Réflexions d’une blogueuse #15

NC

∼ Pour ou contre…les challenges littéraires ? ∼

 

Aujourd’hui j’avais envie de vous parler d’une pratique très courante au sein de la blogosphère littéraire : les challenges.

Le challenge, un truc de blogueur

Je crois que je n’avais jamais pensé à me lancer des challenges littéraires avant d’avoir un blog, et c’est donc une chose que j’ai découverte avec Petite Plume. Qu’ils reviennent chaque année ou soient organisés de manière ponctuelle, qu’ils durent 1 an ou moins, qu’ils soient quantitatifs ou thématiques, autour d’un genre, d’un auteur, d’une saison, d’un évènement, d’un pays, il en existe des centaines et de nouveaux sont lancés chaque année par des blogueurs. Même si les plus connus sont souvent lancés par de « gros » blogueurs, Livraddict a prévu justement un espace où chacun peut organiser son propre challenge.

Il y a ceux qui correspondent à des résolutions que prend régulièrement tout bon lecteur qui se respecte : vider sa PAL, lire plus de pavés, lire en V.O, terminer ses sagas entamées… Il y a ceux qui poussent à lire le plus possible, en se fixant l’objectif de 100 livres par an, en comptant ses pages ou en participant aux week-end et semaines à 1000. Il y a les consignes pour pimenter un peu son programme de lecture : 1 mois/1 consigne, challenge ABC (lire des auteurs dont le nom commence par chaque lettre de l’alphabet),… Il y a les thèmes lancés pour fêter un évènement (Noël, Halloween, l’été,…), pour mettre à l’honneur un sujet (LGBT, féminisme,…), un genre (fantasy, thriller,…) ou un pays.

Vous l’aurez compris, l’imagination des lecteurs déborde pour inventer sans cesse de nouveaux challenges. Alors que penser de tout ça ?

Là où s’arrête le jeu commence la contrainte

Comme souvent avec la blogo, l’objectif de ces challenges est avant tout de s’amuser et d’échanger. Je suis toujours admirative de la créativité des blogueurs et je me prends au jeu des consignes, des noms de trophées,… C’est assez excitant de se lancer dans un nouveau challenge, de faire des recherches et confectionner sa liste, de se fixer un objectif. Rien de mieux pour mettre un peu de piment dans sa lecture que de se lancer des petits défis, avec la petite satisfaction du travail accompli quand l’on raye une consigne. On peut discuter, échanger des conseils de lecture, suivre sa progression et celle des autres. Au final, tout cela n’est qu’un jeu !

C’est pourquoi, lors de mes débuts sur la blogo, je participais souvent à de nouveaux challenges. Mais à chaque fois je finissais par me rendre compte que, même si je trouvais le concept du challenge sympa et que j’avais envie de participer, je finissais soit par oublier son existence, soit par lire les livres qui me faisaient envie sur le moment au lieu de me tourner vers la liste que j’avais préparée pour le challenge ou de me préoccuper de la consigne. Et quelques mois plus tard, j’étais bien forcée de constater que j’étais totalement passée à côté du challenge !

J’ai réalisé qu’il y avait quelque chose d’absurde dans le principe des challenges littéraires, puisque pour réaliser un objectif ou respecter une consigne, on finit par s’imposer une contrainte que personne ne nous a fixée. Il m’est arrivée de chercher des livres correspondant à une instruction, ou justement de ne rien trouver de satisfaisant, pour au final me dire « Mais pourquoi tu fais ça ? Tu es en train de te forcer à lire ce livre pour respecter ton challenge au lieu de lire ce que tu veux ».

Le challenge dénature en un sens le plaisir de la lecture et nous fait perdre de vue l’essentiel. Outre le fait de lire des livres que l’on n’a pas envie de lire, le problème est que l’on s’impose le moment de lecture au risque que le livre ne vienne pas au bon moment et qu’on l’apprécie moins. L’autre effet pervers des challenges est d’instaurer un esprit de compétition et la notion de performance dans la lecture. A vouloir lire plus, plus vite, plus gros, on oublie que la qualité importe plus que la quantité et que chaque lecteur est différent. Personne ne se désolerait de ne pas atteindre 100 livres lus en un an si on ne lançait pas un challenge et qu’on ne se comparait pas aux autres. En prenant du recul, pour retrouver le regard d’un lecteur lambda, tout cela me semble un peu exagéré.

