Trois lectures de Noël (après Noël)

Pour pouvoir honorer ma PAL hivernale, j’ai poursuivi les lectures de Noël quelques jours après. Une fois l’effervescence des fêtes passée, je trouve enfin le temps de vous en parler !

[Retrouvez mon avis sur mes trois premières lectures de Noël]

J’ai enfin découvert Clarisse Sabard, après en avoir tant entendu parler. Malheureusement, je suis ressortie mitigée de cette lecture.

Léna et Tom reviennent sur l’invitation de leur mère dans leur maison d’enfance pour passer les fêtes de Noël. A leur arrivée, ils découvrent que celle-ci a disparu en leur laissant un mot : elle est partie « réaliser quelques rêves » et les invite à profiter du temps des fêtes pour se retrouver en famille

Lire la suite

Trois romances de Noël

Aujourd’hui je vous retrouve pour vous parler de trois romances de Noël. En général, soit ça passe, soit ça casse. Il y a d’un côté les allergiques, de l’autre ceux qui adorent ces lectures doudou pour la période.

De mon côté, j’aime en lire quelques-unes mais j’ai tendance à être un peu trop exigeante pour pleinement les apprécier !

Y’aura-t-il trop de neige à Noël est le premier des recueils de nouvelles de Noël écrites par un collectif d’auteures françaises de comédies romantiques. Honnêtement, j’ai trouvé les nouvelles inégales. D’ailleurs, cela commençait mal avec celle d’Isabelle Alexis qui multiplie les clichés et dont le style laisse vraiment à désirer. D’autres m’ont beaucoup plu, comme celle de Marianne Lévy qui reprend parfaitement les codes de la comédie romantique.

Le problème avec les nouvelles, c’est le format court qui ne permet pas vraiment de développer une histoire. Ici, les auteures ont choisi d’écrire chacune deux nouvelles, dont une un an après – cela évite la frustration de quitter trop vite les personnages !

Dans l’ensemble, j’ai passé un bon moment. Toutes les nouvelles se passent le soir du réveillon et donnent terriblement envie d’y être. Certes, certaines ont tendance à insister un peu maladroitement sur des éléments qui « font » Noël comme s’il fallait absolument tous les intégrer à l’histoire pour cocher les cases du genre. Cela aurait pu être fait plus subtilement mais cela fait aussi partie du jeu ! C’est drôle, léger, improbable, mignon. Bref, la lecture parfaite pour accompagner le 24 décembre, les heures avant Noël !

Lire la suite

Ma PAL spéciale hiver

Ca y’est, on est officiellement en décembre, et aujourd’hui, je vous présente ma PAL hivernale !

[entre nous, je l’ai déjà entamée il y a 10 jours – oupsi)

Je ne suis pas une habituée des lectures saisonnières. Mais l’hiver est bien une période de l’année où je prends plaisir à me concocter une petite liste de lectures parfaites pour la saison !

Au programme : un conte et des romances de Noël comme on les aime, de la fantasy et du classique

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est transition2.jpg

Roman Sardou, Sauver Noël

Romain Sardou, c’est le charme des contes de Noël à l’ancienne (d’ailleurs, je l’ai trouvé en occasion, le livre n’est plus édité). Après Sauver Noël, je vais me plonger dans son deuxième titre.

Lire la suite

A moi la nuit, toi le jour, Beth O’Leary

Il y a quelques mois, cette nouveauté m’a tapé dans l’œil en librairie. J’ai suivi mon intuition, et je n’ai pas été déçue !

Tiffany et Leon partagent un appartement.
Tiffany et Leon partagent un lit.
Tiffany et Leon ne se sont jamais rencontrés.

Tiffany Moore a désespérément besoin d’un logement pas cher. Leon Twomey travaille de nuit et a absolument besoin d’argent. Leurs amis respectifs pensent qu’ils sont complètement fous, mais aux grands maux les grands remèdes : pourquoi ne pas tout simplement partager un appartement, même s’ils ne se connaissent pas ?

A la recherche d’une romance feel-good au pitch original ? J’ai ce qu’il vous faut !
Lire la suite

Les optimistes meurent en premier, Susin Nielsen

couv24297560 Depuis la tragédie qui a anéanti sa famille, Petula a de nombreuses phobies, et prétend qu’une prudence et un hygiène extrêmes lui permettront de parer à la moindre catastrophe. Mais est-ce bien réaliste ?… Au lycée, contrainte et forcée, elle fait partie d’un atelier d’art-thérapie. Les adolescents « à problèmes » qui y assistent se supportent tout juste. Arrive Jacob, « l’homme bionique. Appareillé depuis qu’il a perdu son avant-bras, le jeune homme, grand cinéphile, est aussi moqueur qu’attentif aux autres…

* * *

Seulement 19 chroniques sur Livraddict pour Les optimistes meurent en premier, ce n’est clairement pas possible ! Je compte sur vous pour vous précipitez en librairie à la fin de cet article et changer ça !!!

Cela dit, je suis prête à vous pardonner. Ce roman ne m’inspirait pas non plus des masses lorsque je l’ai vu passer en librairie. Cela vient peut-être du titre, qui est volontairement provoquant ? Quoi qu’il en soit, on aurait tort de s’arrêter à ça. C’est ainsi que j’ai commencé ma lecture sans n’avoir aucune idée de quoi il parlait, grâce au Prix littéraire des chroniqueurs du Web.

Lire la suite

Quatre lectures de Noël [2018]

Bonjour à tous !

