Réflexions d’une blogueuse #3

NC

Trouver sa place dans la blogosphère

∼   ∼   ∼ 

 

Vaste question, que se pose tout blogueur à son arrivée à sur la toile, voire après.

En créant mon blog, j’étais assez étrangère à toutes ces préoccupations. Je me disais simplement qu’un blog littéraire cela serait sympa, que je pourrais parler de mes lectures et que ça me donnerait un projet dans lequel me lancer. Je n’allais pas sur la blogosphère avant d’avoir créé le mien, j’ai donc été très étonnée quand j’ai vu à quel point le monde littéraire en ligne était développé. Tous ces blogs, ces communautés, ces amitiés virtuelles ces pages Facebook, ces outils (Hellocoton, Livraddict, Babelio,…)…

Petit à petit sont donc venues les interrogations sur les visiteurs du blog : comment faire connaître le blog ? Car oui, bien sûr, on écrit d’abord pour soi et par plaisir, mais on aime aussi être lu pour ne pas avoir l’impression de parler dans le vide. En suivant d’autres blogs, en observant un peu les échanges entre bloggeurs et les « performances » d’autres bloggeurs bien installés, je me suis rendue compte que 1) J’entrais dans une masse de blogs où le mien n’était aux yeux des autres qu’un parmi tant d’autres et que 2) J’avais encore beaucoup beaucoup de chemin à faire.

Aujourd’hui, après 7 mois de blog, mon blog reste assez modeste. Une soixantaine d’abonnés Facebook, une cinquantaine d’abonnés sur le blog. Il m’arrive parfois d’être prise de doutes quand je vois des blogs avec des centaines d’abonnés et autant de visiteurs par semaine. Au début, je me disais que tout n’était qu’une question de temps : je venais d’arriver, je maîtrisais peu les codes du blogging, les outils de WordPress, je n’avais pas encore tissé de liens avec d’autres bloggeurs, il fallait le temps que je me fasse remarquer… Et puis je me suis rendue compte, un peu honteuse, que certains blogs, pleins de qualités, de professionnalisme et de visiteurs, étaient à peine plus vieux que le mien. D’où l’idée de cet article : au-lieu de se trouver des excuses ou de se plaindre, mieux vaut réfléchir ! Alors, comment trouver sa place ?

Je ne ferai pas une liste des astuces techniques, de type référencements ou réseaux sociaux. Il y a des dizaines d’articles à ce sujet sur la toile, et ce n’est pas ce qui m’intéresse ici. Il s’agit plutôt d’aborder sa manière de blogger de manière plus sereine et plus efficace.

 1) Prendre conscience que son blog n’est ni indispensable, ni attendu

Quand on débarque tout frais avec son blog, on a cette idée (particulièrement naïve) que tout le monde sait que vous venez de créer un blog, et qu’en plus de ça tout le monde va venir pour voir cette nouveauté de votre cru. Je pense que pour bien commencer, il faut se dire que non, tout le monde n’attend pas votre blog avec impatience, c’est à vous de vous faire remarquer. Ensuite, il me semble important de se détacher de tout critère d' »utilité » : on ne va pas forcément révolutionner le monde du blogging, notre blog ressemble sans doute à mille autres, des blogs littéraires il y en a des milliers et cela ne manque pas. Parce qu’une fois qu’on en a pris conscience, on peut se dire : Et alors ?! On s’en fiche, on est là pour prendre du plaisir, pas pour se demander ce qu’on a de plus que les autres (sinon, passez un entretien d’embauche !). Si il y a eu de la place pour des milliers de blog, il y a bien de la place pour le nôtre.

2) Se façonner une « marque de fabrique »

Pour compléter l’idée précédente, je rajouterais que tout le monde a sa particularité, même sans en avoir conscience. Certains bloggeurs se démarquent tout de suite par un certain humour, un certain style, un genre de prédilection, etc. Pour les autres (dont je fais partie), il faut chercher son identité de bloggeur, petit à petit, par tâtonnement. On n’a pas tous la même manière de bloguer et de chroniquer, pas tous le même style d’écriture, pas tous les mêmes goûts esthétiques et littéraires. Finalement c’est une longue recherche pour parvenir à un blog qui nous ressemble et qui nous convient, et donc se démarquer. Pour ma part, je suis encore en chemin et je progresse !

3) Avoir clairement en tête ses envies et sa ligne éditoriale

Avant de pouvoir trouver sa place, il faut être au clair avec soi-même, pour que les autres s’y retrouvent aussi. Je pense qu’il est important de définir au départ quel genre de blog et de bloggeur on veut être : strictement littéraire (c’est le choix que j’ai fait), culture, généraliste, humeurs ? en bloguant une fois par mois, une fois par semaine, tous les deux jours ? s’investir avec des outils pro ou  privilégier la simple passion lecture ? Présenter sa ligne éditoriale permet aux visiteurs de savoir tout de suite à quoi s’attendre et à soi-même d’être mieux organisé. Mais surtout, gardons en tête que cela peut (je dirais même « va ») évoluer, et c’est tant mieux ! Si ma ligne éditoriale assez stricte devient trop contraignante, j’adapterais sûrement la structure et l’organisation du blog. L’envie avant tout !

