Mes envies livresques de la rentrée littéraire

Après avoir lu quelques articles de blogueurs sur la rentrée littéraire, je me suis dit qu’il était temps que je me penche de plus près sur les nouvelles sorties. Etre blogueur, c’est aussi se tenir au courant de l’actualité du monde du livre ! Cela me permet aussi d’y voir plus clair et de me constituer une petite liste en attendant que mon porte-monnaie daigne céder à la tentation !

Après un tour en librairie et quelques heures sur le net, cette rentrée semble receler de petites merveilles ! Nouveaux romans d’auteurs célèbres, livres historiques ou en lien avec l’actualité, romans sur la littérature, œuvres pleines de suspens et de ressorts dramatiques…  ce sont pas moins de 25 livres qui rejoignent ma Wish-List ! Afin que ce soit plus digeste pour vous, j’ai fait une sélection de ceux qui me font le plus envie.

* * *

 

David-Foenkinos-Le-mystere-Henri-Pick-240x351.jpg

Le mystère Henri Pick, de David Foenkinos

Un  livre centré sur la littérature avec un résumé particulièrement alléchant ! Quelque chose me dit que ce sera mon premier Foenkinos !

Erratum : Je viens de réaliser que ce livre est sorti en avril, soit pas vraiment pendant la rentrée littéraire ^^

 

 

CVT_La-ou-les-lumieres-se-perdent_5596

Là où les lumières se perdent, David Joy

Caroline du Nord. Dans cette région perdue des Appalaches, McNeely est un nom qui ne laisse pas indifférent, un nom qui fait peur, un nom qui fait baisser les yeux. Plus qu’un nom, c’est presque une malédiction pour Jacob, dix-huit ans, fils de Charly McNeely, baron de la drogue local, narcissique, violent et impitoyable. Amoureux de son amie d’enfance, Maggie Jenkins, Jacob n’a guère l’occasion de se montrer romantique. Il est le dauphin, il doit se faire craindre et respecter, régler les affaires de son père de la façon la plus expéditive qui soit. Après un passage à tabac qui tourne mal, Jacob se trouve confronté à un dilemme : doit-il prendre ses responsabilités et payer pour ses actes afin d’aller vers la lumière, ou bien s’enfoncer encore dans les ténèbres en suivant la voie paternelle ? Alors que le filet judiciaire se resserre autour de lui, Jacob a encore l’espoir de sauver son âme pour mener une vie normale avec Maggie. Mais cela ne pourra se faire sans qu’il affronte son père, bien décidé à le retenir près de lui.

La mafia, l’amour, la famille… Je dis oui !

 

 

9782221157923.jpg

Nora Webster, de Colm Toibin

Irlande, fin des années 1960. Nora, qui élève seule ses quatre enfants depuis la mort de son mari, tente de refaire sa vie sous l’oeil critique des habitants de la petite ville ou elle vit depuis toujours. Opiniâtre et indocile, elle s’affranchit peu à peu des cancans et s’autorise de menues libertés : prendre des cours de chant, s’acheter une chaîne stéréo… La profondeur des émotions que soulève en elle la musique s’accorde au réveil de sa sensibilité et de sa personnalité.

Une auteur dont j’ai entendu beaucoup de bien mais que je n’ai pas encore eu l’occasion de lire. Cela semble être le bon moment !

 

 

9782221193334.jpg

A la place du cœur, d’Arnaud Cathrine

Ce soir, Caumes a 17 ans et attend le déluge. Il ne sait qu’une chose : à la fin de l’année, il quittera sa ville natale pour rejoindre son frère aîné à Paris. Paris, la ville rêvée. Ce soir, Caumes a 17 ans et attend aussi le miracle qui, à son grand étonnement, survient : Esther – sujet de tous ses fantasmes – se décide enfin à lui adresser plus de trois mots, à le regarder droit dans les yeux et à laisser deviner un « plus si affinités »…
Nous sommes le mardi 6 janvier 2015 et le monde de Caumes bascule : le premier amour s’annonce et la perspective obsédante de la « première fois ». Sauf que le lendemain, c’est la France qui bascule à son tour : deux terroristes forcent l’entrée du journal Charlie Hebdo et font onze victimes…

J‘ai retrouvé ce livre dans pas mal de sélections, et ce n’est pas étonnant : les attaques terroristes ont marqué chacun d’entre nous, et l’approche de l’auteur semble originale et intéressante.


9782253107828-001-X.jpeg

Aux petits mots les grands remèdes, de Michaël Uras

Alex, notre héros passionné par les livres, a choisi d’exercer le métier peu commun de bibliothérapeute. Sa mission : soigner les maux de ses patients en leur prescrivant des lectures. Yann, l’adolescent fragile qui s’est fermé au monde ; le cynique Robert, étouffé par son travail et qui ne sait plus comment parler à sa femme ; Anthony, la star de football refusant de s’avouer certaines de ses passions… Tous consultent Alex. Mais qui donnera des conseils au bibliothérapeute lui-même ?

