L’Instant bulles #1 – spécial sélection BD du Prix des chroniqueurs Web

Bonjour à tous !

Je suis heureuse de vous retrouver aujourd’hui pour inaugurer la nouvelle catégorie BD dont je vous parlais tantôt . Dans ces articles, je vous ferai des mini-chroniques groupées de mes dernières lectures BD. Les bande-dessinées ne sont pas assez présentes sur la blogo, il est temps de changer ça ! J’espère que les Instants bulles vous permettront de faire de belles découvertes.

PS : Je suis consciente que les BD sont assez onéreuses, surtout pour le temps que vous passez à les lire. Personnellement, j’ai un peu de mal à payer 15-20 euros à chaque fois, d’autant que je ne suis pas sûre d’aimer. Pensez aux bibliothèques publiques si vous en avez près de chez vous. On y trouve une mine d’or et c’est ce qui m’a permis d’en lire beaucoup.

Quoi de mieux pour commencer que de vous présenter la sélection BD du Prix des chroniqueurs Web ? Pour être exacte, je vous présente ici sept des 10 BD présentes dans la sélection – celles que j’ai lu (sans avoir besoin de les acheter grâce à la BML, exceptée une). J’ai mis de côté Björn qui est un album et donc peu comparable.

Etant donné que l’aspect visuel est quand même au cœur de la BD, cela n’aurait pas de sens de vous en parler sans que vous ayez une idée de ce à quoi elle ressemble. Je vous propose donc, pour la plupart des titres, un diaporama de quelques planches.

C’est parti !

Culottées, de Pénélope Bagieu 

Un des gros succès BD de ces derniers mois. L’auteur nous fait découvrir la vie de femmes qui se sont illustrées d’une façon ou d’une autre à leur époque. Ces portraits de femmes, connues ou inconnues, souvent oubliées, ont combattu les normes, fait avancé les droits des femmes ou ont imposé le droit d’être ce qu’elles étaient. Si j’ai aimé le projet de l’auteur, je n’ai pas été autant emballé que le reste des critiques que j’ai lues, pour la bonne et simple raison que je ne me suis un peu ennuyée à la lecture. Après tout, même en BD, cela reste des petites biographies. Par contre, j’ai vraiment aimé en savoir plus sur ces femmes qui redéfinissent la notion d' »héroïnes », même si je n’ai pas été intéressée autant par toutes. Ma préférence va à la femme à barbe, l’épouse du hollandais, la nageuse et la femme du phare.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Famille nombreuse, de Chadia Chaibi Loueslati

Celle-ci a été une vraie surprise. L’auteur nous raconte l’histoire de sa famille franco-tunisienne où ils étaient 14 enfants (rien que ça !). Le BD est racontée du point de vue d’une des enfants et fourmille de petites anecdotes sur le quotidien particulier d’une famille si nombreuse. C’est drôle, c’est tendre, amusant et touchant. On sent le regard affectueux de l’auteur sur l’éducation qu’elle a reçu de ses parents : elle pointe les difficultés, l’organisation, le regard des gens, tout en rendant hommage à sa mère.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Coquelicots d’Irak, de Brigitte Findakly et Lewis Trondheim

Malheureusement, je n’ai pas accroché à Coquelicots d’Irak (d’ailleurs, je n’ai pas pris de photos ^^). La BD est également écrite du point de vue d’une petite fille qui raconte l’histoire de sa famille en Irak, mais dans un registre totalement différent que la précédente. Son récit est beaucoup lié à l’histoire de l’Irak. Je manquais sûrement d’intérêt pour le sujet ; quoi qu’il en soit, je suis restée en-dehors. Le tout est par ailleurs assez décousu, constitué d’un ensemble de petits fragments, pas nécessairement dans l’ordre. Finalement, je me suis plutôt ennuyée.

La Différence Invisible, de Mademoiselle Caroline et de Julie Dachez

Je l’avais lu avant de savoir qu’elle faisait partie de la sélection, et depuis je l’ai racheté ! La BD est en fait un témoignage de l’auteur, atteinte du syndrome d’Asperger, ce qui rend l’histoire d’autant plus touchante. J’ai beaucoup aimé le visuel. Le récit rend très bien les difficultés rencontrées au quotidien par une personne atteinte d’un trouble du spectre autistique (sensibilité au bruit, besoin de routine, isolement social…). Elle nous explique aussi son parcours de diagnostic qui a été une libération en mettant un mot sur ses angoisses et son mal-être en société, mais a été aussi difficile à faire reconnaître et accepter par le corps médical et ses proches.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Collaboration horizontale, de Mademoiselle Navie et Carole Maurel

Je n’ai pas grand chose à dire sur celle-ci que j’ai trouvé sympa mais qui ne m’a pas marqué plus que ça. Le sujet – la France sous l’occupation et notamment la relation de femmes françaises avec des Allemands – m’intéressait et les dessins m’ont plu. Je regrette le nombre important de personnages qui ne permet pas d’approfondir l’histoire de chacun. Le format BD m’a laissée un peu sur ma faim.

