Lectures du printemps

Le 21 juin est passé, nous sommes officiellement en été ! Il est temps de faire une rétrospective de mes lectures printanières.

J’ai pris du retard dans l’écriture de mes chroniques, il y aura donc pas mal de surprises dans cet article ! Il faut dire que j’ai eu plutôt un bon rythme de lecture ces derniers mois, avec 17 livres lus. Comme vous allez le voir, mes lectures ont été très éclectiques, c’est assez représentatif de la variété des genres que j’apprécie !

J’en profite pour vous signaler que je ne chronique pas toutes mes lectures sur le blog, mais je poste en général quand même un petit avis sur Instagram. Si vous voulez ne rien manquer, n’hésitez pas à me suivre sur @petite_plume_blog !

Sans plus tarder, passons au bilan !

Des romans bouleversants

Ces deux romans, bien que très différents, ont comme point commun de mettre en scène un couple en proie à des bouleversements.

Mon désir le plus ardent est une histoire d’amour bouleversante, l’histoire d’un couple fusionnel qui fait face à la maladie. Je ne saurai lui faire honneur en quelques lignes, je lui consacrerai une chronique dans les prochaines semaines.

Le syndrome de la vitre étoilée m’a moins marqué, notamment en raison du style d’écriture et de sa brièveté, mais il porte un sujet essentiel, celui de l’infertilité. On réalise à quel point ce combat est éprouvant, pour la femme qui subit les traitements et les injonctions médicales, sociales, et également pour le couple. Alors qu’1 couple sur 5 est concerné et que cette problématique est souvent tue car du domaine de l’intime, cela me semble primordial d’en parler, notamment par le biais de la littérature.

Du feel-good

On passe toujours un bon moment avec Viriginie Grimaldi. L’angle choisi pour Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie est assez original puisqu’il raconte l’histoire de Pauline, dont le mari a décidé de divorcer. Elle décide de lui envoyer des souvenirs de leur histoire et va alors se replonger dans les joies et les drames de leur vie de couple.

J’ai changé un peu d’horizon avec Le restaurant de l’amour retrouvé, un ode à la cuisine comme moyen d’exprimer les sentiments, de créer du lien, d’apporter un bonheur simple.

J’ai adoré Le club des veuves qui aimaient la littérature érotique, une histoire rafraichissante que j’ai dévoré pendant mes vacances. Je vous en parle très bientôt !

Avec Tom petit Tom tout petit homme Tom, j’ai retrouvé ce qui m’avait plu chez Barbara Constantine : des personnages attachants, une histoire de solidarité, d’amitié intergénérationnelle qui redonne de l’espoir en l’humain – c’est simple mais ça fait du bien !

Du témoignage/biographie

Une terre promise, les mémoires de Barack Obama, se sont révélés passionnants sur l’exercice du pouvoir, les mécanismes institutionnels, la vie politique et les enjeux de la société américaine. Prévoyez quand même du temps car c’est un beau pavé !

Ressenti mitigé pour Un enterrement et quatre saisons, reçu en SP. Un témoignage éclairant et touchant sur l’expérience du deuil, mais qui m’a agacé par ses trop nombreuses références littéraires et sa tendance au sarcasme, en particulier envers l’administration.

Je ne vous ai pas encore parlé d’Une éducation, le récit saisissant d’une jeune fille élevée dans une famille mormone.

Un roman historique

A travers l’histoire d’une famille, Par amour nous fait découvrir le quotidien des Havrais sous l’Occupation et l’exode en Algérie de milliers d’enfants.

De la littérature jeunesse & young adult

Ambiance printanière avec Miss Charity et sa passion naturaliste. Une fiction biographique inspirée de Béatrix Potter qui met en lumière une femme à contre-courant de la bonne société du XIXème siècle.

J’ai retrouvé Benjamin Alire Saenz avec L’insaisissable logique de ma vie, des années après Aristote et Dante.

Coup de cœur pour le roman drôle et émouvant de Marie Pavlenko, Un si petit oiseau, sur le thème du handicap et de la reconstruction.

Toujours sur le thème du handicap (coïncidence), Dis-moi si tu souris nous place dans la peau d’une jeune fille aveugle qui a du mal à faire confiance après une trahison.

Des classiques

Enfin, en mai, j’ai découvert trois classiques du XXème siècle.

Lolita, au sujet controversé et aux personnages difficilement supportables.

Les racines du ciel, un roman d’idées plus que d’actions, consacré à la protection des éléphants dans l’Afrique coloniale.

Et L’adieu aux armes, court roman d’Ernest Hemingway ayant pour cadre la Première guerre mondiale, qui n’a malheureusement pas su me toucher.

N’hésitez pas à partager en commentaires vos meilleures lectures printanières !

Quant à moi, j’espère que cet été me réservera également de jolies découvertes. J’ai hâte de démarrer ma PAL estivale !

Je vous souhaite de bonnes vacances (si vous en prenez) et un bel été !

10 réflexions sur “Lectures du printemps

  1. Un printemps bien productif et riche en lectures ! Je suis impressionnée par ton rythme. De mon côté j’ai cédé à la facilité et « zéro prise de tête » et ai beaucoup plus passé de temps à regarder de nouvelles séries que de me plonger dans de nouveaux livres :/ Bel été à toi, avec de belles évasions par les livres.

    Aimé par 1 personne

  2. Quel beau bilan ! Je n’ai lu que Miss Charity et Un si petit oiseau : deux coups de coeur pour moi !
    Tu confirmes mon intérêt pour Mon désir le plus ardent ! Et puis, il va falloir que je sorte Lolita de ma PAL, donc je reviendrai vers ta chronique quand ce sera fait !
    Je te souhaite de toutes aussi belles lectures pour cet été !

    Aimé par 1 personne

  3. Pingback: Le bilan non livresque du mois #9 |

  4. Pingback: Une éducation, Tara Westover |

  5. Pingback: Le bilan non livresque du mois #10 |

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s