Réflexions d’une blogueuse #7

NC

∼ Et si on imprimait son blog ? ∼

 

Il y a quelques mois j’ai vu passer une annonce publicitaire sur Twitter (j’imagine qu’elle est apparue sur la timeline de pas mal de blogueurs). Cette pub proposait, via le site Blook up, d’imprimer son blog. D’ordinaire, je ne clique pas sur les pubs, mais celle-ci a éveillé mon intérêt car je songeais depuis longtemps à un moyen de conserver mes chroniques dans un fichier texte et éventuellement de l’imprimer. Sauf que copier-coller une à une toutes mes chroniques me semblait assez fastidieux (sachant que je rédige directement sur WordPress). Je me suis donc lancée et ai testé pour vous Blook up !

 

Une solution pratique et sympa 

  • Le principe : Le site BlookUp permet de créer soi-même son « blook », mélange de book et blog. Il est adapté à toutes les plateformes de blog : wordpress, blogger, canalblog, overblog etc. C’est assez simple : on crée rapidement un compte, on se connecte à son blog pour transférer les données le temps de la création, on sélectionne les articles que l’on souhaite et la mise en page, puis la société (bordelaise ^^ ) imprime le livre et l’envoie par la poste ! C’est donc une solution très pratique et rapide, la constitution du blook vous prendra moins d’une heure. [Le site propose également l’impression de livres réalisés à partir de pages Facebook ou Instagram].
  • La plateforme a plusieurs points positifs. Lors de la constitution du blook, vous avez la possibilité d’inclure les commentaires des articles, la date, le nom de l’auteur des articles ainsi que d’éventuels liens. Tout au long du processus, des aperçus peuvent être générés pour contrôler le résultat final, et on peut également facilement revenir en arrière pour corriger. Le blook est personnalisé, ce qui laisse une certaine marge de manœuvre : on choisit les articles que l’on veut insérer dans le blook, on peut changer l’ordre des articles et modifier un article spécialement pour le blook sans qu’il soit modifié sur le blog. Le site proposait également d’insérer des pages du blog, mais cela n’a pas fonctionné dans mon cas, dommage.
  • L’inscription sur le site et la constitution du blook est gratuite, si bien que vous pouvez tout à fait décider de ne pas le faire imprimer si le résultat ne vous convient pas. Le blook est stocké trois mois sur le site, ce qui laisse le temps de réfléchir.
  • Le site propose une fonctionnalité supplémentaire qui permet de partager son blook en le mettant en vente. Vous pouvez ainsi consulter ou acheter les blooks d’autres blogueurs.

 

Une fausse bonne idée ?

Comme pour tout, j’ai également noté des défauts et des inconvénients qui nuancent un peu mon enthousiasme.

  • D’abord, j’ai été assez déçue au niveau de la mise en page, qui offre des possibilités très limitées. Contrairement à ce que je pensais, le blook ne reprend pas du tout le design du blog. Impossible, donc, de retrouver le thème, la police, le fond, la couleur de son blog chéri. C’est pour moi un énorme défaut, sachant que mon projet de départ était de constituer ce blook pour garder un souvenir du design du blog avant de faire d’importantes modifications sur le blog. Le site propose comme polices uniquement arial ou times new roman. Les choix sont assez contraignants et manquent de détails : on choisit la couleur du titre et du texte au début et on ne peut pas la modifier au cas par cas selon les articles ; pareil pour l’alignement du texte et la taille des images sur lesquels on ne peut pas revenir ensuite et qui s’imposent à tous les articles. Le rendu final sera donc très différent de l’apparence du blog : les pages ressembleront plutôt à de simples pages word, avec quelques problèmes de mise en page liés à ce que j’ai dit précédemment et certains symboles qui ne passent pas.

DSC_0021.JPG

  • Les contraintes de mise en page existent aussi pour l’aspect extérieur. On peut faire de jolies choses avec les premières et les quatrièmes de couvertures, mais encore une fois on a le choix entre 3 ou 4 trames à suivre, qui imposent des couleurs, des tailles de police, des agencements et des zones de texte. Ce n’est donc pas forcément adapté à ce que vous aviez envie de faire.
  • L’autre énorme défaut, rédhibitoire, est le prix. Je m’explique. En soi, le prix est assez correct. Le blook propose deux formats de livres : un en 15×21 cm à 9€ les 24 premières pages + 0,16€ par page supplémentaire, et l’autre en 21×27 cm avec 0,35€ par page supplémentaire. J’ai testé le format 21×27 cm. En évaluant le nombre d’articles et en comptant une page par article, je pensais m’en sortir à un prix raisonnable pour une centaine de page. Arrivée à la fin de la procédure, le choc… : 80 euros !!!!! En fait, comme mes chronique étaient assez longues, elles s’étalaient sur plusieurs pages, ce qui me faisait arriver à un total de 250 pages… Et 0,35€ par page supplémentaire, ça monte vite…  J’ai donc abandonné ce blook et j’ai retenté l’expérience avec un format 15×21 cm, avec lequel je m’en suis sortie avec 50€ pour un peu plus de 300 pages.  La contrainte de prix est donc assez forte et demande réflexion !
  • Le site propose une solution plus économe avec un format e-book à 3,50€. Cela peut être un compromis, même si je trouve que l’on perd quand même une grande partie de l’intérêt qui est d’avoir un vrai livre (matériellement parlant) de son blog ! Là où je trouve que le site n’est pas très clément, c’est que le format e-book ne convient pas à tous. J’avais tenté cette version, sans penser que cela ne pouvait être lu que sur les liseuses ou tablettes… Un peu l’arnaque à mon goût, sachant qu’un pdf aurait été plus simple et permettrait de conserver une trace numérique viable, voire d’imprimer soi-même quelques pages. [J’ai essayé tant bien que mal la conversion epub-pdf par un logiciel, mais la mise en page était catastrophique ^^] 

 

Quel intérêt, finalement ?

