A la recherche #3

A la recherche

Le principe : à la manière d’une libraire/bibliothécaire face à un lecteur en quête d’un livre particulier, je vous présente chaque mois une liste thématique pour satisfaire votre curiosité. Je n’aurai pas forcément lu tous les livres que je vous citerai (on ne peut pas avoir tout lu…), mais ce seront au moins des livres dont j’ai entendu parler et/ou qui font partie de ma WL. 

∴ A la recherche….de romans sur la maladie ∴

Le thème d’aujourd’hui n’est pas des plus gais, je vous l’accorde. Cela dit, on est tous confrontés à la maladie, directement ou indirectement, un jour ou l’autre. Plus encore, les récits traitant de la maladie nous amènent à changer notre regard sur certaines situations et sont souvent de vraies leçons de vie et, au-delà de la souffrance, de courage et de solidarité. Comme la plupart d’entre vous, j’imagine, je ne suis pas particulièrement fan des histoires déprimantes qui jouent sur le drame pour émouvoir. C’est pourquoi j’ai essayé de choisir ici des romans qui dénotent par leur intérêt historique, le choix du sujet, le style, l’humour ou encore le message transmis. C’est parti ! 

On commence avec l’autisme, traité sous deux angles différents, et deux coups de cœur ! A l’intérieur raconte l’histoire d’un adolescent Asperger accusé d’un meurtre : dès lors que ses troubles de comportement et ses difficultés à communiquer en font un coupable idéal, comment savoir ce qu’il s’est passé ? On y apprend plein de choses sur l’autisme, et le suspens est au rendez-vous jusqu’à la dernière page ! Le bizarre incident du chien pendant la nuit, de Mark Haddon, est un récit original d’un adolescent Asperger qui décide d’écrire un roman pour raconter son histoire. Ses tentatives pour résoudre le mystère du meurtre du chien de sa voisine vont le conduire à déterrer des secrets de famille.

On ne présente plus Vol au-dessus d’un nid de coucou et son charismatique MacMurphy, repris de justice qui décide de se faire interner pour échapper à la prison et va organiser la résistance face aux traitements dégradants des patients de l’hôpital psychiatrique.

Enfin, Tout plutôt qu’être moi est particulièrement plébiscité sur la blogosphère comme un récit très juste et touchant sur la dépression, avec une pointe d’espoir.

Partons un peu dans le passé. L’île des oubliés nous fait découvrir une réalité historique trop méconnue, celle de Spinalonga, une petit île de Crète qui a servi de léproserie de 1903 à 1957. Une fresque familiale, des personnages attachants, un voyage en Méditerranée et une communauté qui se bat contre les préjugés et l’exclusion : à découvrir !

Autre époque, Un paquebot dans les arbres nous rappelle que même à l’époque des Trente Glorieuses, même à l’époque de la Sécu, tout le monde n’était pas protégé contre la maladie et et de la pauvreté : le destin d’une jeune fille qui est contrainte de grandir trop vite quand son père, atteint de tuberculose, est envoyé au sanitarium.

Petit saut dans le temps pour atteindre les années 80 aux Etats-Unis avec Dites aux loups que je suis chez moi. C’est le début de l’épidémie de sida, une maladie dont on parle peu, dont on a honte. Après la mort de son oncle, atteint de la maladie, June, adolescente taciturne va se lier avec l’ami de celui-ci et affronter les regards de son entourage.

Retour à l’époque contemporaine avec Avant toi, un gros coup de coeur qu’on ne présente plus. Lou, une jeune femme un brin naïve et pleine d’énergie, devient un peu par hasard aide-soignante de Will, un homme tétraplégique qui peine à retrouver goût à la vie depuis son accident. Un roman tout en justesse et en émotion : foncez !!

Le dernier Mathias Malzieu est autobiographique. Journal d’un vampire en pyjama raconte sa lutte contre une grave maladie, un vampire qui se nourrit du sang des autres, une Dame Oclès qui menace sa vie, qui le contraint à rester en chambre stérile dans l’attente d’une greffe de moelle osseuse. Un roman qui a l’air bouleversant, surtout quand on connait la plume de l’auteur !

 

Les deux romans suivants traitent des maladies affectant la mémoire. Dans Avant de t’oublier, Claire apprend qu’elle est atteinte de la maladie d’Alzheimer et décide de noter dans un carnet tout ce qu’elle ne veut pas oublier. Un roman qui semble aborder avec délicatesse la difficile réalité de la maladie. J’ai été un peu étonnée de la similitude de l’intrigue de The Memory book, cette fois-ci destiné à un public plus jeune : une jeune fille atteinte d’une anomalie génétique qui lui fait perdre progressivement la mémoire décide de consigner les événements de son quotidien dans un journal, pour ne rien oublier.

Autre maladie malheureusement trop présente dans la vie comme dans la littérature : le cancer. Ne t’inquiète pas pour moi dénote par sa forme originale : le récit raconte la relation mère-fille à travers des mots collés sur le frigo. Bien qu’un peu court, il est touchant de voir l’évolution de la relation quand la maladie se déclare. Enfin, Quelques minutes après minuit met en scène la maladie par le biais d’un monstre qui visite chaque soir Conor dans ses cauchemars, depuis que sa mère est atteinte d’un cancer. Un roman jeunesse original, à la frontière du fantastique, pour traiter de la douleur de la perte d’un être cher.

