Northanger Abbey, Jane Austen

On se retrouve aujourd’hui avec un classique signé de la seule et l’unique, Jane Austen.

À dix-sept ans, Catherine Morland est férue de romans gothiques. Lors d’un voyage à Bath, elle fait la rencontre de Henry Tilney et de sa famille qui l’invitent à séjourner dans leur mystérieux manoir. L’imagination débordante de la jeune fille va la mener au-delà de ses rêves en la guidant vers l’âge adulte et l’amour…

Bien qu’Orgueil et préjugés fasse partie de mes incontournables, il y avait bien longtemps que je ne m’étais pas plongée dans un roman de Jane Austen.

Northanger Abbey est très différent des autres romans de l’auteure, dans le style, le ton employé et la teneur du récit.

Les Allen proposent à Catherine de les accompagner à Bath pour un séjour de six semaines, l’occasion pour la jeune provinciale de faire son entrée dans le monde. Les débuts sont plutôt décevants, puisque les deux femmes ne connaissent personne pour les introduire, jusqu’à ce que Mrs Allen tombe sur une vieille connaissance, Mrs Thorpe, et sa fille aînée Isabelle. Les relations étant facilitées par l’amitié liant leurs frères, John Thorpe et James Morland, les deux jeune filles ne tardent pas à devenir inséparables.

Novice en amour, Catherine tombe rapidement sous le charme de son premier partenaire de bal, Henry Tilney, un clergyman de bonne famille. Lorsque la famille l’invite à séjourner dans leur manoir de Northanger Abbey, son imagination débordante et sa passion pour les romans gothiques lui font imaginer de sombres secrets.

La romance est plus effacée que dans Orgueil et préjugés ou Raison et sentiments. Ne vous attendez pas à de belles scènes romantiques ou à de grandes déclarations. On a presque l’impression que ce n’est pas ce qui intéresse Jane Austen, et la fin est d’ailleurs précipitée.

Northanger Abbey est surtout un roman engagé, prétexte à une satire de la société. Le ton est ironique, l’humour mordant. Jane Austen tourne en ridicule les usages du monde, l’hypocrisie derrière les bonnes manières, la cupidité de certains et la naïveté de Catherine.

Elle n’épargne rien à son héroïne, qu’elle tourne sans cesse en dérision, mettant en avant sa banalité, sa candeur, sa propension à s’emballer trop vite, comme une jeune fille écervelée et inexpérimentée. De ce fait, Jane Austen montre surtout les défauts de ses personnages, que ce soit Catherine ou les autres protagonistes, et il est donc difficile de s’y attacher.

L’auteure fait également de nombreuses incursions dans le récit, ce qui peut être assez déroutant pour le lecteur. Elle réalise au passage un plaidoyer pour le roman, à une époque où la fiction est considérée comme le parent pauvre, un genre futile, réservé aux femmes.

Malgré la tonalité à laquelle je ne m’attendais pas, j’ai aimé retrouver l’univers et la plume de Jane Austen. Après un début un peu longuet, l’arrivée à Northanger Abbey apporte un nouveau souffle au récit et suscite un regain d’intérêt grâce au suspens autour de la famille Tilney et aux questions suscitées par le comportement du père et du frère.

En bref, un roman à lire pour sa plume mordante et sa critique de la société mondaine anglaise de la fin du XVIIIème-début XIXème. Ce n’est cependant pas un titre que je vous conseillerais pour découvrir l’auteure.

Publicité

8 réflexions sur “Northanger Abbey, Jane Austen

  1. Comme cela fait longtemps que je n’ai pas lu de Jane Austen ! « Orgueil et préjugés » reste aussi mon préféré d’elle jusqu’à maintenant.
    Celui-ci je ne l’ai pas encore lu mais j’ai lu aussi d’elle « Raison et sentiments » et « Lady Susan ». Bref, il va falloir que je me mette à la relire 🙂
    Bon dimanche !

    Aimé par 1 personne

  2. Pingback: En 2021 je lis des classiques – Bilan |

  3. Pingback: Bilan de mes lectures hivernales |

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s