L’amie prodigieuse, Elena Ferrante

L'amie prodigieuse

Naples, fin des années cinquante. Deux amies, Elena et Lila, vivent dans un quartier défavorisé de la ville, leurs familles sont pauvres et, bien qu’elles soient douées pour les études, ce n’est pas la voie qui leur est promise. Durant cette période, les deux jeunes filles se transforment physiquement et psychologiquement, s’entraident ou s’en prennent l’une à l’autre. Leurs chemins parfois se croisent et d’autres fois s’écartent, avec pour toile de fond une Naples sombre mais en ébullition, violente et dure. 

* * *

J’ai enfin lu le livre dont tout le monde parle ! A force de voir partout le phénomène Elena Ferrante, il fallait bien que je me lance. Au final, il en ressort un bon moment de lecture mais pas non plus un coup de cœur. Je n’ai pas pu m’empêcher d’avoir une pointe de déception, comme c’est souvent le cas quand les romans sont trop encensés.

L’auteur nous plonge dans l’Italie des années 50 et recrée l’ambiance de Naples à la perfection. Je n’y suis jamais allée mais je pense que ceux qui connaissent la ville s’y retrouveront. Le quotidien des deux petites filles est marqué par la pauvreté, la brutalité, les affaires douteuses et les traditions. Leur horizon se limite aux frontières de leur quartier, et il est assez frappant de voir comment le lieu où vous naissez limite vos possibilités. Elena rêve de sortir de son quartier, de découvrir du pays et d’avoir un beau métier qui lui permettra de gagner de l’argent. Elle se heurte à la réalité des hiérarchies sociales, à travers les vêtements, les endroits fréquentés ou encore le langage parlé.

L’amie prodigieuse nous parle aussi de la condition féminine dans cette Italie conservatrice, où les fréquentations des jeunes filles sont étroitement surveillées, où le moindre moment passé avec un garçon soulève des rumeurs et où le mariage compte plus que les études. Elena, encouragé par son institutrice consciente de ses capacités, va se battre pour pouvoir continuer ses études, ce qui nécessite des sacrifices dans une famille qui ne roule pas sur l’or. Lila n’aura malheureusement pas la même chance et va suivre une voie différente.

L’intrigue tourne autour de l’amitié très particulière entre Elena et Lila. Leur relation est faite de complicité et de rivalité, d’admiration et de jalousie. Je dois avouer que le déséquilibre entre les deux filles m’a dérangée. J’ai eu un peu de mal à accrocher au personnage de Lila. Audacieuse, effrontée voire arrogante, elle n’a peur de rien et va jouer de son intelligence puis de son physique pour obtenir ce qu’elle veut. Elena est totalement écrasée par la forte personnalité de son amie – peut-être un peu trop forte pour être crédible, je trouve. Elle est totalement fascinée par Lila et ne parvient pas à se défaire de son emprise. J’ai eu envie de la secouer plus d’une fois ! Cependant, je l’ai trouvé plus proche d’une fille de son âge, et aussi plus attachante : parfois naïve, remplie de doutes et de complexes, elle cherche simplement à préserver l’estime de son amie et à être à sa hauteur. On la suit aussi dans ses premières tentatives pour attirer les garçons.

Le récit de cette jeunesse est empreint de nostalgie et a un côté très personnel. Je ne sais pas s’il s’agit d’une autobiographie mais je pense que le roman a quoiqu’il en soit été fortement inspiré par le vécu de l’auteure.

Comme beaucoup j’ai eu du mal à entrer dans l’histoire. Le tout manque un peu de rythme. Le roman dépeint une ambiance et des conditions de vie plutôt qu’une véritable intrigue. On a ainsi un déroulé de l’enfance puis de l’adolescence d’Elena et Lila. Les nombreux personnages nous perdent aussi un peu ! Tout cela a fait traîner ma lecture, sans que celle-ci ne soit non plus désagréable. Je n’ai pas vu ce que le roman avait de si extraordinaire, mais il gagne son pari puisqu’on a envie de connaître le destin des deux jeunes filles ! Que va devenir leur amitié à l’âge adulte ? L’intérêt du lecteur est attisé grâce au début du roman, qui s’ouvre  sur une Elena déjà âgée.

* * * 

En bref, un roman marqué par la réalité sociale de l’Italie des années 50. Malgré un rythme assez lent et des personnages difficilement attachants, on ne peut qu’être curieux du devenir des jeunes filles et de leur amitié.  

Verdict Une bonne suprise

Publicités

21 réflexions sur “L’amie prodigieuse, Elena Ferrante

  1. Je suis d’accord, je ne m’attendais pas à ça non plus ! Le côté très linéaire de l’histoire, de l’enfance à l’adolescence… mais il faut dire que ça éveille la curiosité. Par contre j’ai beaucoup aimé la peinture des différentes personnalités, le rapport entre Lila et Elena a quelque chose de dérangeant, et du coup d’intriguant…

    Aimé par 1 personne

    • C’est vrai que les personnages sont bien développés et intéressants ! Je me suis demandee si réellement les deux filles ont existé, parce que Lila quand même une personnalité très particulière ^^

      J'aime

  2. Je suis d’accord avec toi. Il est assez difficile de s’attacher à Lila. Son comportement est souvent agaçant, et il l’est d’autant plus qu’à aucun moment elle ne devient narratrice. Elle ne peut donc pas nous dévoiler ses sentiments, justifier ses choix. Malgré cela, on sent qu’elle possède quelques failles et j’espère que ces dernières seront révélées dans le deuxième tome.
    En tout cas, j’ai eu les mêmes impressions que toi face à ce livre ! 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. Très belle chronique, bien justifiée je trouve! Si tu penses lire la suite prochainement, on pourrait faire une lecture commune si tu as envie 🙂 On a quand même l’air d’avoir des goûts littéraires communs, c’est chouette!!

    Aimé par 1 personne

  4. Pingback: * Bilan du mois de mars * | Petite Plume

  5. Pingback: Tag PKJ : Les belles couvertures | Petite Plume

  6. Pingback: * Bilan du mois d’août * | Petite Plume

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s