A la recherche… #11

A la recherche

∼ A la recherche…de romans féministes ∼

Il se  trouve qu’on est la veille du 8 mars, journée internationale des femmes – pure coïncidence car j’avais planifié l’article depuis longtemps ! Cela tombe bien puisqu’on va parler romans féministes. J’ai volontairement limité la sélection à des romans, je prévois un second article plus tard consacré aux essais. Lorsqu’on veut lire sur le féminisme, ce n’est pas toujours évident de se lancer dans des écrits théoriques. Je pense que la fiction est un bon moyen pour faire passer des messages, y compris à destination de personnes a priori pas particulièrement engagées sur le sujet. Par romans féministes, j’entends romans qui ont pour thème les luttes féministes, mais aussi beaucoup plus largement ceux qui défendent les droits des femmes, qui dénoncent leur condition et les injustices dont elles sont victimes ou qui mettent en scène des héroïnes qui s’élèvent contre les codes et les mœurs de leur société.

Les classiques

Quand on vous dit féminisme, vous pensez d’abord aux mouvements des années 60 ? Voilà une bonne façon de vous faire changer d’avis. Eh oui, on peut considérer comme « féministes » certains classiques du XIXème parce qu’ils défendent la liberté des femmes dans une société patriarcale qui les cantonne à une place bien particulière.

Dans Adeline Mowbray, Editha Woodville, héritière du domaine, vivant selon son caprice, cultivant son indépendance d’esprit, éduque à son tour sa fille, Adeline, en tant que mère célibataire. A travers elle s’expriment les débats de l’époque sur l’éducation des enfants, la débauche masculine et la sexualité féminine hors mariage. L’amant de Lady Chatterley est célèbre pour être le premier roman érotique. Cette Lady revendique le droit de prendre un amant et de vivre librement son adultère. Elle bouleverse les mœurs de l’aristocratie anglaise des années 20. Dans La recluse du manoir de Wildfell Hall, EMily Brontë analyse la place des femmes dans la société victorienne, à travers la figure de Mrs Graham, veuve vivant recluse avec son fils dans le manoir de Wildfell Hall.

Les romans historiques

On reste dans le passé avec ces romans qui nous parlent des combats des femmes du début du XXème aux années 60-70.

Dans Les Conquérantes, fresque en trois tomes, Alain Leblanc retrace les luttes qui ont permis aux femmes de gagner des droits. Dans Et soudain la liberté, Evelyne Pisier raconte l’histoire de sa mère, et à travers elle celle des années 60, l’époque de la contestation, du féminisme et des guerres des colonies. Gabriële est une jeune femme au début du XXème siècle, artiste, indépendante et féministe avant l’heure. Elle va devenir la muse des artistes, peintres et poètes avant-gardistes.

Les Débutantes nous fait vivre la vie sur le  campus d’une université féminine de Smith, connue pour sa connotation féministe. Confessions d’un gang de filles se déroule dans un quartier populaire d’une petite ville ouvrière de l’Etat de New-York dans les années 50, où cinq lycéennes guidées par la haine des hommes, constituent un gang, le Foxfire. Dans Là où tombent les anges, Solange épouse un homme qui se révèle un tyran jaloux, qui la garde et ne la sort que pour l’exhiber lors des diners mondains. Quand la première guerre mondiale éclate, son mari est envoyé au front, l’occasion pour elle de s’affranchir de sa domination, au moment où les femmes s’organisent sans les hommes.

Contemporain

Il suffit de regarder autour de soi – préjugés, harcèlement, rôles sociaux, inégalités persistantes – pour comprendre que le féminisme est toujours d’actualité.

La Tresse mêle le destin de trois femmes fortes qui font face aux obstacles et aux injonctions des autres. La servante écarlate imagine, dans un futur proche, une société régie par l’oppression, où chaque  caste a son rôle. Celui des Servantes est uniquement d’enfanter. Une dystopie qui fait froid dans le dos ! Boys boys boys, c’est le récit d’une fille qui veut changer de camp pour être un homme, socialement, dans une société dominée par les hommes. Dans Linea nigra, Sophie Adriansen questionne, à travers les interrogations d’une femme enceinte, la maternité, le rapport aux corps et les injonctions faites aux femmes

 

Du côté du Moyen-Orient

Je ne pouvais pas finir cette sélection sans parler du Moyen-Orient, où la lutte pour les droits des femmes semble particulièrement nécessaire.

Les putes voilées n’iront jamais au paradis donnent la parole aux prostituées iraniennes, assassinées, pendues, lapidées, dénonçant l’hypocrisie d’une société religieuse où le commerce du sexe est florissant. Mille soleils splendides relate le  courage de deux femmes afghanes d’abord rivales puis alliées face à la violence de leur mari. Pourvu que la nuit s’achève raconte l’histoire de Zeba, retrouvée devant chez elle, le cadavre de son mari alcoolique et violent gisant à ses pieds. Tous la pensent coupables. Incarcérée dans une prison pour femmes, elle garde obstinément le silence, au grand dam de son avocat, déterminé à mettre au jour la vérité face à un système judiciaire corrompu. Enfin, dans Bilqiss, une jeune femme indocile prête à être condamnée pour lapidation fait face à ses détracteurs. Elle refuse leur interprétation de la religion et défend les femmes face à ceux qui détournent la foi.

* * *

Voilà pour cette fois ! J’espère que ces romans vous donneront l’envie de vous intéresser à toutes ces femmes qui se battent pour leurs droits et leur liberté. N’hésitez pas à me faire d’autres suggestions en commentaires 🙂

 

 

 

Publicités

15 réflexions sur “A la recherche… #11

  1. Merci pour le partage, ma PAL va encore prendre du volume ! Je te recommande également un autre contemporain qui m’a beaucoup touché (si toutefois tu ne l’as pas encore lu), Une relation dangereuse de Douglas Kennedy. Bonne journée 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Merci pour le partage, ma PAL va encore prendre du volume haha ! Je te recommande également un autre contemporain qui m’a beaucoup touché (si toutefois tu ne l’as pas encore lu) : une relation dangereuse de Douglas Kennedy. je te souhaite une bonne journée 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. Merci pour cette sélection ! Ça me donne quelques idées de lecture pour plus tard. Le féminisme est un thème que j’aime retrouver dans mes lectures. D’ailleurs, si tu ne l’as pas lu de ton côté, je te conseille fortement « Roman à l’eau de bleu ». Ce livre inverse les rôles et ça rend notre société actuelle encore plus injuste et ridicule.

    Aimé par 1 personne

  4. Pingback: C’est l’heure du bilan ! [mars 2018] | Petite Plume

  5. Pingback: Ma Pile-à-Lire #5 : Romans et BDs – L'Astre et la Plume

  6. Pingback: Bilan Mars |

  7. Pingback: A la recherche… #12 | Petite Plume

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s