Incontournable #6

mes-incontournables

∼ Orgueil et préjugés ∼

On ne le présente plus, et vous m’avez entendu en parler plus d’une fois ici. Mais je n’avais encore jamais eu l’occasion de vous expliquer pourquoi j’aime tant ce roman et, si vous ne l’avez pas encore lu, pourquoi vous devriez !

818lwo3obbl

  • Une plongée dans la haute société anglaise de la fin du XVIIIème siècle

Orgueil et préjugés, c’est d’abord un formidable témoignage sur la société de son époque. Les préoccupations de la famille Bennet sont typiques de celles de la noblesse de désargentée. Au grand désespoir de Mrs Bennet, le couple a eu 5 filles. Et dans une société patriarcale, les filles ne peuvent hériter. Le seul espoir est donc qu’elles s’établissent par le mariage, d’où l’importance qu’elles trouvent un bon parti. Le roman dresse un tableau du quotidien et des mœurs de la petite noblesse dans l’Angleterre rurale : la monotonie des jours, les réceptions, les dîners, les bals, l’art de faire la conversation, les rapports très codés entre hommes et femmes… On a Mrs Bennet, la mère de famille un peu sotte, préoccupée par les soucis domestiques et obnubilée par le mariage de ses filles. Mr Bennet, retranché dans sa bibliothèque, coupé de la réalité et des problèmes familiaux, mais, en tant qu’homme, propriétaire des biens et détenteur du pouvoir de décision concernant les enfants et le foyer. Parmi les jeunes filles, on retiendra bien sûr Lizzy, la préférée de son père, qui dénote par sa vivacité d’esprit.

  • Une romance au charme indémodable

Les amateurs d’intrigues romantiques seront servis ! Car qui dit 5 filles à marier, dit plusieurs romances entrecroisées. Bien que les projecteurs soient braqués sur Jane, la douce et belle aînée Bennet, et le charmant Mr Bingley, nouveau locataire à Netherfield et opportunément célibataire, les autres sœurs ne sont pas en reste. On a les plus jeunes, frivoles, qui tombent en pamoison devant les officiers. On a Lizzy, courtisée par plusieurs hommes, et qui ne semble pas insensible au charme de Wickham. Et bien sûr ce cher Mister Darcy. Tout cela étant bien évidemment marqué par les manières de la fin du XVIIIème qui lui donne un charme irrésistible.

  • Un duo mythique : Elizabeth et Darcy 

Que serait Orgueil et préjugés sans ce duo au cœur du roman ? Deux personnalités à la fois opposées et similaires, entre attraction et répulsion. L’histoire d’un homme et d’une femme aveuglés par l’orgueil pour l’un, les préjugés pour l’autre, qui vont dépasser ces défauts pour peu à peu se révéler. Mr Bennet est accompagné de son ami Darcy, riche à souhait, mais arrogant et fier. Il ne supporte ni l’hypocrisie ni les réceptions et autres futilités de la haute société. D’abord froid et antipathique, peu enclin à faire la conversation, ignorant ostensiblement les soeurs Bennet, il déclenche immédiatement l’hostilité de Lizzy. Le roman nous apprendra alors que les apparences sont parfois trompeuses, que les hommes les plus charmants peuvent se révéler les plus amoraux , et que les moins avenants recèlent des qualités cachées.

J’espère vous avoir donné envie de lire ce roman ! L’avantage est que, si vous aimez ce genre, vous pourrez aisément le retrouver dans les autres romans de Jane Austen ou d’autres auteurs de la même époque !

c94ee244-d449-4f4f-8d03-d229450b13b5

Je vous laisse avec Darcy, c’est cadeau

Publicités

7 réflexions sur “Incontournable #6

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s