Ces romans que j’ai abandonnés

Bonjour à tous !

Je vous retrouve pour  vous parler des livres dont justement on ne parle jamais : ceux qu’on a laissé tomber en cours de route. Alors, oui, souvent, on se dit que l’on n’est pas légitime à en faire une chronique puisqu’on ne leur a pas laissé leur chance et qu’on n’en a pas une vision globale. Et pourtant, évoquer les livres qui nous ont déplus – et à tel point qu’on arrête notre lecture – peut toujours aider les autres à se faire un avis.

Disclaimer : Bien sûr, je ne dis pas que ces romans sont foncièrement mauvais, ni que vous ne devez pas les lire ou que vous ne pourrez pas les adorer. Ce sont des romans auxquels j’ai trouvé des défauts ou qui, simplement, n’étaient pas faits pour moi.

  •  La balade des pas perdus, Brooke Davis

couv36963846.png

Si vous vous lancez dans La balade des pas perdus, préparez-vous à un ovni. Un humour particulier – parfois noir -, un personnage jeunesse obsédé par la mort, un trio loufoque avec un veuf et une vieille dame… L’atypisme peut plaire dans certains cas, ici ça n’a pas marché pour moi.

  • Les mandarins, Simone de Beauvoir

couv54442240.gif.jpg

Les Mandarins ont été mon premier Simone de Beauvoir, et malheureusement l’histoire ne m’a pas suffisamment intéressée, malgré tout le bien que j’en avais entendu. Il a un côté très intellectuel, très cercle parisien, qui m’a déplu. Simone de Beauvoir y fait un portrait de la France incertaine au sortir de la seconde guerre mondiale et nous abreuve des préoccupations des intellectuels, de la description de leurs pensées tourmentées et des problématiques de divisions de la gauche.

Lire la suite

Publicité

Ces romans qui sont surcotés à mon goût #1

Dans la même veine que le Unpopular Opinion Book Tag, j’avais envie de vous parler de romans qui ont été encensés par la blogosphère…un peu trop à mon goût. Ce n’est pas forcément que je ne les ai pas aimés, simplement j’ai été un peu déçue car je m’attendais à mieux après en avoir entendu autant de bien. Et je trouve important de le mentionner, ne serait-ce que pour contrebalancer les commentaires très positifs et vous prévenir que vous pourrez leur trouver des défauts.

C’est parti pour mon avis à contre-courant !

en-attendant-bojangles

En attendant Bojangles a été un véritable phénomène à sa sortie en 2016. Pourtant, je l’ai trouvé trop court avec ses 150 pages, et l’excentricité finalement pathologique du personnage m’a mise un peu mal à l’aise.

 

couv69564896.png

Laurence Peyrin est une auteur qui revient souvent sur la blogo. J’ai passé un moment agréable avec La drôle de vie de Zelda Zonk, mais je n’avais pas saisi que c’était une romance, d’où mon ressenti en demi-teinte.

Lire la suite