Réflexions d’une blogueuse #12

NC

Dix conseils pour mieux s’organiser quand on blogue

 

Avant toute chose, je voudrais préciser que je ne prétends pas du tout être la blogueuse la mieux organisée du monde. Il m’arrive de poster de manière irrégulière, de renoncer à certains articles, de laisser s’accumuler les chroniques en retard et de m’y prendre à la dernière minute. Comme tout le monde, j’ai envie de dire. Mais depuis que j’ai commencé le blogging (un peu plus d’1 an et demi), j’ai fait pas mal de progrès en mettant en place quelques techniques pour mieux m’organiser. Voilà 10 conseils que je souhaite partager avec vous !

1) Planifier les articles 

C’est un peu THE truc qui a changé ma façon de bloguer. Avant, je me contentais d’écrire mes articles et de les poster juste après les avoir terminé, ce qui avait deux conséquences : 1) Je postais à n’importe quelle heure et sans vraiment regarder quand j’avais posté pour la dernière fois 2) Le rythme était irrégulier et beaucoup d’articles mensuels sautaient car le mois défilait sans que j’ai le temps de les écrire…

La planification est donc un outil très pratique sur WordPress, que j’utilise de plus en plus. Cela permet de s’y prendre plus tôt et d’être plus ou moins à jour dans ses publications (en tout cas, on adopte le bon état d’esprit !). Cela évite également les grosses irrégularités du genre je ne poste rien pendant deux semaines puis trois articles en une semaine. En planifiant, vous réfléchissez de manière générale au calendrier du mois et vous êtes plus clair sur la fréquence de publication. Surtout que sans cela, on ne s’en rend pas forcément compte (on connait tous ce moment où l’on réalise que l’on n’a rien publié depuis déjà une semaine et qu’on n’a pas un seul article en stock). Planifier, c’est aussi prévoir et anticiper sur les moments où on aura moins de temps ou d’envie à consacrer au blog. C’est rassurant de savoir que même si vous avez une flemmite aigüe ou que vous partez en vacances pendant deux semaines, le blog continuera à fonctionner comme si de rien n’était ! Le must serait de savoir à peu près quels articles vous allez poster sur le mois (du type : deux chroniques la première semaine, un tag et un rendez-vous la deuxième etc). Mais bon, moi non plus, je n’en suis pas encore là.

Quand je planifie, j’essaye de programmer la publication de l’article à un moment où je serai disponible (et Internet aussi) pour pouvoir faire un petit check de dernière minute, vérifier la mise en page, corriger les coquilles et approuver les liens. En général, je ne programme pas les articles trop en avance non plus, sinon le risque est de ne plus se souvenir de ce que vous avez écrit au moment où les lecteurs découvrent l’article ^^

2) S’y prendre à l’avance et utiliser des brouillons

Qui dit programmation, dit articles prêts en avance ! Et cela nécessite un peu d’organisation. C’est tout bête, mais avant je ne pensais pas à rédiger mes articles pour les rendez-vous mensuels en avance, je commençais simplement à les rédiger pour le mois lors duquel j’allais les publier. Pour tous les articles qui ne dépendent pas de votre lecture en cours (tags, articles mensuels, top, etc), n’hésitez pas à les écrire dès que vous avez le temps (voire plusieurs d’affilée), quitte à les garder sous le coude ensuite !

Pour le reste, je fonctionne beaucoup avec les brouillons. A la fin d’une lecture ou quand j’ai un peu de temps, je commence à rédiger au brouillon le début ou les grandes lignes d’une chronique, et je reviens dessus plus tard pour la terminer. On n’a pas toujours une soirée à consacrer au blog, mais des petits instants peuvent se trouver n’importe quand dans la journée ! Je le fais également pour les bilans du mois, en notant au fur et à mesure les livres lus, le nombre de pages, les films vus, en ajoutant les images correspondantes… Cela permet de gagner un temps fou à la fin du mois !

