Réflexions d’une blogueuse #14

NC

∼ Bloguer incognito : vie privée, vie bloguesque ∼

 

Je suis heureuse de vous retrouver enfin pour notre rendez-vous mensuel spécial blogging. Cette fois-ci, je souhaitais aborder une question qui me taraude depuis pas mal de temps : celui du rapport entre identité de blogueur et identité personnelle, entre activité numérique et activité quotidienne. Dit comme ça, j’ai l’impression d’être un agent double, mais vous voyez ce que je veux dire : on blogue sous un pseudo, on s’adresse à un public lointain, on rencontre virtuellement des personnes que l’on ne connait pas en vrai… Bloguer, quelque part, c’est avoir deux casquettes différentes.

A partir de là, tout blogueur est confronté au choix suivant : faut-il séparer totalement ces deux mondes ou les faire se rencontrer ?

Anonymat ou transparence ?

Un simple tour sur la blogosphère permet de constater que les blogueurs n’ont pas tous le même avis sur l’identité numérique, autrement dit les informations que l’on donne sur soi sur le net. Que montrer, que cacher ? Personnellement, j’ai tenu à en dire un peu sur moi, ne serait-ce que pour que les lecteurs sachent à qui ils ont affaire. L’inconnu total sur Internet a quelque chose de perturbant. Donner son prénom, son âge, son domaine d’études ou son métier, voire la région d’où l’on vient ou où l’on habite permettent de mettre une image derrière le texte. Cela rend l’interlocuteur plus proche, plus humain, plus sympathique. On sent que l’on peut nouer de vrais liens avec le blogueur, voire se trouver des points communs. On peut aussi mieux comprendre ses goûts, ses opinions, sa manière d’écrire.

J’avoue que j’ai un peu de mal à comprendre les blogueurs qui ne donnent pas leur prénom et restent bien dissimulés derrière leur pseudonyme. J’ai tout de suite l’impression que la personne a quelque chose à cacher ou qu’elle tient à garder une distance entre elle et les lecteurs. A mon sens, donner son prénom a peu de conséquences et comporte peu de risques que l’on fasse le lien entre l’homme/la femme et le blogueur/se. Je le vois simplement comme une manière de se présenter et de montrer qu’il y a bien une personne derrière l’écran. C’est quand même plus sympa, entre blogueurs, de s’appeler « prénom » que « noomdeblogàrallonge » ! Et dans tous les cas, lorsque le prénom n’est indiqué que dans la page de présentation, il y a de grande chance pour que les lecteurs ne s’en rappellent pas et vous appellent quand même par votre pseudo.

Autre question épineuse : l’image. Faut-il mettre une photo de soi sur sur son blog ou sur les réseaux sociaux liés au blog ? Là encore, la communauté est divisée : certains le font uniquement sur les réseaux sociaux, d’autres postent des photos ne montrant pas leur visage, d’autres encore s’exposent sans souci. Je n’ai moi-même pas de position tranchée. Diffuser sa photo sur internet, d’autant plus de manière complètement publique, n’est pas anodin. On ne sait jamais ce que l’image va devenir une fois postée, par qui elle peut être récupérée, par qui elle peut être vue. Même dans ma vie privée, sur Facebook, je ne poste rien de personnel qui peut être vu au-delà de mes amis. Par ailleurs, c’est rassurant de poster du contenu sur le blog en sachant que l’on n’est pas jugé sur son physique mais sur ce que l’on écrit (#teamTheVoice). Pour toutes ces raisons, et parce que j’ai envie de conserver une partie de moi privée, j’ai fait le choix de ne pas mettre d’image de moi sur le blog. J’ai cependant fait une entorse une fois dans un article. C’est vrai que c’est tentant de poster sa photo, parce que beaucoup de blogueurs le font, parce que j’aime moi aussi pouvoir mettre un visage derrière un nom et parce que, de cette façon, on se sent vraiment plus proche du blogueur. D’ailleurs j’ai franchi le pas sur Twitter – mais l’enjeu n’est pas le même puisqu’on est en plus petit comité et que les posts sont plutôt du genre racontage de life ou opinions perso..

