elle m’a fait passer sans souci mes deux heures de train. Mais il m’a manqué quelque chose. Si vous ne le savez pas, j’ai un peu un problème avec les livres très courts, parce que la plupart du temps ils ont un côté bâclé ou inachevé, comme si on n’avait qu’une ébauche de ce que le roman aurait pu être. Or, celui-ci fait 170 pages (et encore, c’est écrit gros).

Lire la suite

Complètement cramé, Gilles Legardinier

51n7rn0zrpl-_sx195_Sans plus ♠

Lassé d’un monde dans lequel il ne trouve plus sa place, privé de ceux qu’il aime et qui disparaissent un à un, Andrew Blake décide de quitter la direction de sa petite entreprise pour se faire engager comme majordome en France, le pays où il avait rencontré sa femme. En débarquant au domaine de Beauvillier, là où personne ne sait qui il est réellement, il espère marcher sur les traces de son passé. Pourtant, rencontres et situations hors de contrôle vont en décider autrement… Entre Nathalie, sa patronne veuve aux étranges emplois du temps, Odile, la cuisinière et ses problèmes explosifs, Manon, jeune femme de ménage perdue et Philippe, le régisseur bien frappé qui vit au fond du parc, Andrew ne va plus avoir le choix. Lui qui cherchait un moyen d’en finir va être obligé de tout recommencer…

* * *

Ce roman de Gilles Legardinier traînait dans ma PAL depuis presque un an quand je l’en ai enfin sorti. Malgré le succès de l’auteur et ses multiples publications depuis 2011, je n’avais encore jamais lu un de ses romans. Eh bien…. je ne crois pas que je renouvellerai l’expérience.

Lire la suite

L’histoire épatante de Monsieur Fikry et autres trésors, de Gabrielle Zevin

9782265097803.jpg

A.J. Fikry est libraire sur une petite île du Massachusetts, Alice Island. Les épreuves de la vie l’ont rendu bourru et acariâtre. Il a perdu sa femme dans un terrible accident de la route et sa librairie bat de l’aile. Il s’isole peu à peu, perd le goût du métier, se désintéresse des programmes de publication des maisons d’édition et méprise la littérature contemporaine. Jusqu’au soir où il découvre, dans sa librairie, un bébé abandonné avec l’explication suivante : « Je tiens à ce qu’elle grandisse entourée de livres et de gens pour lesquels la lecture compte. » Une fillette de deux ans pourra-t-elle lui redonner le goût de la vie et des gens ?

* * *

L’histoire épatante de Monsieur Fikry et autres trésors plaira sans conteste aux amoureux des livres. Elle nous plonge dans l’envers du décor du commerce du livre, avec les maisons d’édition, les « épreuves », les représentants qui font le tour des librairies avec les programmes de publications, et bien sûr les libraires. J’ai aimé découvrir les ficelles d’un monde que l’on ne connait que sous le prisme du lecteur.

Lire la suite

Les Yeux jaunes des crocodiles, de Katherine Pancol

Les_Yeux_jaunes_des_crocodiles.jpg

Les Yeux jaunes des crocodiles, ce sont des histoires de famille, des histoires de mariage, des histoires de fratrie. D’un côté il y a Joséphine, historienne spécialiste de l’histoire médiévale, femme discrète, sans intérêt, tantôt ignorée tantôt méprisée par sa propre famille, s’efforçant d’élever ses deux filles tandis que son mariage bat de l’aile depuis que son mari est au chômage. De l’autre il y a Iris, la quarantaine également, belle bourgeoise, favorite de sa mère, admirée par tous. On va suivre les mésaventures des uns et des autres, les reconstructions, les projets, les relations compliquées, les envies et les jalousies, les histoires de cœur (pour être poli)… en somme, tout ce qui fait partie de la vie.

* * *

Oui, je sais, j’arrive un peu tard pour cette trilogie publiée en 2006, succès depuis cette date, et suivie par la saga Muchachas. Mais il n’est jamais trop tard pour avoir un coup de cœur !

Lire la suite

La Petite boulangerie du bout du monde, de Jenny Colgan

La_petite_boulangerie_du_bout_du_monde

Polly traverse une mauvaise passe : son entreprise fait faillite, et son couple avec. Ayant tout perdu, elle décide de débuter une nouvelle vie et, sur un coup de tête, part s’installer seule dans une ville portuaire isolée d’une île des Cornouailles. Elle va alors redonner vie à la boutique à l’abandon dans laquelle elle a élu domicile pour se consacrer à sa singulière passion : fabriquer du pain. Ce changement de cap est le point de départ d’un retour à la simplicité et de multiples rencontres. 

* * * 

Voilà un livre qui a fait le tour de la blogosphère ! J’en avais énormément entendu parler, et cela a plutôt été un tort : les critiques étaient à mon goût trop élogieuses pour ce qu’est le livre en réalité. Jenny Colgan signe certes un roman sympathique mais pas à la hauteur de mes attentes.

Lire la suite