3) Prendre des notes pendant sa lecture

Je ne sais pas vous, mais moi j’ai clairement une mémoire de poissons rouge niveau livres ou films. J’oublie vite les éléments concrets ou les détails de l’intrigue. Le blog est un moyen d’y remédier. Prendre des notes pendant sa lecture est aussi un point-clé de l’organisation. Noter des éléments factuels (comme les noms et caractéristiques des personnages, les lieux), repérer des citations ou écrire déjà quelques impressions au moment de sa lecture fait gagner du temps pour la rédaction des chroniques et évite de chercher ensuite dans le livre pendant 1h un détail dont on ne se souvient plus !

4) Utiliser un Bullet journal (ou un carnet de lecture)

Le Bullet Journal (bujo pour les intimes) est une tendance qui fleurit sur Internet. Je l’ai adopté en début année et depuis je suis fan ! Il s’agit simplement d’un carnet pour mieux s’organiser. On y prépare des plannings annuels, mensuels et hebdomadaires, et on note les tâches à accomplir. Chaque jour, on coche les tâches que l’on a réalisées et on reporte celles que l’on n’a pas faites. C’est le must pour arrêter de tout reporter au lendemain, planifier et hiérarchiser ses activités ! Si cela vous intéresse, je vous ferai un article pour vous en parler plus en détail (car il y a mille et une façon de le customiser et de l’organiser).

Pour revenir à nos moutons, le Bullet Journal permet d’organiser toutes vos activités – y compris le blogging, donc. Je m’en sers personnellement pour me rappeler quels articles je dois écrire, planifier les publications et noter mes idées d’articles pour les futurs rendez-vous. On peut aussi adapter le bujo pour en faire un journal uniquement consacré à la lecture et au blogging. Il se rapprocherait alors d’un carnet de lecture : on note chacune de ses lectures, quelques éléments d’intrigue, son ressenti. Pour en faire un carnet de blog, on peut y ajouter des listes (Wish-List, PAL, partenariats, blogs à consulter etc) et un calendrier pour prévoir les publications. On peut répertorier les lectures communes, les challenges en cours, des idées de futurs articles. On peut également noter des citations, se faire des fiches auteurs… Bref, tout est possible !

5) Etre réaliste et trouver un rythme de publication adapté

Bien gérer son blog, c’est trouver la bonne organisation – et je veux dire par là SA bonne organisation. Chacun est différent, a ses propres activités annexes, a un certain temps à consacrer à son blog. Et pour que le blogging reste un plaisir et une activité gérable, il faut définir un rythme de publication réaliste et adapté. S’engager sur des articles mensuels et hebdomadaires peut vite devenir contraignant, parce que derrière il faut pouvoir tenir la cadence ! Le mieux est donc de se fixer un rythme de publication adapté à ses disponibilités, qui permette à la fois d’écrire ce que l’on souhaite et de ne pas se retrouver noyé sous la masse d’articles à écrire. A mon sens, écrire un article tous les deux jours, toutes les semaines ou tous les quinze jours ne change rien à la fréquentation du blog, tant que les lecteurs sont au courant.

6) Se fixer des rendez-vous / des fréquences de publication 

Je disais un rythme adapté, cela signifie aussi adapté aux types d’article. Pour ma part, j’ai fait le choix d’une fréquence mensuelle pour des articles comme les Connaissez-vous ? , les Réflexions d’une blogueuse, les Incontournable et les A la recherche, parce que je sais pertinemment que les préparer me demande plus de temps. Idem pour les chroniques : selon le temps que vous passez à rédiger chacune d’entre elles, le rythme de publication ne sera pas le même.

Pour mieux s’organiser, il peut être utile de choisir des fréquences et des jours de publication réguliers. Certains font par exemple le choix de déterminer deux jours de publication fixes dans la semaine. D’autres participent à des rendez-vous hebdomadaires. Fixer des jours et et des fréquences de publication, c’est à la fois fidéliser des lecteurs et donner une certaine régularité au blog. Il est plus simple de s’organiser quand l’on sait quel article on va poster, d’autant plus si le schéma est le même tous les mois ! Et lorsqu’on a pris un engagement de participer à un rendez-vous, on est plus enclins à le respecter et on procrastine moins.