Alors bien sûr, je ne dis pas que les blogueurs qui participent aux challenges prennent l’enjeu hyper au sérieux et se mettent une pression de dingue. Mais si, comme moi, au final on participe au challenge sans vraiment le faire, c’est-à-dire en lisant plus ou moins ce qu’on veut et en comparant avec les consignes à la fin, à quoi bon faire le challenge ?

Alors on abandonne les challenges ?

Je réalise que certains challenges correspondent en fait à des défis personnels que j’aurais dans tous les cas tenté de suivre, comme vider ma PAL, lire plus de classiques ou lire toute l’œuvre d’un auteur. L’intérêt des challenges, pour moi, est de se lancer une fois pour toute dans une résolution que l’on ne cesse de repousser. Il est plus facile de s’y mettre à plusieurs, en se motivant mutuellement.

Les challenges sont surtout l’occasion d’échanger, de partager et de découvrir. Cela permet de sortir de sa zone de confort pour aller vers d’autres styles, d’autres genres, d’autres auteurs. C’est avoir la curiosité de découvrir les coups de cœur des autres lecteurs (tout le sens du Défi 12 mois, 12 amis, 12 livres). J’aime aussi les challenges engagés, ceux qui prennent un sens particulier grâce à l’idée qui les sous-tend. Je pense par exemple au fait de prendre conscience de la surreprésentation de la littérature française et anglo-saxonne dans nos lectures et de s’ouvrir à d’autres cultures. Il me tient vraiment à cœur de découvrir les classiques de la littérature espagnole ou sud-américaine, de lire des romans africains ou asiatiques. Depuis que je me suis rendue compte, grâce à Livraddict, que les 165 auteurs lus n’appartenaient qu’à 21 nationalités différentes, je suis décidée à me tourner vers d’autres nationalités et, qui sait, peut-être un jour lire un auteur originaire de chaque pays du monde. J’ai aussi vu passer un challenge qui mettait en avant les auteurs femmes qui sont souvent, sans qu’on s’en rende compte, moins médiatisées.

Personnellement, j’ai donc une large préférence pour les challenges thématiques et sans durée limitée. J’aime l’idée de se fixer un objectif, mais je ne souhaite pas que la lecture devienne une contrainte. Il me semble important de s’autoriser des entorses aux challenges, de se laisser la liberté d’abandonner, de ne pas lire le livre prévu, de lire un même livre pour deux consignes ou d’en remplir deux avec un seul, de modifier la durée du challenge ou la règle du jeu…

Après tout, nous sommes des lecteurs libres !

Il s’agit bien sûr de mon point de vue sur le sujet et je conçois très bien que l’on puisse en avoir un différent. Alors à votre tour, dites-moi tout ! Participez-vous à des challenges ? Comment les envisagez vous ?

Publicités

24 réflexions sur “Réflexions d’une blogueuse #15

  1. Je n’ai pour l’instant jamais été tentée par les challenges qui imposent des lectures, j’ai déjà assez à faire avec ma pile à lire, et puisque je tire chaque lecture au sort j’aime bien justement ce côté surprise qui fait que je ne sais pas à l’avance ce que je vais lire dans le mois. Par contre, je participe à la semaine à 1000, et ça c’est chouette : on ne se met pas la pression, on échange un peu nos lectures et notre avancée, et ça ne force pas à lire trop vite (contrairement au weekend à 1000, j’ai essayé une fois et j’ai vraiment eu l’impression de ne pas apprécier mes lectures à cause du rythme imposé). Et puis, si on a une heure de libre, ça va nous encourager à ouvrir un livre au lieu de traîner sur facebook, c’est pas plus mal 🙂 Mais je suis comme toi, lire est un plaisir et je n’ai pas envie d’y mettre trop de contraintes 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Ah oui c’est vrai que tu as ton système spécial de choix de lire 😉
      Je suis d’accord avec toi sur la semaine/weekend à mille, j’ai tenté le week-end une fois, et c’était sympa d’échanger avec tous les gens qui participaient, on a vraiment l’impression de s’enfermer dans une bulle de lecture tout un week-end, mais au bout d’un moment je n’avais juste plus envie de lire, c’était trop pour moi ! Et en plus il faut que ça tombe un week-end ou je vais etre disponible et si possible seule, et en général ça ne colle pas ^^ par contre l’idée de la semaine est chouette ! Margaud Liseuse a aussi lancé une semaine où on se fixe son propre nombre de pages, ce qui est un compromis !