Après avoir bien critiqué le site, il est temps de faire le bilan de cette expérience.

Globalement, je suis satisfaite du résultat, malgré les problèmes de mise en page. Je peux tenir entre mes mains le livre de mon blog, et c’est ce que je voulais ! Contrairement à ce que je craignais, le format 15×21 cm est tout à fait satisfaisant, la reliure est solide et l’impression de bonne qualité. En conservant quasiment l’intégralité des articles (je n’en ai retiré que quelques-uns et aucune chronique), je parviens à un peu plus de 300 pages pour 1 an de blog.

DSC_0016.JPG

L’avantage de constituer un blook est de pouvoir garder une trace de son blog. Certains penseront sans doute que c’est totalement contraire à l’esprit web, par définition éphémère, et argueront que les particularités de l’écriture web (liens, vidéos, interactions, gifs, allers-retours sur le site…) rendent impossible sa  transcription sur le papier. Certes, c’est en quelque sorte trahir la notion de blog. Mais pour tous ceux qui comme moi restent fixés sur le papier, c’est une trahison nécessaire !

Je ne cesse de me dire que, sur le web, tout peut disparaître très vite, ne serait-ce que pour un problème technique, un bug généralisé ou un arrêt de l’activité par l’hébergeur. Et étant donné que je n’ai pas de sauvegarde du blog (d’ailleurs il faudrait que je me penche sérieusement là-dessus ^^ ), le blook est aussi une roue de secours. Si l’on possède une liseuse, c’est un moyen simple et économe de garder une trace numérique en format e-book. Cela peut permettre également de garder un aperçu avant une refonte du blog, comme je le disais tout à l’heure, même si les défauts de mise en page et le fait que le blook ne soit pas fidèle au design du blog compromettent cet objectif.

Quoi qu’il en soit, je serais heureuse de me replonger dans mon blog dans quelques années, le jour (lointain, je vous assure) où j’arrêterai Petite Plume et peut être même le blogging. Comme un album photo, le blook renferme les souvenirs de blogueurs ! Cela peut aussi être une idée de cadeau sympa, à la fois originale et personnelle, à faire à un blogueur. [en écrivant ces mots, je me rends compte qu’il faut les identifiants du compte du blog pour créer le blook, donc c’est un peu difficile pour faire une surprise à un blogueur ^^]

En conclusion, l’important est surtout de savoir sélectionner vos articles et de bien réfléchir à ce que vous voulez conserver dans votre blook, afin que cela reste abordable tout en étant fidèle. Le concept du blook est à l’origine plutôt adapté aux blogs de voyages ou de photos (famille, couple etc), avec peu de textes et donc plus courts. Cela est plus difficile pour un blog littéraire constitué essentiellement d’écrit, d’autant plus si vos chroniques sont très longues comme les miennes !

A vous de vous faire votre opinion et de juger si cette solution est adaptée à votre blog et à vos envies !  

 

 

 

[PS : Je ne suis pas payée par BlookUp pour faire cet article :p ]

Publicités

17 réflexions sur “Réflexions d’une blogueuse #7

  1. Je ne connaissais pas ce principe et n’y avais jamais pensé, mais c’est vrai que ça doit avoir un côté « mouvant » de pouvoir tenir ses petites chroniques en main et pouvoir les feuilleter à volonté des années plus tard ! Joli concept, même si je doit admettre que le prix et le manque de personnalisation dont tu parles risqueraient fort de me bloquer^^ »

    Aimé par 2 people

  2. Merci beaucoup pour cet article!! Je ne connaissait pas du tout et je trouve le concept franchement sympa!! (En plus une entreprise bordelaise, c’est parfait =P)
    Personnellement, je garde toujours une trace de mes chroniques sur Word pour pouvoir les relire à tout moment mais m’étant fait voler mon ordinateur à plusieurs reprises, j’ai souvent tout perdu donc l’idée de les avoir de façon concrète m’intéresse fortement! Puis ça permet d’avoir son blog dans les mains 🙂
    C’est vrai que les points négatifs peuvent freiner (notamment le prix, je fais souvent de grandes chroniques donc ça risque de monter pas mal …) et comme le blog évolue tout le temps avec de nouvelles chronique, je ne saurait pas trop choisir le moment de le sortir en format livre … Mais je garde l’idée sous le coude! 😀

    Aimé par 1 personne

  3. Je ne connaissais pas du tout, mais je dois reconnaître que c’est très intrigant. Tout comme toi, je suis encore très attachée au papier et cela pourrait être chouette de conserver à travers un livre certaines chroniques qui me tiennent à coeur. Bon, le prix fait un peu peur. Mais pourquoi pas tester !

    Aimé par 1 personne

  4. Je ne connaissais pas, je trouve le concept sympa. Mais, mon premier frein à cette démarche me concernant serait que je devrais tout relire et n’en serais jamais satisfaite.^^ Après comme toi, je me dis que la plateforme pourrait disparaître et tout ce que j’ai écrit avec. En tout cas, c’est sympa d’avoir partagé ton expérience !

    Aimé par 1 personne

  5. Pingback: * Bilan du mois d’octobre * | Petite Plume

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s