Autre roman sur les bienfaits de la littérature : ai-je besoin d’en dire plus ?

 

 

the-girls-emma-cline-editions-de-la-table-ronde-e1472195631986.jpg

The Girls, de Emma Cline

Evie Boyd, adolescente rêveuse et solitaire, vit au nord de la Californie à la fin des années 1960. Au début de l’été, elle aperçoit dans un parc un groupe de filles. Interpellée par leur liberté, elle se laisse rapidement hypnotiser par Suzanne et entraîner dans le cercle d’une secte. Elle ne s’aperçoit pas qu’elle s’approche à grands pas d’une violence impensable.

Un livre qui semble déjà un événement. En tout cas, il a l’air prometteur, je le verrai même bien en film !

 

couverture_je_mappelle_leon_definitive

Je m’appelle Léon, de Kit de Waal

Leon, 9 ans, est un garçon courageux. Quand un jour sa mère n’arrive plus à se lever le matin, il s’occupe de son demi-frère Jake. Quand l’assistante sociale emmène les deux garçons chez Maureen au gros ventre et aux bras de boxeur, c’est lui qui sait de quoi le bébé a besoin. Mais quand on lui enlève son frère et qu’on lui dit que chez ses nouveaux parents il n’y a pas de place pour un grand garçon à la peau sombre, c’en est trop.
Heureusement Leon rencontre Tufty, qui est grand et fort, qui fait du vélo comme lui et qui, dans son jardin, lui apprend comment prendre soin d’une petite plante fragile. Mais Leon n’oublie pas sa promesse de retrouver Jake et de réunir les siens comme avant. Le jour où il entend une conversation qui ne lui était pas destinée, il décide de passer à l’action…

Rien qu’à lire le résumé, je suis déjà attachée au personnage de Leon !

9782221187845.jpg

Nos âmes la nuit, de Kent Haruf

Dans la petite ville de Holt, Colorado, dans une Amérique profonde et isolée, Addie, une septuagénaire, veuve depuis des décennies, fait une étrange proposition à son voisin, Louis, également veuf : voudrait-il bien passer de temps à autre la nuit avec elle, simplement pour parler, pour se tenir compagnie ? La solitude est parfois si dure… Bravant les cancans, Louis se rend donc régulièrement chez Addie. Ainsi commence une très belle histoire d’amour, lente et paisible, faite de confidences chuchotées dans la nuit, de mots de réconfort et d’encouragement. Une nouvelle jeunesse apaisée, toute teintée du bonheur de vieillir ensemble.

On ne voit pas souvent des romans centrés sur des personnes âgées. Cela m’a l’air d’une belle rencontre et d’une tendre amitié.

CVT_Yaak-Valley-Montana_7506.jpg

Yaak Valley de Smith Henderson

Dans le Montana, en 1980.
Autour de Pete, assistant social dévoué, gravite tout un monde d’écorchés vifs et d’âmes déséquilibrées. Il y a Beth, son ex infidèle et alcoolique, Rachel, leur fille de treize ans, en fugue dans les bas-fonds de Tacoma, Luke, son frère, recherché par la police.
Et puis il y a Cecil l’adolescent violent et sa mère droguée et hystérique, et ce jeune Benjamin, qui vit dans les bois environnants, avec son père, Jeremiah Pearl, un illuminé persuadé que l’apocalypse est proche, que la civilisation n’est que perversion et que le salut réside dans la survie et l’anarchie. Pearl qui s’est exclu de la société, peut-être par paranoïa, peut-être aussi pour cacher qu’il aurait tué son épouse et leurs cinq enfants.
Au milieu de cette cour des miracles, Pete pourrait être l’ange rédempteur, s’il n’était pas lui-même complètement perdu…

Un livre plus sombre, rempli de personnages torturés. J’en frissonne d’avance !

ppm_medias__image__2016__9782226328755-x.jpg

La valse des arbres et du ciel, de Jean-Michel Guenassia

Auvers-sur-Oise, été  1890. Marguerite Gachet est une jeune fille qui étouffe dans le carcan imposé aux femmes de cette fin de siècle. Elle sera le dernier amour de Van Gogh. Leur rencontre va bouleverser définitivement leurs vies.
Jean-Michel Guenassia  nous révèle une version stupéfiante de ces derniers jours. Et si le docteur Gachet n’avait pas été l’ami fidèle des impressionnistes mais plutôt un opportuniste cupide et vaniteux ? Et si sa fille avait été une personne trop passionnée et trop amoureuse ? Et si Van Gogh ne s’était pas suicidé ? Et si une partie de ses toiles exposées à Orsay étaient des faux ?…

Admiratrice des peintures de Van Gogh, je ne pouvais pas passer à côté de ce roman !