      Aimé par 1 personne

  2. Ton article est très intéressant et tu pousses bien la réflexion de l’absurdité de certains challenges. Finalement la lecture est censée n’être qu’une partie de plaisir et non pas une contrainte. Si le livre qu’on veut lire rentre dans un des challenges tant mieux sinon tant pis 🙂 À trop se forcer on se dégoûte !

    Aimé par 1 personne

  3. En lisant ton article, je me rend compte du fait que les challenges sont vraiment un truc de blogueur ! ça ne passerait pas par la tête d’un lecteur lambda !
    Je suis tout à fait d’accord avec ta vision du challenge : ça doit rester avant tout un plaisir et jamais une contrainte ! Du coup, j’ai tendance à préféré les challenges qui n’ont pas de limite de temps, histoire d’y aller sans aucune contrainte extérieur et de pouvoir en même temps choisir mes livres selon mes envies. Selon moi, l’avantage du challenge de pouvoir vider sa PAl en sortant des livres qui auraient pu y rester encore un long moment et le fait que certaines consignes nous fassent sortir de notre zone de confort et découvrir d’autre chose. Donc un bon challenge c’est de la découverte, de la lecture, du partage et surtout du plaisir 😉

    Aimé par 2 people

  4. Avant, je m’inscrivais à plein de challenges, sans jamais les finir…exactement comme tu décris…D’abord l’euphorie, puis l’oubli et la culpabilité.
    J’ai donc arrêté tous les challenges avec d’autres personnes. Je ne fais plus qu’un seul challenge pour moi, qui est de lire un livre de ma Book-Jar par mois. Cela reste léger et confortable et j’arrive à m’y tenir.

    Aimé par 2 people

  5. Au début de mon blog, je me suis lancée dans plein de challenges… avant de m’apercevoir que ce n’était pas vraiment tenable! Maintenant, je n’en fais plus que deux: lire de la littérature de l’imaginaire et lire 120 livres par an. Certains challenges m’ont permis de découvrir des livres que je n’aurai surement jamais lu sinon. Mais j’aime avoir le choix de mes lectures 🙂

    Aimé par 2 people

    • Moi aussi je suis content d’avoir participé à certains challenges qui m’ont fait lire des livres que je n’aurais pas forcément lu ! Les meilleurs challenges sont ceux qui nous conviennent, et comme tu le dis dans la limite du raisonnable ^^ j’avais aussi tendance à multiplier mes challenges, ce qui est bien sur intenable puisque au bout d’un moment je me rendais compte que tout ce que je devais lire pour réussir les consignes de mes challenges dépassaient presque mon nombre de lectures annuelles, sans compter que d’autres lectures passent toujours avant selon les envies !

      Aimé par 1 personne

  6. Hello
    Bonne question et jolie réponse de ta part.
    En ce qui me concerne, nouvellement arrivée dans la blogosphère je me suis, moi aussi lancée dans pas mal de challenges. Mais, au bout de 6 mois, je me rend compte que c’est parfois contraignant et que ça me complique la vie de lectrice !
    Pour autant, je suis ravie de participer à certains challenges qui me permettent de connaître de nouveaux auteurs, de lire enfin des livres qui traînaient dans ma PAL depuis longtemps, et de découvrir l’univers d’autres blogueurs.
    Alors, oui aux challenges lecture mais avec modération pour que ce soit un plaisir et non une contrainte.

