I’m baaack – retour sur ces deux derniers mois

Ami blogueur, Ami lecteur,

Je ne savais pas si je devais commencer par un mea culpa ou simplement revenir comme si de rien n’était avec une chronique. J’ai donc choisi de faire ce billet, plus personnel, pour expliquer mon absence et revenir sur la période charnière dans laquelle je me situe et mon passage de remise en question pour le blog.

Il s’agit de ma plus longue absence depuis la création du blog en 2015. Durant ces quatre dernières années, il m’est arrivé de poster peu, de manière irrégulière, mais jamais d’arrêter totalement plus d’une quinzaine de jours. Or, jusqu’à aujourd’hui, cela faisait près de deux mois que je n’avais pas écrit.

Honnêtement, je n’ai absolument pas vu le temps passer. Certes, j’avais le sentiment d’avoir un peu laissé le blog de côté ces derniers temps, d’être peu présente. Et puis 1 mois et demi est passé, à ma grande surprise. Ensuite, puisque je n’étais plus à quelques jours près, j’ai décidé de prendre mon temps pour être certaine de revenir avec un contenu régulier et de la motivation. J’ai préféré laisser passer toutes les grosses échéances dans ma vie pro/perso pour revenir lorsque je sentirais réellement le besoin et l’envie d’écrire. D’une certaine façon, le fait que bloguer ne m’ait pas du tout manqué pendant  cette période est assez révélateur. J’étais tellement prise par le « réel » que je ne me sentais ni l’envie ni l’inspiration pour replonger dans le virtuel, que ce soit à travers la lecture, le blog ou instagram. Entre mon stage, assez court mais intense, mon retour en région parisienne qui a signé le retour en force de ma vie sociale et culturelle pour voir tous ceux et ce que je n’avais pas pu voir ces derniers mois, un oral important à préparer et à passer, ma recherche d’appart, la préparation de mon déménagement et toutes les démarches administratives qui l’accompagnent…j’étais bien trop occupée.

Le début de l’été m’a donc semblé la bonne période pour reprendre mes marques de blogueuse. C’est une année qui s’achève et qui marque une pause avant le démarrage effectif de ma vie professionnelle en septembre. Je me suis occupée de toutes les choses que j’avais à régler et je vais donc pouvoir aborder sereinement le mois de juillet. Ce calme va me permettre de retrouver une organisation et un fonctionnement plus stable pour le blog.

Je crois que cette pause m’a fait du bien. Peut être aussi parce que je suis à un tournant important de ma vie personnelle et professionnelle, j’ai eu besoin de prendre mes distances avec le blog et les réseaux sociaux. Cela doit être que je vieillis –  j’ai réalisé qu’ils prenaient parfois une place trop importante dans mon quotidien, au détriment de choses ou de personnes qui comptent et qui devraient être ma priorité. En arrêtant pendant près d’un mois de consulter mon fil instagram pour le blog, plus au départ par lassitude que par réel choix, j’ai réalisé le temps passé dessus chaque jour. Non seulement c’est chronophage, mais cela représente une pollution numérique assez malsaine. J’avais aussi le sentiment que le blog pouvait me couper du réel et que l’écriture des articles devenait un travail et une contrainte plus qu’un plaisir. Quant aux livres, j’ai vécu ma première « panne » de lecture, chose que je ne pensais pas possible (je vous en reparlerai dans un prochain article). Pourtant, mes centres d’intérêt n’ont pas changé du jour au lendemain. Lire et bloguer restent une passion et je tiens à leur garder une place.

J’ai donc commencé à m’interroger sur la manière dont je pourrais concilier mon activité de blogueuse et les exigences de la vie professionnelle. Jusqu’à présent, j’étais étudiante, j’avais donc une certaine liberté d’emploi du temps qui me permettait de m’organiser pour consacrer du temps au blog. Or, j’ai réalisé lors de mon stage que le fait d’être entrée dans une routine de travail, avec des horaires assez denses et des temps de trajets importants, rend impossible le fait de bloguer en semaine. Après avoir travaillé sur ordi toute la journée, je suis juste incapable de me remettre devant un écran en rentrant. J’ai envie de me reposer l’esprit, pas de me concentrer sur un article à rédiger. Le week-end passe aussi terriblement vite et j’ai tendance à privilégier les sorties et les moments passés en couple ou en famille, plutôt que de m’enfermer et m’isoler devant mon ordinateur.

Cette prise de conscience m’a fait beaucoup réfléchir à l’avenir du blog. Je doutais d’être capable de continuer, et en même temps cela m’aurait attristée d’abandonner ce projet et cette passion. Je suis arrivée à la conclusion que la solution réside dans 1) le lâcher prise et 2) un rythme adapté. Je dois me faire à l’idée que je ne pourrai pas conserver le rythme soutenu que j’avais adopté ces quatre dernières années. Pour que bloguer reste un plaisir, il ne doit pas prendre une place démesurée dans mon quotidien. Il faut que je puisse me sentir libre d’adapter le rythme de publication, de publier moins souvent, à des périodes non fixes, pour pouvoir ajuster selon la fatigue ou les week-ends plus ou moins chargés. Il faut surtout que je ne me lance pas des objectifs qui soient impossibles à tenir, en terme de rythme ou de fréquence de publication, au risque que ce soit contre-productif et que cela aboutisse à un abandon de plusieurs mois comme je viens de le vivre.

Bref, me voilà prête à repartir sur de nouvelles bases. Alors bien sûr, le changement ne sera pas radical. J’essaierai au maximum de planifier les articles pour lisser la fréquence de publication. Il y aura aussi sans doute des périodes plus productives, où j’aurai envie d’écrire plein d’articles ou de me mettre à jour sur toutes les chroniques des derniers romans lus. Mais de manière générale, les publications devraient se faire un peu plus espacées et moins cadencées.