Idéal Standard, d’Aude Picault 

On passe à une BD très engagée avec Idéal Standard. Aude Picault nous parle des stéréotypes, de la pression qui pèse sur les femmes en raison des attentes de la société et des idées qu’elle véhicule. On suit une infirmière en néonatologie, la trentaine, célibataire, sans enfant. A travers cette femme, l’auteur bouscule l’idée de « normalité » qui impose une certaine conception de ce que devrait être le couple, la sexualité, la maternité, le rôle des femmes et des hommes.  Une femme doit se dépêcher de se caser et d’avoir un enfant ; une mère doit s’épanouir dans la maternité  ; une femme doit être douce et compréhensive ; un garçon ne doit pas pleurer, etc. La BD porte un message important à mon sens car elle montre bien qu’un certain nombre d’idées reçues ne sont en réalité jamais vérifiées et ne sont qu’une source de culpabilisation. Je l’ai trouvée néanmoins assez pessimiste sur le couple, et le machisme des hommes m’a paru grossi (peut-être est-ce sans doute du fait que je ne me situe pas dans la même tranche d’âge que les personnages). J’ai également une petite réserve sur le visuel : le dessin n’est pas forcément mon style et l’ensemble m’a semblé un peu trop sobre en raison des couleurs très claires-pastel.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un bruit étrange et beau, de Zep

On termine avec une BD assez ovni, pour un sujet dans lequel on n’attendait pas ZEP. J’ai d’ailleurs commencé ma lecture sans savoir de quoi elle parlait et j’avoue avoir été plutôt surprise ! C’est l’histoire d’un moine qui sort pour la première fois de son monastère où il a fait vœu de silence pour se rendre chez le notaire suite au décès de sa tante. Il va redécouvrir les gens, le mouvement, la vie – ce monde qu’il avait quitté. Même si le thème peu rebuter au premier abord, l’œuvre de ZEP est très poétique et émouvante. Elle dégage une forme de douceur et nous fait réfléchir sur le sens que chacun cherche à donner à sa vie.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Voilà pour cette fois ! J’espère que cette sélection vous a plu !

N’hésitez pas à me dire en commentaires si vous avez lu certaines BD présentées ici ou si elles vous tentent. Si vous participez au Prix des chroniqueurs Web, laquelle est votre préférée ?

Publicités

13 réflexions sur “L’Instant bulles #1 – spécial sélection BD du Prix des chroniqueurs Web

  1. Il y en a beaucoup qui m’intéressent ! Je ne lis pas trop de BD en ce Moment, mais effectivement, les bibliotjèques sont une vraie mine d’or. CE que je fais aussi, c’est que je les lis en numérique. Alors qu’elles sont assez chères en papier, il y a une belle réduction sur liseuse parfois 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai adoré Culottées pour ma part, le principe de la BD de présenter des destins de femmes méconnues. Comme toi certaines m’ont beaucoup marqué, notamment la nageuse comme toi !
    J’ai adoré également Collaboration Horizontale. Ce thème est mal traité de manière générale, ou ne l’est pas du tout, dans les livres d’histoire, donc c’est intéressant de le retrouver ici.
    Je n’ai pas trop apprécié non plus Coquelicots d’Irak, trop survolé pour moi…
    Et Un bruit étrange et beau est clairement un ovni, mais ça m’a charmé !

    Aimé par 1 personne

  3. J’aime toujours autant tes sélections de BDs ! (même si je n’ai toujours pas eu l’occasion d’aller lire les précédentes … elles sont précieusement notées dans ma PAL 🙂 ) Idéal Standard et Un bruit étrange et beau me tentent beaucoup. Merci pour ces découvertes
    Concernant Culottées, il me semble que les BDs sont disponibles en ligne, il y avait un blog (monté par Pénélope Bagieu) qui leur était dédié.

    Aimé par 1 personne

  4. Pingback: Prix littéraire des chroniqueurs Web 2017 – Je participe ! | Petite Plume

  5. Pingback: C’est l’heure du bilan ! [février 2018] | Petite Plume

  6. Pingback: Ma Pile-à-Lire #5 : Romans et BDs – L'Astre et la Plume

  7. Pingback: Prix littéraire des chroniqueurs Web 2017 – Retour d’expérience | Petite Plume

  8. Pingback: L’Instant bulles #2 | Petite Plume

  9. Pingback: L’Instant bulles #3 |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s