L’Instant bulles #1 – spécial sélection BD du Prix des chroniqueurs Web

Bonjour à tous !

Je suis heureuse de vous retrouver aujourd’hui pour inaugurer la nouvelle catégorie BD dont je vous parlais tantôt . Dans ces articles, je vous ferai des mini-chroniques groupées de mes dernières lectures BD. Les bande-dessinées ne sont pas assez présentes sur la blogo, il est temps de changer ça ! J’espère que les Instants bulles vous permettront de faire de belles découvertes.

PS : Je suis consciente que les BD sont assez onéreuses, surtout pour le temps que vous passez à les lire. Personnellement, j’ai un peu de mal à payer 15-20 euros à chaque fois, d’autant que je ne suis pas sûre d’aimer. Pensez aux bibliothèques publiques si vous en avez près de chez vous. On y trouve une mine d’or et c’est ce qui m’a permis d’en lire beaucoup.

Quoi de mieux pour commencer que de vous présenter la sélection BD du Prix des chroniqueurs Web ? Pour être exacte, je vous présente ici sept des 10 BD présentes dans la sélection – celles que j’ai lu (sans avoir besoin de les acheter grâce à la BML, exceptée une). J’ai mis de côté Björn qui est un album et donc peu comparable.

Etant donné que l’aspect visuel est quand même au cœur de la BD, cela n’aurait pas de sens de vous en parler sans que vous ayez une idée de ce à quoi elle ressemble. Je vous propose donc, pour la plupart des titres, un diaporama de quelques planches.

C’est parti !

Culottées, de Pénélope Bagieu 

Un des gros succès BD de ces derniers mois. L’auteur nous fait découvrir la vie de femmes qui se sont illustrées d’une façon ou d’une autre à leur époque. Ces portraits de femmes, connues ou inconnues, souvent oubliées, ont combattu les normes, fait avancé les droits des femmes ou ont imposé le droit d’être ce qu’elles étaient. Si j’ai aimé le projet de l’auteur, je n’ai pas été autant emballé que le reste des critiques que j’ai lues, pour la bonne et simple raison que je ne me suis un peu ennuyée à la lecture. Après tout, même en BD, cela reste des petites biographies. Par contre, j’ai vraiment aimé en savoir plus sur ces femmes qui redéfinissent la notion d' »héroïnes », même si je n’ai pas été intéressée autant par toutes. Ma préférence va à la femme à barbe, l’épouse du hollandais, la nageuse et la femme du phare.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Lire la suite