7) Rentabiliser son temps dans la journée

Bloguer peut vite devenir chronophage, je ne vous apprends rien. Pas étonnant qu’on puisse si facilement se laisser déborder ! On peut néanmoins trouver du temps pour bloguer dans plusieurs moments de sa journée, par exemple dans les transports ou sur sa pause midi. Bien évidemment, une demi-heure par-ci-par-là dans un environnement public et bruyant n’est pas l’idéal pour se concentrer sur sa chronique, mais pensez à l’utiliser pour effectuer les petites tâches annexes de tout blogueur, comme répondre aux commentaires ou consulter les articles des autres blogueurs. Mine de rien, j’ai remarqué que c’était souvent ces petites choses qui prennent du temps et fichent toute notre organisation en l’air. En plus, cela fera autant de temps de gagné à consacrer le soir ou le week-end à l’essentiel de votre activité de blogueur : bloguer ! (Et accessoirement, à faire autre chose de votre vie)

8) Se fixer un jour dans la semaine (ou dans le mois) pour consulter les blogs

De la même manière que les rendez-vous et les fréquences de publication permettent de s’auto-discipliner et incitent à être régulier dans l’écriture des articles, se fixer une fréquence de consultation des blogs devient vite indispensable.

Ne nous mentons pas, quand on n’a déjà pas vraiment le temps de chroniquer ses lectures, la première chose qu’on laisse pour plus tard c’est aller lire les articles des copains de la blogo. Et là, les articles s’accumulent et ça devient vite ingérable. Moi-même, je n’arrive jamais à être à jour sur la lecture des autres blogs. Je n’arrête pas de me répéter « allez, il faut que je me fasse une petite séance lecture de blog pour me mettre à jour », et ça finit toujours pareil : j’attends un mois et demi et je me fais une séance de rattrapage sur 3 jours pendant lesquels je lis tout ce que j’ai loupé (si vous voyez soudainement que je like tous vos articles publiés depuis des mois, c’est pour ça haha). Pas terrible. Je me suis donc dit qu’il fallait que je me fixe un jour, par exemple le dimanche, où je prends le temps de lire en temps et en heure ce que les blogueurs ont posté pendant la semaine. Régularité, anticipation, efficacité ! L’autre solution que je privilégie en ce moment, c’est de lire directement les articles sur le fil d’actualité WordPress : au moins, on est sûr qu’on est au courant des dernières news !

Pour limiter le temps passé à lire les autres blogs, vous pouvez aussi voir mon article sur Une blogosphère infinie.

9) Chroniquer au fur et à mesure

Voilà un conseil qui parait évident, et pourtant on a trop souvent tendance à enchaîner les lectures en laissant les lectures non chroniquées s’accumuler. En plus d’avoir du retard, chroniquer une lecture longtemps après l’avoir terminée prend au final deux fois plus de temps parce qu’on a du mal à retrouver précisément son ressenti et à bien se rappeler l’histoire (cf ma mémoire de poisson rouge). Au-delà de ça, la chronique risque de ne pas être tout à fait fidèle à nos impressions au moment de la lecture, et on peut avoir tendance à se mélanger les pinceaux entre plusieurs romans. L’autre point négatif, c’est que plus vous attendez, plus les chroniques s’accumulent, et plus il est difficile de s’y mettre ! Et là, vous serez pas mal tenté de tout simplement laisser tomber la chronique, ce qui est dommage quand le livre vous a plu.

