* Bilan du mois de janvier *

cest-lheure-du

 

Ce mois-ci, j’ai lu…

9 livres et 2800 pages. Un bon bilan niveau quantité, plutôt mitigé niveau qualité, vous allez voir…

Un coup de cœur 

61ys6fkifll-_sx195_

Premier coup de cœur de l’année avec le roman de Liane Moriarty. Trois personnages féminins attachants, une ambiance de ragots, mères de famille et petites disputes, sans omettre des sujets plus graves. [voir la chronique]

Trois bons moments

J’ai été de nouveau séduite par la plume de Dickens dans Le Mystère d’Edwin Drood, un roman aux allures d’enquête, même si la fin inachevée a alimenté ma frustration [voir la chronique]. Je suis tombée amoureuse du manchot Juan Salvador et conquise par la relation particulière avec son sauveur [voir la chronique]. J’ai passé un agréable moment à la lecture de U4, un des quatre tomes relatant comment des adolescents survivent à une épidémie qui a décimé 90% de la population mondiale  [chronique à venir].

Une bonne surprise 

51i9y1n6fl-_sx307_bo1204203200_

J’ai terminé sur une note positive la saga irlandaise de Sorj Chalandon : enfin la réponse à nos questions ! [chronique à venir].

Deux abandons

les-mandarins-1

2246776015

Finalement, c’est un peu pour la même raison que je n’ai pas accroché à ces deux livres : trop intellectuels. D’un autre côté, il s’agit de romans dont j’avais entendu du bien mais dont l’histoire en soi ne m’intéressait pas particulièrement, ce qui explique aussi mon ressenti.  Premier essai pour Simone de Beauvoir, une sorte de portrait de la France incertaine au sortir de la guerre. Mais je n’ai pas réussi à m’intéresser aux préoccupations de  ces intellectuels, à la description sans fin des pensées tourmentées des personnages et aux divisions de la gauche. Le livre de Laurent Binet m’a un peu déboussolée : certes, je savais qu’il était question de Roland Barthes, mais je m’attendais simplement à un roman policier sur fond de milieu intellectuel français des années 70. En réalité, le roman est bourré de références à la linguistique difficilement assimilables pour un novice et entre dans les détails de théories incompréhensibles censées changer notre rapport au monde. J’ai cru percevoir un peu de second degré au début (une sorte de moquerie justement de ce milieu très fermé qu’est la sémiologie), mais force est de constater que ces théories constituent le cœur du roman… L’intrigue part un peu dans tous les sens (personnellement j’étais complètement perdue ^^) et abonde de scènes de sexe sordides (on se demande un peu l’intérêt parfois). Les nombreuses allusions à des personnages célèbres (politiques ou intellectuels) ne m’ont pas parlé, s’agissant d’une génération trop lointaine.

Deux lectures non chroniquées

Ne-t-inquiete-pas-pour-moi.jpg

9782253194187-001-t

Ne t’inquiète pas pour moi est un roman original constitué de posts-it collés sur le frigo/ Ces petits mots retracent les conversations d’une mère et sa fille qui ont bien du mal à passer du temps ensemble et à communiquer. La relation mère-fille prend tout son sens quand la mère tombe malade. Un livre touchant mais qui manque parfois de crédibilité (dans l’accumulation de circonstances qui font que les personnages se loupent constamment, dans les réactions ou les déclarations par posts-it interposés ou bien dans l’évolution rapide des événements). C’est un bel hommage à la particularité du lien mère-fille, même si j’aurais aimé que le sujet soit un peu plus développé. Le sumo qui ne pouvait pas grossir fait parti des petits contes philosophiques d’Eric-Emmanuel Schmitt. Une lecture plaisante qui nous emmène au Japon pour nous parler de l’acceptation de soi et la persévérance.

 

Ce mois-ci, j’ai posté…

  • 14 articles, dont 4 chroniques. Un mois très productif, la faute aux nombreux bilans pour clôturer 2016 😉 J’espère que je vous ne vous êtes pas sentis trop submergés, le rythme devrait ralentir en février… De mon côté, je redouble de motivation, je suis à jour dans toutes mes chroniques et j’ai même pris de l’avance pour les RDV (*fierté*). Reste plus qu’à garder le rythme de lecture !
  • Vous avez pu constater l’arrivée d’un nouveau genre d’articles dont je vous parlais depuis pas mal de temps : mes Incontournables ! Merci d’avoir été au rendez-vous, je prends beaucoup de plaisir à vous écrire ces billets 🙂

 

Bref,  un mois de folie niveau publications, un peu moins niveau lecture. La résolution de février ? Garder le cap et lire lire lire !

Publicités

13 réflexions sur “* Bilan du mois de janvier *

  1. C’est un peu pour ça que j’hésite à lire de Beauvoir, tu en as lu d’autres ? Je me suis décidée à lire le nouveau Liane Moriarty (on m’a dit qu’il était meilleur que le secret du mari). Un bilan assez chouette quand même, tu as prévu de lire quoi en février?

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s