Quoi qu’il en soit, le plaisir de bloguer est toujours là, cela me semble le plus important. J’ai hâte de retrouver la blogo et d’échanger avec vous dans les commentaires. N’hésitez pas à partager vos expériences sur des réflexions similaires ou la façon dont vous gérez votre blog et votre vie pro/perso.

A très bientôt,

 

Juliette

Petite Plume

 

SAMSUNG CSC

7 réflexions sur “I’m baaack – retour sur ces deux derniers mois

  1. Bon retour ! C’est vrai que tenir un blog peut vite devenir très chronophage. En ce qui me concerne, je suis passé de 2 articles par semaine à un seul (bon, plus une newsletter mensuelle) et ça m’a bien soulagée. D’ailleurs, ça n’a pas vraiment ralenti le trafic vers mon blog. J’espère que tu trouveras le rythme qui te convient 🙂

    J'aime

  2. Hello
    Ton billet me touche directement car je traverse le même genre de phase : panne de lecture, du mal à trouver du temps pour mon blog… (l’envie?)
    J’aime toujours bloguer sur le thème de la lecture (j’ai même créé un deuxième blog consacré à la partie « écriture » avec grand enthousiasme), mais j ‘ai de plus en plus de mal à concilier ces hobbies virtuels avec la vie réelle
    L’été n’y est pas pour rien : on sort plus, on voit les amis et la famille, on a moins envie de rester à l’intérieur, on se déconnecte du quotidien et c’est très bien aussi.
    Je trouve que ta réflexion sur les RS est aussi très valable … J’ai eu le même genre de « rupture » avec instagram. Je ne regrette pas du tout.
    Globalement, je trouve difficile de concilier vraie vie et vie virtuelle, quelle que soit son occupation en ligne (blogs ou autre). La solution serait d’instaurer des journées de 48h ou bien d’interdire de travailler plus de 3 h par jour 😀 😉
    Enfin…
    Je viendrais voir comment tu t’en sort pour la suite 😉
    Tout ça est inspirant et j’espère trouver le même genre de motivation confiante que la tienne !
    A bientôt

    J'aime

  3. Bon courage à toi pour cette nouvelle étape de ta vie. Blogger, tu l’as dis, doit rester un plaisir, et non une contrainte. Ce n’est malheureusement pas ton boulot, et c’est normal qu’après un rythme intense de travail, tu n’ais pas envie de te remettre devant ton pc pour écrire des articles. Je pense qu’une pause pareille (plus ou moins longue selon les personnes et les vies), on en a tous connue. Le fait de changer de vie y est pour beaucoup. J’avais aussi du mal à blogger lorsque j’ai quitté la fac, avec le boulot qui s’enchaînait, mais blogger faisait aussi partie de mon travail, puisque je travaillais à l’époque en bibliothèque. Cette année, alors que j’ai fais une reconversion, je me suis aussi demandé si j’arrêtais, puisque mes élèves se sont retrouvés sur mon blog. Mais la passion est encore plus forte maintenant, et je ne me verrais pas arrêter. Je verrais cependant comment ça va se passer à la rentrée, avec le capes en plus à préparer.
    Le blog, c’est chronophage, et les réseaux sociaux aussi. C’est pour ça que j’y passe moins de temps en ce moment. L’important pour toi, c’est de trouver ton rythme. Et de lâcher prise. Tu as le droit de ne pas écrire pendant quelques jours. Ta vie personnelle et professionnelle est plus important. Et tu verras, avec de l’organisation, c’est plus simple aussi 😉
    Je te souhaite bon courage à nouveau pour cette nouvelle aventure 🙂

    J'aime

  4. Tu as bien raison ! Si bloguer devient une obligation, ça perd de son intérêt (à mes yeux en tout cas). Je comprends totalement ce que tu dis. Je suis incapable d’écrire un article le week-end parce que je préfère passer du temps avec mon copain, aller me balader ou autre. Pour l’instant, il se trouve que je ne travaille pas toute la semaine, ce qui me laisse du temps libre pour me consacrer à écrire mes articles. Mais le jour où je reprendrais un travail à plein temps, le blog risque de connaître un sacré coup de mou vu que je suis tout aussi incapable que toi apparemment de trouver l’envie et le courage de me remettre devant l’ordi en rentrant du boulot.
    Pour le rythme de publication, je ne me rends pas compte à quel point ça joue. J’essaie de publier mes articles le même jour, mais c’est avant tout pour savoir où j’en suis. Je ne pense que quelqu’un se dit « tiens, on est samedi, l’Ourse va publier un article ». Tout ça pour dire que je ne fais pas attention à la fréquence de publication des blogueuses que je suis (je sais qui publie fréquemment, qui se fait plus rare, mais ça s’arrête là et ça ne nuit en rien à mon envie de lire tel ou tel article qui m’intéresse) et qu’il faut juste que tu trouves celui qui te convient le mieux. (Après, je ne suis pas une très bonne élève niveau blog vu que je n’ai aucun désir d’attirer plein de lecteurs ^^)
    En tout cas, bon retour parmi nous !

    J'aime

  5. Coucou ! On le sait tous bloguer c’est une activité chronophage, mais un jour tu trouveras un équilibre entre vie personnelle vie professionnelle et bloguer
    mais chaque chose vient en son temps et prends d’abord tes repères dans ton nouveau travail et ensuite tu apprendras à conjuguer
    Bon courage !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s