Ces deux réflexions rejoignent une question centrale, celle du lien entre son identité et son identité de blogueur. Comme pas mal de gens, j’imagine, je n’ai aucune envie que, à partir de mon blog, on puisse remonter jusqu’à ma « vraie » vie, que l’on trouve mon adresse, que des potentiels employeurs lisent mes posts, etc. Je n’ai pas envie que quand l’on tape mon pseudo de blog sur google, le résultat renvoie à mon vrai nom ou à des informations concernant ma vie privée, ou inversement. C’est pourquoi je serai toujours prudente avec les informations que je diffuserai ici.

Parler de son blog autour de soi

Si l’on veut préserver un semblant de frontière entre son blog et sa vie personnelle, la question se pose aussi dans l’autre sens. Faut-il parler de son blog autour de soi ? Lors d’un entretien d’embauche (cela m’est déjà arrivée, mais sans donner le nom du site) ? A sa famille, ses amis ? Faut-il lier ses comptes personnels à ses comptes de blog sur les réseaux sociaux ? Là encore, bien sûr, chacun est libre, mais il faut réfléchir aux conséquences avant d’annoncer à tous ses proches que l’on tient un blog. Evidemment, l’enjeu n’est pas le même sur un blog littéraire que sur un blog lifestyle où l’on raconte son quotidien en détail. Mais n’empêche qu’il peut y avoir des confidences, des blagues, des délires, des opinions, dont on a peut-être pas envie qu’elles arrivent à l’oreille de tout le monde. Là est le paradoxe : on parle plus librement au plus grand nombre qu’à un cercle restreint. Ce qui fait l’intérêt du blog est aussi l’anonymat, parce que l’on peut dire certaines choses sur soi, sur sa vie privée, sur ses soucis ou ses projets, justement parce que l’on sait que l’on s’adresse à des inconnus. Mais si l’on est démasqué, catastrophe ! Je pense à des blogs de mères qui parlent de leur vie de couple, de leur famille ou de l’éducation de leurs enfants –  et d’ailleurs c’est souvent par ce biais qu’elles abordent des sujets tabous ou peu flatteurs, dans lesquels chacun peut se retrouver et trouver de bons conseils – mais ce serait terriblement gênant si l’on connaissait l’identité de la blogueuse et des gens dont elle parle.

Pour ma part, au début, j’ai partagé mon blog sur mon compte Facebook personnel et je l’ai annoncé à mes amis. Je ne l’ai jamais dit clairement à ma famille, mais cela a fini plus ou moins par se savoir. Pourtant, j’avoue que je suis un peu gênée à l’idée que tout ce que j’écris puisse être lu par ma famille. Je pense que si je me focalisais là-dessus, je me censurerais plus ou moins consciemment. Heureusement, la plupart de nos proches, en réalité, ne suivent pas en détail le blog ! Au-delà de ça, annoncer qu’on tient un blog est toujours un exercice délicat. Au mieux, cela vient comme un cheveu sur la soupe, au pire on passe pour un geek ou on risque d’ennuyer l’autre avec notre activité de blogueur. En réalité, c’est surtout pour cela que j’aborde très peu le sujet avec les personnes que je rencontre ! Et puis, si l’on a créé un blog, c’est bien pour échanger avec d’autres personnes que celles que l’on connaissait, non ?

Quand le blogueur prend le dessus

Bien sûr, il y a des cas ou des contextes où le blogueur rejoint la personne IRL. Lorsque, grâce au blog, on est amené à participer à des événements, à se rendre à des salons, à collaborer avec des maisons d’édition… Lorsque qu’on se lie d’amitié avec des blogueurs au point de les rencontrer en chair et en os et qu’ils deviennent une partie de notre vie privée. Lorsque bloguer se transforme en activité professionnelle à part entière, soit parce que le blog atteint une ampleur suffisante pour être monétisé, soit parce que l’on parvient, grâce au blog, à trouver un job dans le milieu du livre ou sur internet, soit parce que l’on travaille déjà dans un domaine lié. Dans ce cadre, blogueur et personne sont nécessairement liés… Quelque part, le blog entre dans la vie privée et la vie professionnelle atteint le blog.

 

* * *

Vous l’aurez compris, il y a mille et une façon d’aborder son rapport au blog. L’équilibre entre identité numérique et identité réelle est un savant mélange entre partage et secret, entre vie privée et publicité, entre loisir et activité professionnelle.

Et vous, que dites-vous sur votre blog ? Que taisez-vous ? A qui parlez-vous de votre blog ?