Je vous retrouve avec un article plus très à jour. Ce n’est pas grave, on va dire qu’ici, Noël, c’est toute l’année 😀 En réalité, j’ai pris un peu de retard dans l’écriture de mes chroniques, mais je tenais à vous sortir cet article pour vous présenter les lectures qui m’ont accompagnée pendant les fêtes. Et, quoi qu’on dise, ça fait du bien de prolonger un peu la magie de Noël, même si l’on a repris les cours ou le travail !

Un Noël dans ses bras, Sarah Morgan

couv24297560 Coup de foudre sous la neige est constitué de deux histoires, je dirais presque deux nouvelles. Je n’en ai lu qu’une : Un Noël dans ses bras. A la veille de Noël, Evie est au fond du gouffre? Plaquée par son fiancée, virée de son appart, elle manque se faire virer et est rétrogradée en femme de chambre dans un hôtel de luxe. Elle se retrouve, par un concours de circonstances, dans les bras de Rio, homme d’affaire italien, patron de l’hôtel à la réputation sulfureuse, piégée par un paparazzi. Pour sauver les apparences, Rio et Evie vont devoir jouer le couple parfait aux yeux de tous.

Vous l’aurez compris, on reste dans un schéma classique de romance. J’ai eu du mal avec le cliché du mec viril, riche, macho collectionnant les conquêtes, incapable d’éprouver des sentiments amoureux. Et évidemment, on voit le coup de foudre  venir. Mais j’avoue que l’histoire est plutôt agréable à suivre, même si l’intrigue est un poil trop rapide. C’est mignon et gentil, parfait pour la période. Un peu comme un téléfilm de Noël tout doux.

Verdict Une bonne suprise

Lire la suite

Les Oiseaux se cachent pour mourir, Colleen McCullough

couv45084136L’histoire commence en 1915 et s’achève à la fin de la seconde guerre mondiale. La famille Cleary originaire de la Nouvelle Zélande émigre en Australie pour faire fructifier un domaine où se pratique l’élevage du mouton et qui appartient à la riche soeur de Paddy Cleary, le père de famille. Une épique superbement rendue où s’acharnent les passions des personnages avec comme fil conducteur les amours tragiques de l’héroine Maggie pour le magnifique prêtre Ralph de Bricassart lié à jamais au sort de l’exploitation du domaine.

* * *

Au mois de février, j’ai lu Les quatre filles du révérend Latimer grâce à la masse critique de Babelio. J’ai ainsi découvert totalement par hasard Colleen McCullough, auteur australienne prolifique, qui a écrit le fameux best-seller Les oiseaux se cachent pour mourir, paru en 1977.

Bien que j’aie reproché certains défauts aux Quatre filles du révérend Latimer, la plume talentueuse de l’auteur m’avait marquée, et je m’étais promis de découvrir d’autres titres de sa bibliographie. Elle a ce je ne sais quoi qui différencie un roman ordinaire d’un classique.

– De quoi ça parle ?  –

Avec Les Oiseaux se cachent pour mourir, le dépaysement est assuré. L’auteur nous emmène en Nouvelle-Zélande, puis en Australie, sa contrée natale. La famille Cleary est une famille nombreuse et modeste de Nouvelle-Zélande. Contactés par la riche sœur de Paddy, ils la rejoignent dans sa propriété australienne de Drogheda afin d’aider à l’exploitation agricole, en échange de l’hébergement et de l’héritage promis. Débute pour eux une nouvelle vie, loin de la misère qu’ils ont connue, et la première étape de l’histoire qui les lie à Drogheda. C’est aussi là qu’ils feront la connaissance du père Ralph de Bricassart, curé de la paroisse, qui va devenir un proche de la famille.

Lire la suite

Quatre lectures de Noël

Bonjour à tous !

Je vous retrouve avec quatre mini-chroniques de circonstances pour accompagner les fêtes. C’est parti !

couv75019120.jpgJoyeux Noël (collectif)

Un recueil de nouvelles sur le thème de Noël, écrites par les plus grands écrivains : Charles Dickens, Blaise Cendrars, Truman Capote, Francis Scott Fitzgerald, Guy de Maupassant, Anton Tchekhov… Malheureusement, dans l’ensemble je les ai trouvées plutôt décevantes. La plupart sont bien trop courtes (à peine 10 pages !), on ne s’attache pas aux personnage et on a du mal à trouver un réel intérêt aux histoires. L’ambiance et la magie de Noël ne sont pas présentes. Même le charme de la plume de Dickens n’a pas opéré.

 

Verdict Sans plus

Lire la suite

A la recherche… #10

A la recherche

∼ A la recherche….de romans hivernaux ∼

 

J’adore Noël, la neige, l’ambiance chaleureuse des fêtes de fin d’année, le chocolat chaud et les biscuits, les marchés de Noël, les illuminations et les décorations, la bonne humeur et la générosité, les retrouvailles en famille… [J’aime un peu moins le froid, il est vrai]. Et quoi de mieux qu’un roman pour nous plonger dans l’atmosphère hivernale, bien emmitouflé sous son plaid à siroter une boisson chaude ?

Lire la suite

Mes genres littéraires favoris

Bonjour à tous !

Le Top Ten Tuesday de la semaine dernière m’a donné l’idée de vous présenter mes genres littéraires favoris. Il ne devrait pas y avoir de surprise pour la plupart, puisque ce sont les plus présents sur le blog ! Cela reste quand même assez diversifié. Je vous ai mis à chaque fois comme exemple quelques-uns de mes livres préférés de chaque genre.

 

Le contemporain

On peut difficilement faire plus large que le genre contemporain. Il me semble qu’il renvoie à tous les romans réalistes de littérature adulte se déroulant à l’époque actuelle. En somme ceux qui n’appartiennent pas aux autres genres. Plus précisément, j’ai un faible pour les histoires de famille, les destins de femmes et ceux qui suivent leurs personnages sur le temps long.

Lire la suite