 

J’avais été marquée par Oscar et la dame rose, lu dans le cadre scolaire au collège. Pour aider Oscar, 10 ans, atteint de leucémie, à affronter sa maladie et lui permettre de vivre par procuration, Mamie Rose lui propose un jeu : chaque jour comptera pour 10 ans. Le livre est ainsi composé des lettres qu’Oscar écrit chaque jour à « Dieu » et dans lesquelles il fait preuve d’une maturité hors du commun.

Deux petits pas sur le sable mouillé est le récit autobiographique d’Anne Dauphine-Julliand, dont la fille de deux ans est atteinte d’une grave maladie incurable. Sa mère et toute la famille se battent pour rendre les courtes années de Thaïs aussi belles que possibles, afin d' »ajouter de la vie aux jours puisqu’on ne peut pas ajouter des jours à la vie ».

Je finirai sur une note plus positive, avec deux romans young adult. Everything Everything, dont l’adaptation va bientôt sortir au cinéma, raconte l’histoire d’une adolescente atteinte de la maladie de l’enfant-bulle : elle ne peut pas sortir sans mettre sa santé en danger. Le jour où elle tombe amoureuse de son nouveau voisin, elle est bien décidée à percer sa bulle et découvrir la vie. Enfin, Dis-moi si tu souris nous place d’une point de vue d’une adolescente aveugle qui refuse qu’on s’apitoie sur son sort. Les épreuves qu’elle a traversé ont forgé son caractère et son franc-parler, mais les fragilités et les sentiments transparaissent sous sa carapace…

* * * 

Voilà pour cette fois ! J’espère que la sélection vous aura inspiré. Bien sûr, comme d’habitude, il s’agit d’un choix arbitraire, des tas d’autres romans ont été écrit sur le sujet (je pense notamment au célébrissime Nos étoiles contraires, mais vous commencez à connaître ma relation difficile avec John Green) !

Le thème du mois prochain sera : « A la recherche…d’histoires gourmandes »

Publicités

22 réflexions sur “A la recherche #3

  1. J’ai envie de relire Le bizarre incident du chien pendant la nuit, que j’avais adoré il y a quelques années ! Tout plutôt qu’être moi et Everything, Everything me tente beaucoup.
    J’ai beaucoup aimé L’île des oubliés et Avant toi.
    Super thème et j’ai bien hâte de voir ce que donnera le prochain 😉

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai Dites aux loups que je suis chez moi, Tout plutôt qu’être moi, Avant toi, Everything everything et Quelques minutes après minuit dans ma PAL et j’ai lu Ne t’inquiète pas pour moi il y a des lustres (8-10 ans je crois XD) J’ai aussi lu et beaucoup aimé Journal d’un vampire en pyjama et Dis-moi si tu souris! J’ai l’impression qu’avoir la moitié des livres chez moi fait de moi une psychopathe dépressive 😄

    Aimé par 1 personne

    • Haha tu as une collection impressionnante dans ta PAL ! Cela dit je n’en ai entendu beaucoup de bien ! En même temps c’est vrai que moi j’en ai très peu parce que pendant longtemps jecartais ce genre de romans pas très joyeux, mais finalement mon regard a changé et de temps en temps c’est bien !

      Aimé par 1 personne

      • Haha c’est parce que j’ai une PAL tentaculaire 😄 Ah mais pareil, je ne lis pas que ça, d’ailleurs je lis rarement des livres dont je sais qu’ils sont triste tant que je ne suis pas sûre d’être dans le bon mood (et si j’ai pas le moral j’évite aussi XD)

        Aimé par 1 personne

  3. Ce rendez-vous est vraiment génial (oui oui je le dis à chaque fois). J’ai envie de tous lire !! Voilà qui va encore agrandir ma W-L … En tout cas super sélection sur un thème pas si facile ! Merci pour les découvertes 😉

    Aimé par 1 personne

  4. J’aime beaucoup cette catégorie d’articles! Surtout que tu offres tellement de choix de lectures, c’est vraiment intéressant! Pour ma part, j’ai adoré « Le bizarre incident[…] » et « Tout plutôt qu’être moi ». Ce dernier, justement, je l’ai lu en Anglais et il a pour titre « It’s kind of a funny story » et ça m’a pris une éternité à comprendre que « Tout plutôt qu’être moi » en étant la traduction ahaha!
    « La cloche de détresse » de Sylvia Plath parle aussi de la maladie, c’est autobiographique et ça raconte la dépression de l’auteure.

    Aimé par 1 personne

    • Merci ! 🙂
      Haha parfois ils font n’importe quoi avec la traduction !
      Je note ! C’est marrant que tu mentionnes ce livre parce qu’hier j’ai découvert que tu avais aussi une chaîne YT du coup j’ai regardé les vidéos et tu en palais aussi ^^ (d’ailleurs la manière dont tu parles de Salinger est adorable !)

      J'aime

  5. Intéressant comme thème, même si j’avoue ne pas trop lire de livre sur la maladie… je n’ai lu que Deux petits sur le sable mouillé, mais Oscar et la dame Rose et Quelques minutes après minuit me tentent particulièrement.

    Aimé par 1 personne

    • Je comprends, moi même j’ai un peu de mal avec cette thématique ! Ce n’est pas toujours facile de se plonger dans des romans qui racontent des drames de ce genre…
      Je n’ai pas encore lu le Patrick Ness mais je te conseille vraiment Oscar et la dame Rose, en plus il est très court !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s