Publicités

31 réflexions sur “Réflexions d’une blogueuse #14

  1. J’apprécie tout particulièrement ton billet, il me permet de réfléchir un peu à cette frontière que je n’ai moi même pas vraiment défini.
    Il y a peu j’ai été embauchée par une librairie (dont je ne tais d’ailleurs pas le nom sur mon blog, parce que je considère mon travail un peu comme une continuité de cet espace), et lors de l’entretien je me rappelle que le fait d’avoir un blog avait joué. Je sais également que mes patrons et collègues le visitent régulièrement, alors qu’il contient des articles un peu plus personnels que de simples chroniques, comme un billet daté de l’été dernier sur mon rapport à autrui et mon sentiment d’introversion, que j’ai longuement hésité à supprimer par peur que cela ne joue en ma défaveur, et que j’ai finalement gardé par honnêteté car il ne fait qu’exprimer à l’écrit ce que je suis dans la vraie vie.
    C’est toujours assez troublant de savoir que des proches lisent mes billets, et je me rappelle avoir eu un sursaut de panique lorsque j’ai découvert que mes camarades de fac avaient parcouru mon blog et venaient m’en parler IRL. Mais on s’y fait, et au final je n’y pense jamais lorsque j’écris.
    Je pense donc que de mon côté la frontière est assez poreuse, voire inexistante : la seule chose que je ne livre pas est mon nom de famille mais je suppose qu’il ne doit pas être difficile à retrouver, puisque tout se sait sur internet ! Mais je ne vois pas cette porosité comme un danger, puisque je suis la même sur le blog que dans la vraie vie, et que j’aborde les deux avec autant de sincérité que possible.
    Comme tu le vois, ton article m’a fait bien mouliner 😉 J’apprécie beaucoup ce petit rdv que tu proposes !

    Aimé par 1 personne

    • Merci beaucoup pour ton retour !
      Je suis assez admirative de la façon dont tu abordes la question ! C’est vrai qu’en soi on peut se dire qu’on n’a rien à cacher, tant qu’on est sincère sur son blog, il nous reflète entièrement ! Je comprends que tu ne penses pas trop aux gens qui lisent quand tu écris, moi non plus sinon je n’écrirai jamais rien haha !
      Dans le monde du livre, un blog doit être un atout, oui !

      Aimé par 1 personne

  2. Et bien, je viens d’écrire ce soir sur le fait de Bloguer anonymement. Du coup cette coïncidence m’a fait sourire. Je n’ai pas mon prénom dans le nom de mon blog. Par contre je commente toujours avec. Je trouve ça plus sympa qu’un nom de blog. C’est vrai que la question fait débat. Et il faut prendre le temps de se poser la question surtout en fonction de notre thématique. Ton article est très bien écrit et très intéressant ☺️

    Aimé par 1 personne

  3. Super réflexion ! 🙂 Personnellement j’ai débarqué dans la blogo avec une grande timidité, et la peur de faire faux ou de se planter, du coup je voulais à tout prix que ce soit anonyme mais surtout pour que mon entourage ne tombe pas dessus 😉 Et puis petit à petit, je trouve mes marques et ça se passe bien, alors je n’ai plus du tout honte d’en parler autour de moi (faut dire que là d’où je viens, c’est pas forcément bien vu de se mettre sur le devant de la scène alors ça fait vite prétentieux d’OSER accomplir un truc tout seul, hem). J’ai franchi une grosse étape il y a quelques semaines, quand j’en ai parlé à mes parents et qu’ils ont demandé l’adresse, j’ai hésité un peu et puis finalement ils se sont abonnés et ils lisent très régulièrement ! Je pensais que ce serait bizarre, mais finalement je crois qu’ils sont contents d’avoir accès à cette sphère un peu plus privée de moi, et de me voir sous un autre angle, ça renforce la complicité et c’est finalement une super décision 🙂
    Du coup je signe de mon prénom dans les mails, parce que c’est déjà une prise de contact un peu plus personnelle, et comme je n’ai pas encore de page facebook je réagis aux pages des autres avec mon compte privé mais ça ne me dérange pas 🙂 Je ne pense pas mettre de photo sur le blog par contre, il faut quand même toujours être prudent avec ce qu’on partage, mais désormais j’assume cette aventure auprès de mon entourage et c’était plutôt à ce niveau que se situait ma timidité, donc je suis bien contente que ça aille mieux 🙂

