L’adieu aux armes, Ernest Hemingway

Je vous ai partagé il y a quelques temps mon avis sur Les racines du ciel, je reviens aujourd’hui pour vous parler d’un autre classique du XXème siècle, L’Adieu aux armes.

Il y aurait très certainement beaucoup à dire sur ce roman. Malheureusement, il ne m’a pas vraiment marqué. Les puristes me pardonneront donc de ne lui consacrer que quelques lignes !

Frédéric Henry, jeune Américain volontaire dans les ambulances sur le front d’Italie, pendant la Première Guerre mondiale, est blessé et s’éprend de son infirmière, Catherine Barkley. Ils tentent alors de fuir la guerre.

Après voir eu un coup de cœur pour Pour qui sonne le glas, je dois avouer que j’ai été déçue par L’Adieu aux armes. Je pensais y retrouver ce qui m’avait fait aimer Hemingway : une histoire d’amour forte dans un contexte de guerre, des personnages passionnés, portés par leurs convictions.

Lire la suite

Le chagrin des vivants, Anna Hope

couv18907196Durant les cinq premiers jours de novembre 1920, l’Angleterre attend l’arrivée du Soldat inconnu, rapatrié depuis la France. Alors que le pays est en deuil et que tant d’hommes ont disparu, cette cérémonie d’hommage est bien plus qu’un simple symbole, elle recueille la peine d’une nation entière. À Londres, trois femmes vont vivre ces journées à leur manière. Evelyn, dont le fiancé a été tué et qui travaille au bureau des pensions de l’armée ; Ada, qui ne cesse d’apercevoir son fils pourtant tombé au front ; et Hettie, qui accompagne tous les soirs d’anciens soldats sur la piste du Hammer-smith Palais pour six pence la danse. Dans une ville peuplée d’hommes incapables de retrouver leur place au sein d’une société qui ne les comprend pas, rongés par les horreurs vécues, souvent mutiques, ces femmes cherchent l’équilibre entre la mémoire et la vie. Et lorsque les langues se délient, les cœurs s’apaisent.

* * *

Alors que son second roman, La salle de bal, est paru en France il y a quelques mois, j’ai découvert Anna Hope avec Le Chagrin des vivants. Il plaira sans conteste aux amateurs de romans historiques !

Lire la suite

A la recherche… #8

A la recherche

Le principe : à la manière d’une libraire/bibliothécaire face à un lecteur en quête d’un livre particulier, je vous présente chaque mois une liste thématique pour satisfaire votre curiosité. Je n’aurai pas forcément lu tous les livres que je vous citerai (on ne peut pas avoir tout lu…), mais ce seront au moins des livres dont j’ai entendu parler et/ou qui font partie de ma WL.

∴ A la recherche…de romans sur les guerres mondiales ∴

 

Aujourd’hui, on va parler d’un des sujets les plus traités dans les romans historiques : la Première et la Seconde guerre mondiale. Que ce soit des grands classiques ou des sorties récentes, cela semble être une source d’inspiration intarissable pour les auteurs. J’ai volontairement écarté les témoignages et certaines œuvres très célèbres. J’ai préféré essayer de mettre en avant des romans un peu moins connus et qui traitent le sujet de manière assez diverse, histoire d’éviter l’overdose. Parce que, soyons honnêtes, les romans sur les guerres mondiales se ressemblent souvent. Si vous souhaitez une sélection plus exhaustive, je vous invite à consulter la liste que j’ai créée sur Livraddict. 

C’est parti !

Lire la suite

Le chemin des âmes, Joseph Boyden

Le chemin des âmes.jpg

1919. Nord de l’Ontario. Niska, une vieille Indienne Cree, attend sur un quai de gare le retour d’Elijah, un soldat qui a survécu à la guerre. A sa grande surprise, l’homme qui descend du train est son neveu Xavier qu’elle croyait mort, ou plutôt son ombre, malade et méconnaissable. Pendant trois jours, à bord du canoë qui les ramène chez eux, Xavier revit les heures sombres de son passé : l’engagement dans l’armée canadienne avec Elijah, son meilleur ami, et l’enfer des champs de bataille en France…

* * * 

Cette lecture, je la dois à La Tête en Claire qui en avait parlé dans son article sur son obsession pour les Grands espaces nord-américains. Il débordait de sa chronique un tel enthousiasme que j’ai foncé à la bibliothèque emprunter le roman de Joseph Boyden. Et maintenant, il ne me reste plus qu’à foncer en librairie acheter celui-ci et Les saisons de la solitude !

Lire la suite