    Aimé par 1 personne

  7. Je te rejoins totalement sur l’aspect de la contrainte qui dénature le plaisir. Personnellement j’ai plusieurs fois tenté et finalement je n’en suis que 2 dont un que j’ai remanié à ma manière… je m’explique: le premier se déroule sur Livraddict et il s’agit de la « course contre la montre » du nombre de pages d’un livre dépend les points qu’il attribue à son lecteur à la fin de lecture… finalement je lis ce que je veux et à mon ryhtme, je ne gagne pas mais je « joue » plus pour le plaisir de partager qu’autre chose ;). Le second c’est le challenge ABC que j’ai modifié, à savoir j’ai préparé ma liste (que l’on peut retrouver sur mon blog si cela te dis) mais je ne me suis fixée aucune limite de temps… je les lirais… même si je ne sais pas quand 😉

    Aimé par 1 personne

    • Comme quoi ce qui est sympa dans les challenges c’est surtout le jeu !
      J’irai checker ta liste ça m’intéresse ! Je me suis moi aussi lancée dans le challenge abc officieusement pour la raison toute bête que je me suis rendue compte dans la liste de mes livres chroniqués que la répartition était très inégale entre les lettres de l’alphabet ^^ mais je ne me mets pas de délai !

      J'aime

  8. Je n’ai jamais participé à un challenge, justement parce que je n’aime pas l’idée de me contraindre à lire un livre, ou à le lire à un moment particulier où je préférerais peut-être autre chose. Mon challenge à moi c’est déjà d’avancer dans ma PAL sans tout le temps succomber à la tentation des nouveaux livres, et de lire mes SP dans un délai raisonnable:-)
    Mais si je trouvais un challenge dans lequel j’arrivais à placer des livres de ma PAL ou de ma wishlist (quelle bonne excuse pour les acheter…), et qui soit réaliste au niveau temps/quantité de pages, j’essaierais volontiers!

    Aimé par 1 personne

  9. Article très intéressant. 🙂 Je trouve aussi que la priorité c’est de conserver le plaisir de la lecture.
    Pour ma part, je participe à un challenge qui a été lancé non pas sur un blog mais sur cocyclics (forum). Il s’agit de lire un certain nombre de livres sfff dans l’année (le nombre est au choix de chacun, il y a des paliers de proposés, perso je vise les 50 livres) et avec ces livres de cocher le plus possible d’items dans une liste de 50 (les items portent aussi bien sur le genre du roman, l’auteur, l’histoire ou encore la couleur de la couverture). Ce challenge est assez souple, un livre peut valider plusieurs items, et de manière générale ils permettent de respecter assez facilement ses goûts, du coup il ne me met pas trop la pression ; jusque là, j’ai surtout lu ce qui me faisait envie et regardé ensuite ce que ça me permettait de cocher, sauf pour quelques items plus spécifiques pour les quels j’ai cherché spécifiquement des idées. Ce fonctionnement me convient bien. Autrement, j’ai fait le Printemps de l’Imaginaire Francophone ; il m’a surtout permis de sortir en priorité de ma Pal quelques ouvrages qui s’y seraient éternisés.
    Je ne pense pas m’imposer plus de challenges que ces deux-là, de peur que cela devienne contraignant, bien que le challenge abc me tente aussi – si je le fais, ce sera sans deadline.

    Aimé par 1 personne

  10. Pour ma part, je ne fais quasiment pas de challenge, justement parce que je sais que je ne vais pas arriver à les faire jusqu’au bout ^^ Je pense que les challenge sont de bonnes choses pour celles et ceux qui aiment les défis, ça peut être bien pour vider sa PAL ou lire des romans vers lesquels on ne serait pas forcément allé … Mais je suis d’accord avec toi sur le fait que le challenge peut devenir une contrainte et lire un livre « de force » peut entrainer une mauvaise lecture simplement parce que ce n’était pas le bon moment pour ce roman … Pour ma part, même si je commence un défi, je ne me forcerais pas à lire des romans qui ne me font pas envie à l’instant T et je n’hésiterais pas à abandonné le challenge …

    Aimé par 1 personne

  11. J’ai essayé les challenges mais je n’arrive tout simplement pas à m’y tenir, comme tu le dis c’est une contrainte plus qu’un plaisir et je ne vois pas l’intérêt de performance dans la lecture, par ça on oublie l’essentiel, le fait que la lecture doit nous apporter par son contenu et pas par le nombre de livres qu’on lit. On lit pour nous, pour notre intériorité et non pas pour faire bonne figure lors d’un repas ou pour faire le beau. Je déteste me contraindre dans ma passion même si j’aime bien voir cette section sur livraddict sans jamais y participer.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s