    Aimé par 1 personne

  4. Je trouve cet article très intéressant ! Il existe effectivement 1001 façons d’exister sur son blog/ses réseaux sociaux. Comme toi, je ne m’affiche pas avec une photo sur mon blog, mais mon nom est visible. Sur Twitter, j’ai sauté le pas de la photo de moi, je trouvais ça plus sympa, surtout que j’y suis très active et que j’ai l’impression que ça change de parler à une vraie personne qu’à un logo. Puis je cite également le blog sur mon CV, parce que c’est une passion qui me prend beaucoup de temps et que j’ai l’impression que ça peut apporter une plus-value ! J’espère en tout cas, on verra quand je commencerai à chercher du boulot dans quelques mois 🙂
    En ce qui concerne l’affichage IRL, j’en ai parlé aussi autour de moi. Quand j’ai commencé y’a 2 ans, j’avais fait un petit mot sur FB et mes amies avaient partagé ma page. Depuis, plusieurs personnes de mon entourage avouent aller sur mon blog pour avoir des idées de lectures et je suis toujours surprise quand on m’annonce ça. Je suis très contente d’avoir osé afficher cette passion et donner envie de lire à d’autres personnes que je connais « vraiment ».
    Merci pour ce chouette article ! A bientôt 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Je vois qu’on a la même position sur l’image sur le blog et Twitter ! Surtout sur les réseaux sociaux, ça fait bizarre de parler à quelqu’un sans connaitre son nom et son visage !
      Je pense aussi que le blog peut être une plus-value, mais j’avoue que je n’aimerais pas non plus que mes employeurs aillent voir le blog ! Je ne sais pas, au cas où j’aurais dit des trucs qui pourraient nuire à ma vie professionnelle !
      J’ai aussi quelques amis qui suivent le blog et cela me fait toujours plaisir quand j’ai un retour de leur part ! En tout cas, tu as bien raison d’afficher ta passion !

      Aimé par 1 personne

  5. Très bonne question! Alors pour ma part, j’aime bien en savoir plus sur les blogueurs, ne serait-ce que leur prénom, je trouve que ça rapproche … Ça permet de se sentir plus proche, d’avoir la sensation que les autres blogueurs sont comme nous et j’aime bien mettre une identité sur un blog. Pour la photo, j’en ai mis une mais je comprends que certains ne veulent pas, c’est beaucoup plus personnel que de donner son simple prénom donc ce choix (qu’il soit de se montrer ou non) ne me dérange pas, c’est quelque chose que je respecte complètement!
    Pour ce qui est de parler à son entourage de son blog, avec les blogs littéraires on a peut être moins peur de le donner parce qu’on y parler principalement de lecture (et pas forcément de sentiment personnel ou de vécu). Dans mon entourage, peu de gens aiment la lecture, je leur ai dis que je tenais un blog mais ça ne leur à fait ni chaud ni froid xD Je n’ai cependant jamais partagé mon blog sur mon Facebook perso, je n’ose pas, ne sachant pas trop pourquoi, peut être par peur du jugement … Mais c’est vrai que pour les blogueurs qui parlent de vie quotidienne et racontent des anecdotes de leur vie, ça ne doit pas être évident de partager leur blog avec leur entourage, c’est un choix que je comprends complètement!

    Aimé par 1 personne

    • Haha jadore le « ça ne leur a fait ni chaud ni froid »! Au final le regard des proches est plus facile à gérer pour nous littéraire que moi d’autres blogueurs ! Mais c’est vrai qu’au delà des informations qu’on donne, un blog est toujours très personnel parce qu’il reflète nos goûts, nos opinions, notre manière d’écrire, et je pense que c’est pour ça qu’on n’en parle pas forcément beaucoup