Quelques astuces ? Si, comme moi, vous n’avez pas forcément envie de tout chroniquer tout de suite, pensez à utiliser les brouillons, comme je l’évoquais plus haut. Ecrire les grandes lignes de la chronique permet de ne pas oublier ses idées, et vous serez contents quand vous reviendrez dessus de voir tout le travail que vous avez déjà fait ! Quand le rythme de lecture devient trop soutenu pour que le rythme de blogging suive, il peut également être salvateur de sélectionner ce que l’on souhaite chroniquer ou non (j’avais abordé la question dans cet article). C’est un peu comme pour le rythme de publication, chacun doit trouver la manière de faire qui lui convient. A mon sens, le plus important est de ne pas renoncer à une chronique pour les mauvaises raisons (la flemme ou être pris de court par le temps à cause d’une mauvaise organisation => CQFD).

10) Rester zen 

Même si j’ai beaucoup parlé de planification et d’organisation, je voudrais finir sur une note plus détendue. Dans la mesure où nous ne sommes (pour la plupart) pas des blogueurs professionnels, il est clair que le blog passe après d’autres activités et reste un loisir.

Avoir une bonne organisation rend le blogging plus gérable et au final plus agréable : on anticipe, on gère mieux son temps et on ne le vit pas comme une contrainte. Mais parfois, même avec ces petites astuces d’organisation, on n’a juste pas le temps, et ce n’est pas grave ! Vous auriez aimé poster votre article ce week-end, parce que ça tombait bien, mais vous n’avez pas eu le temps de le finir ? Tant pis, mieux vaut un article bien travaillé que bâclé ! Nous ne sommes pas des machines, cela arrive d’être overbooké et il y a suffisamment de sources de pression dans la vie pour ne pas que le blog en devienne une. Si jamais l’absence sur le blog se prolonge, le mieux est de prévenir simplement ses abonnés, qui comprendront aisément et ne lâcheront pas le blog pour autant (sauf s’ils sont méchants, auquel cas ce n’est pas une grande perte, n’est-ce pas ? 😉 )

De la même manière, faites vous plaisir ! On a tous des genres d’articles que l’on aime particulièrement écrire (parce qu’ils sont plus libres, plus personnels, parce que la thématique nous tient à cœur, parce qu’ils traitent d’un livre/film/série/artiste que l’on adore…). Alors pourquoi devrait-on se contraindre ? Si c’est cet article-là qui vous démange les doigts, foncez ! Tant pis si trois lectures attendent d’être chroniquées, que vous avez été tagué depuis trois mois ou que votre article pour le rendez-vous hebdomadaire n’est pas prêt ! C’est souvent en écrivant ce qui nous fait envie qu’on retrouve la motivation et l’inspiration pour écrire les autres articles.

Je pense aussi qu’il est primordial de conserver du naturel et de la spontanéité. Si tout commence à être calculé et stratégique – par exemple vouloir poster absolument tel jour à telle heure parce que cela va toucher plus de lecteurs – on perd quelque chose. Et honnêtement, j’ai essayé à une période de choisir le jour et l’heure où la fréquentation serait a priori la plus grande et….je n’ai pas vraiment trouvé de logique ! Tout cela me semble très variable ! Bien sûr, j’évite de poster à 4h du matin, mais si un article n’est pas prêt à l’heure habituelle où je poste, cela peut attendre quelques heures ou le lendemain sans problème.

* * *

Voilà, je terminerai sur cette note : ne vous cassez pas la tête ! J’ai souhaité partager avec vous quelques conseils qui m’ont aidée à mieux m’organiser et à améliorer ma manière de bloguer. J’espère que cela vous aidera ! N’hésitez pas à me dire en commentaires comment vous vous organiser ! 

[Petit aparté : J’avais omis de le préciser dans mon premier article A la recherche, et une demande d’une blogueuse m’y a fait penser : le rendez-vous est bien sûr ouvert à toute personne qui souhaiterait le rejoindre ! J’annoncerai dorénavant le thème suivant à la fin de chaque article, afin que tout le monde puisse s’organiser. Si vous voulez commencer dès le mois prochain, le thème sera « Récits afro-américains ». Je vous dis à bientôt !]