 

 

2016-06-03-1464983657-5103793-DieunhabitepaslaHavaneYasminaKhadra.jpg

Dieu n’habite pas La Havane, de Yasmina Khadra

À l’heure où le régime castriste semble avoir vécu, Juan del Monte Jonava, à cinquante ans passés, chante toujours dans les cabarets de La Havane. Sa voix magnifique qui électrisait les foules lui a valu le surnom de « Dom Fuego », mais le temps s’est écoulé et sa gloire s’est ternie. À l’instar de nombreux Cubains habitués aux restrictions, Juan vit chez sa sœur et sa nombreuse famille. En quête d’un nouveau contrat, il traîne son mal être dans les rues de la ville, quand il tombe sur Mayensi, une jeune fille rousse et sauvage qui a fui son village. Touché par la grâce et le désarroi de la jeune fille, Dom Fuego décide de l’emmener chez sa sœur. Malgré la différence d’âge, il éprouve pour elle une attirance de plus en plus forte et, à son contact, la vitalité et la passion qu’il croyait à jamais disparues renaissent en lui. Hélas, cette beauté farouche semble nourrir une étrange méfiance à l’égard des hommes. Et si dom Fuego réussit à la séduire, il sait que ce moment de bonheur parfait qu’elle lui offre ne pourra être qu’une parenthèse miraculeuse.

Même si j’ai été déçue par un roman de Yasmina Kahdra, l’ambiance cubaine me tente bien…

 

faye.jpg

Eclipses japonaises, d’Eric Faye

En 1966, un GI américain s’évapore lors d’une patrouille dans la zone démilitarisée, entre les deux Corées. À la fin des années 1970, sur les côtes japonaises, des hommes et des femmes, de tous âges et de tous milieux, se volatilisent. Parmi eux, une collégienne qui rentrait de son cours de badminton, un archéologue qui s’apprêtait à poster sa thèse, une future infirmière qui voulait s’acheter une glace. « Cachés par les dieux », ainsi qualifie-t-on en japonais ces disparus qui ne laissent aucune trace, pas un indice, et qui mettent en échec les enquêteurs. En 1987, le vol 858 de la Korean Air explose en plein vol. Une des terroristes, descendue de l’avion lors d’une escale, est arrêtée. Elle s’exprime dans un japonais parfait. Pourtant, la police finit par identifier une espionne venue tout droit de Corée du Nord. Longtemps plus tard, le lien entre ces affaires remontera à la surface, les résolvant du même coup. 

Je n’avais jamais entendu parler de ces mystérieuses disparitions japonaises… Eric Faye donne envie de s’y plonger !

 

 

9782749148731.jpg

La où elle repose, de Kimberly McCreight 

À Ridgedale, petite ville aisée du New Jersey, le corps d’un bébé est retrouvé dans les bois voisins de l’université. Malgré toutes les rumeurs et les hypothèses que ne manque pas de susciter le drame, personne ne connaît l’identité de la fillette et encore moins les raisons de sa mort. Molly Anderson, journaliste indépendante récemment arrivée avec son mari et sa fille, est recrutée par le journal local pour couvrir le fait divers. Une affaire, pour la jeune femme, qui réveille un tourment douloureux. En effet, elle a perdu un bébé et ne s’est jamais vraiment remise de cette épreuve… Or, ses investigations vont mettre à jour certains secrets bien enfouis de cette petite communauté aux apparences si convenables.

Même si je ne suis pas adepte des thrillers, celui-là a du potentiel !

 

 

ob_172093_viv.jpg

Antoine Rault, La danse des vivants

Eté 1918. Dans un hôpital militaire, un jeune homme se réveille amnésique. Il a tout oublié de son passé, jusqu’à son nom, mais parle aussi bien le français que l’allemand. Les services secrets français voient en lui l’espion idéal. Ils lui donnent l’identité d’un mort allemand. Mais peut-on être un autre quand pour soi-même on est personne ?
Une intrigue qui n’est pas des plus originales mais drôlement attirante !

 

 


Voilà, j’espère que cette sélection vous donnera des idées et vous aidera à patienter un peu ! En effet, les livres de la rentrée littéraire n’atterriront pas de sitôt du côté des chroniques, étant donné que je tiens à réduire ma PAL et limiter mes dépenses pour l’instant… et puis j’aime bien avoir l’avis d’autres blogueurs avant d’acheter un livre !
En attendant, dites-moi tout, sur quelles sorties de septembre avez-vous flashé ?
Publicités

10 réflexions sur “Mes envies livresques de la rentrée littéraire

  1. Pingback: Tag : Tag livresque | Petite Plume

  2. Ta liste est génial. J’ai envie de tous les lire ! Voila qui va faire mal à ma Whish-list déjà très longue. Mais celui sur Van Gogh a tout particulièrement retenu mon attention. Je pense que si je dois craquer pour un ces sera celui-là !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s