      Aimé par 1 personne

  6. Super article. Je trouve que tu arrive bien à mettre en lumière les enjeux de cette frontière assez flou. C’est une question qu’on a du tout se poser à un moment où à un autre.
    Déjà dans ma vie perso et pro je suis du jour à établir des limites. Je n’aime pas tellement quand différents groupes d’amis se rencontre, alors avec le blog c’est pire. Même s’il y a mon prénom sur le blog, j’aime le côté anonyme. Je pense que si plus de gens que je connais irl lisait le blog, j’aurais tendance à me censurer. J’aime que le blog soit un espace totalement autre, où je rencontre des personnes avec qui je partage des intérêts en communs. Mais d’un autre côté je suis contente quand je vois qu’une de mes amies irl a aimé un de mes articles (oui je suis pas logique).
    Pour ce qui est de parler du blog autour de moi, ça m’est déjà arrivé (surtout au début), mais j’en suis pas vraiment fan. Et une fois j’en ai même parlé dans un entretien pro en donnant l’adresse, ce qui m’a assez gêné sur le moment.
    En tout cas c’est une question complexe et ton article nous pousse à interroger les limites que l’on a fixé. En tout cas, merci pour ce super article.

    Aimé par 1 personne

    • Je comprends tout a fait ton ressenti et la volonté de mettre des frontières. Finalement le blog c’est un espace à soi, ou l’on peut être qui l’on veut vis a vis d’autres personnes et faire ce que l’on aime en toute liberté, sans craindre le jugement des personnes que l’on connaît. D’un autre côté ça peut aussi être une fierté qu’on aime présenter a nos proches !
      Merci pour ton commentaire 🙂

      Aimé par 1 personne

  7. Tu as bien cerné beaucoup de questions que je me suis posées en commençant à bloguer, et que je me pose toujours d’ailleurs! Pour ma part, j’ai d’emblée parlé du blog à mes amis et à ma famille, et partagé les articles sur mon Facebook perso. Je n’ai pas trop hésité parce que je sais que beaucoup d’entre eux aiment lire, que ça pouvait les intéresser (et me faire un premier lectorat, hem…), et que je n’avais pas l’intention de raconter ma vie sur le blog. Et j’avoue que ça me fait trop plaisir quand une copine me dit qu’elle a acheté un livre dont j’ai parlé! Je le mentionne aussi sur mon CV car dans mon domaine ça peut être un atout… Après j’aurais sûrement été beaucoup plus discrète si le blog portait sur un autre sujet! Dans l’autre sens, je donne mon prénom et je raconte quelques anecdotes par-ci par-là mais pas de détails ni de photo parce que je ne veux pas qu’on remonte jusqu’à moi… En même temps, je me pose beaucoup de questions parce que j’ai l’impression que respecter cette distance m’empêche un peu d’entrer en contact avec d’autres blogueurs, par exemple dans des groupes Facebook ou autres… C’est un vrai dilemme!

    Aimé par 1 personne

    • C’est vrai que nos proches sont souvent nos premiers lecteurs ! Et le partage est d’autant plus naturel s’ils partagent nos centres d’intérêt !
      J’ai le même problème ! Il ya forcément un moment où l’on est obligé de donner plus d’informations,que ce soit pour faire partie de groupe Facebook, échanger des mails, participer à des concours… Je crois que tout est une question de confiance !

      J'aime

  8. C’est une super réflexion à laquelle je n’avais pas forcément réfléchi, sur mon blog j’ai mis une photo en présentation pour que les lecteurs aient une image de moi, puissent mettre un visage sur la personne qui a écrit ce qu’ils lisent, mais inconsciemment je ne m’étale pas sur ma vie privée, je préfère. Je suis tout à fait d’accord sur le fait qu’il faut au moins donner un prénom, pour paraître plus « humain » ! En bref, super article !

    Aimé par 1 personne

  9. Je crois qu’il y a autant de raisons à faire un blog qu’il y a blogueurs, c’est-à-dire : énormément. Pour ma part, venant d’une plate-forme de lecteurs/ auteurs, je voulais en ouvrant un blog, avoir un espace pour présenter mon travail d’auteur, mais pas seulement ; je voulais aussi écrire des articles sur les thèmes qui me sont chers : littérature, cinéma, arts plastiques, poésie… et, ce faisant, avoir la possibilité d’échanger sur ces thèmes.
    Mais pour répondre à ta question, ou plutôt, à tes 3 questions :
    Je parle de mes centres d’intérêt.
    Je ne parle pas de ma vie privée, mais je livre dans ma page « à propos » les grandes lignes de ma bio.
    Je parle de mon blog aux personnes qui paraissent intéressées, mais contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, il n’y en a pas tant que ça 😉

    Aimé par 1 personne

  10. Pingback: C’est le 1er, je balance tout ! (Juin 2017) | A l'horizon des mots

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s