Publicités

17 réflexions sur “Réflexions d’une blogueuse #12

  1. Je me sens très désorganisée en lisant ton article haha ! Pour l’instant je fonctionne à l’instant, quand j’ai de l’inspiration je prends une heure pour écrire mon article et le publier directement, et tant pis pour l’heure de publication 🙂 je chronique mes lectures immédiatement après les avoir lues, et si je suis dans un gros pavé j’en profite pour sortir des tags ou des trucs hors-sujet. Mais bon, ça fait trois mois que je suis là, on verra bien combien de temps ça fonctionne ce joyeux bordel 😉

    Aimé par 1 personne

  2. Dans mon BuJo, je note quand est-ce que je publie tel ou tel article ; à côté, j’ai un carnet de lecture dans lequel je prends pas mal de notes.
    Pour ce qui est de lire les blogs des autres passionné.e.s, je regarde un peu tous les jours grâce au « fil d’actualité » proposé par WordPress (mais qui ne marche malheureusement qu’avec les blogs WP). Du coup, quand j’ai une pause au boulot (comme maintenant), j’en profite pour lire quelques articles 😉

    Aimé par 1 personne

  3. Je trouve que ce sont de très bons conseils et je suis assez fière de pouvoir dire que je les suis à peu près tous (et que les choses sont devenues tellement plus pratiques depuis que je me suis organisée ainsi^^) !
    Mais je n’avais pas pensé à me fixer un (ou plusieurs jours) de vagabondage régulier sur les autres blog, me trouvant toujours un peu tiraillée entre tout ce que j’ai envie d’y lire et le temps que ça prend, donc je testerai l’idée.

    Aimé par 1 personne

  4. J’adore ce genre d’article, je comptais aussi parler de l’organisation dans un de mes rendez-vous « question du mois » 😉 En tout cas tu donnes de très bons conseils!! Parce que mine de rien, bloguer ça prend du temps (autant pour les articles que l’on crée que pour aller sur les blogs des autres) et on peut vite se laisse déborder!! Pour ma part j’essaie de me maintenir une cadence de deux articles par semaine (une chronique et un rendez-vous). Je les écris toujours à l’avance sur Word pour pouvoir prendre mon temps, les bidouiller comme je veux et changer des choses si nécessaire. Je trouve ensuite que la possibilité de programmer des articles est vraiment génial!! Ça permet de publier des articles, même à des moments où l’on est pas là donc c’est quelque chose que j’utilise beaucoup!
    Mon soucis reste l’écriture de mes chroniques pour lesquelles je ne suis pas vraiment assidue … Quand je lis un livre je m’efforce quand même d’écrire dans un cahiers mes ressentis et ce qui ressort de ma lecture pour pouvoir écrire une chronique correct, même plusieurs mois plus tard ^^ Mais il faudrait vraiment que je m’améliore sur ce point xD
    Quant au fait de visiter les blogs, j’essaie d’y passer un petit peu de temps chaque jour (le soir souvent) même si ça n’est pas possible tous les jours … Je tiens quand même à garder une vie sociale et mes autres hobbies 😉 C’est bien d’être régulier mais il ne faut quand même pas que ça devienne une contrainte! Bloguer doit rester un plaisir 😀

    Aimé par 1 personne

    • Merci pour ce gentil commentaire !
      Pour les chroniques, je comprends totalement ! Moi aussi j’ai tendance à laisser les livres terminés s’accumuler, et je sais très bien que si j’attends trop je vais finir par ne jamais les chroniquer ! Mais bon, depuis que je blogue je lis beaucoup plus et le rythme est pas facile à tenir ! Et tu as raison, il n’y a pas que le blog dans la vie 😉

      Aimé par 1 personne

  5. Je suis une personne assez bien organisée dans ma vie professionnelle, ainsi que dans ma vie privée. Mais pour ce qui est de mon blog, je suis loin d’être la reine de l’organisation. Je fonctionne pas mal à l’envie, et puis, il y a des périodes où mon boulot est très prenant et je délaisse un peu la blogo – fatigue oblige. Quand je peux, je planifie, mais je n’ai pas encore pris totalement l’habitude de fonctionner de cette manière 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s