L’hibiscus pourpre, Chimamanda Ngozi Adichie

Vous connaissez mon amour pour Chimamanda Ngozi Adichie. [Si ce n’est pas le cas, je vous redirige vers Americanah, L’autre moitié du soleil, et Chère Ijeawele.]
C’est une des premières auteures africaines que j’ai lues, et je ne suis jamais déçue par ses romans. D’ailleurs, il faut qu’elle en écrive d’autres car je crois que j’ai fait le tour ! L’hibiscus pourpre, paru en 2003, est son premier, pourtant je crois que c’est mon préféré.

Kambili vit dans une famille nigériane aisée avec son frère aîné Jaja. Leur père est un catholique fondamentaliste, très respecté par la communauté d’Enugu. Mais lorsqu’un coup d’État contraint Kambili et Jaja à trouver refuge chez Tatie Ifeoma, ils découvrent un foyer bruyant et plein de vie et leurs illusions sur l’autorité religieuse et paternelle tombent. Commence alors un douloureux combat pour s’affranchir du passé.

Lire la suite

A la recherche… #13

A la recherche

∼ A la recherche…de romans africains (1/2) ∼

 

Lorsque l’on jette un œil à la carte des auteurs lus sur Livraddict, on réalise que l’on a une force tendance à l’européo/occidentalo-centrisme. Parmi mes 260 auteurs lus, de seulement 31 nationalités différentes, il y a 81 Français, 76 Américains et 41 Anglais. De ce constat est née ma volonté d’élargir mon horizon de lecture en m’efforçant de m’ouvrir à la littérature africaine, asiatique et sud-américaine. Des thèmes parfaits pour les futures sélections de « A la recherche » ! Je garderai cette liste bien précieusement pour piocher des idées de lecture, et je vous invite à faire de même si vous décidez de vous lancer dans un challenge « tour du monde de la littérature » !

On commence en douceur avec des romans sur l’Afrique écrits par des auteurs plutôt occidentaux qui ont voyagé en Afrique ou qui sont d’origine africaine. J’ai souhaité séparer les romans sur l’Afrique et les romans écrits par des auteurs réellement africains, parce que la perspective est différente. Je pense que commencer par des romans sur l’Afrique par des auteurs non-africains apporte une bonne dose de dépaysement et d’informations sur l’histoire ou les sociétés africaines, tout en restant plus abordables parce que probablement plus proches, du point de vue du style ou du genre, des ouvrages français ou anglo-saxons.

Lire la suite