4) S’inspirer du meilleur et des conseils…sans imiter

Je pense qu’il est fondamental d’être attentif au travail des autres. D’abord, parce que lorsqu’on arrive on est novice et isolé. Se balader sur les autres blogs c’est le seul moyen d’acquérir les « codes » du blogging, de se faire connaître et de tisser des liens, d’échanger et d’apprendre. Personne ne naît avec WordPress et un blog littéraire dans le sang ! Cela permet aussi d’avoir du recul sur sa propre pratique en prenant conscience – cette fois-ci en tant que lecteur – de ce qui attire le regard ou non, de ce qui plait, de ce qui est fonctionnel, de ce qui donne envie de rester sur une page ou non. Surtout, en consultant régulièrement des blogs assez « connus », on finit par remarquer ce qui «  »marche » ». Je mets des double-guillemets parce qu’évidemment il ne s’agit pas de chercher une recette magique. Mais dans la manière d’écrire, dans la structure, dans le type d’articles, dans la manière de dialoguer avec sa communauté, on peut trouver des pistes d’inspiration pour soi. Pour ne citer qu’un exemple, avant, je ne connaissais pas du tout l’existence des Tags. A force de regarder d’autres blogs, je me suis rendue compte que le fait de poster de temps en temps des Tags diversifie l’activité du blog et rend plus agréable la visite, plutôt que d’avoir sans cesse des chroniques qui se succèdent. Pareil pour les catégories ou les menus : il faut rester attentif à ne pas embrouiller le lecteur. Pour le style, consulter d’autres blogs m’a permis de prendre conscience de la particularité de l’écriture web, ce qui n’est pas évident quand on est encore étudiant et que ce que l’on écrit le plus ce sont des dissertations… Ici, humour, langage plus détendu et autres effets sont les bienvenus ! Bref, nos « aînés » ont toujours quelque chose à nous apprendre ! Attention cependant à ne pas franchir la ligne rouge du plagiat : prendre des conseils, oui, copier un type d’articles, un design, un style, non !

5) Rester fidèle à soi-même et passionnée

Cela découle des pensées précédentes : s’il est bien de trouver de l’inspiration, de définir une ligne éditoriale, de faire évoluer son blog, il serait dommage en revanche de tomber dans le « faux ». Imiter un style d’écriture parce que cela fait bien, se contraindre à faire un genre d’articles parce qu’en général cela plait, ou bien poster tous les dimanches à 18h parce que cela amène de l’audience. Bien sûr, il y a forcément des « ruses » de blogueur. Mais à trop tomber dans la stratégie, on enlève le naturel. Pour trouver sa place, je pense qu’il n’y a pas de meilleure solution que de rester fidèle à ce que l’on fait, spontané et de suivre ses envies ! Après tout, un lecteur passionné donne toujours envie de lire ! Et un article « forcé », cela se sent immédiatement et la qualité en prend un coup.

6) Etre investie et dynamique

Tenir un blog demande du temps et de l’investissement, et je le ressens d’autant plus que mes études sont assez exigeantes en ce moment et mon emploi du temps pas toujours facile à gérer ! Je prends souvent du temps pour rédiger les articles. Vous aurez d’ailleurs sûrement remarqué que j’aime les chroniques assez fournies (je vois parfois des chroniques qui ne sont en fait que des résumés de la quatrième de couverture avec une phrase en guise d’avis, et je trouve ça dommage) même si cela peut être un défaut aussi ! Un article bâclé ou un blog non entretenu, c’est manquer de respect aux lecteurs. Il en va de même si on ne prend pas le temps d’aller regarder ce que font les autres. Il y a parfois des semaines où mon emploi du temps m’empêche d’aller visiter les blogs aussi souvent que je le souhaiterais, mais je me rattrape toujours ! Le petit plus, selon moi, c’est le dynamisme : qui n’a jamais envie de changement ? Voir une nouvelle catégorie d’articles, un nouveau design, une nouvelle bannière, cela fait toujours plaisir ! Et c’est une garantie de plus contre la lassitude ou l’ennui !

7) Cesser de se comparer aux autres

C’est un conseil que je me fais à moi-même car j’ai tendance à être émerveillée par d’autres blogs, quitte à dénigrer mon travail ! Certains blogs sont là depuis des années ou plusieurs mois, ont plus d’expérience, plus de maîtrise des outils web, peut-être même plus de talent et d’inventivité, ce qui explique que leur blog est plus joli/agréable/clair/populaire. Mais on n’est pas dans une compétition et le fait de tenir un blog doit rester un plaisir, un non pas un prétexte pour se morfondre parce que c’est mieux chez les autres ou qu’ils sont plus capables/doués ! Au-delà de ça, il faut savoir accepter que d’autres blogs auront toujours beaucoup plus d’audience que le sien, et finalement cela a peu d’importance. Quoi qu’il en soit, notre blog c’est notre petite créature, et on l’aime comme ça !

8) S’armer de patience… et surtout relativiser les chiffres

Je finirais sur une note de légèreté en disant que, de même que la comparaison peut être contre-productive, attacher trop d’importance au nombre de visiteurs qui viennent sur le blog peut vite devenir une obsession pour finalement nous détourner de l’objet de départ : écrire sur nos lectures. En ce qui me concerne, j’ai des périodes où je consulte h24 mes « stats » et des périodes où je me concentre sur ce que je vais lire sans me dire « oh la la il y a eu moins de monde sur a dernière chronique ».  On cherche tous à trouver notre place sur la blogosphère, chacun aura un espace à lui, plus ou moins grand. Il sera peut-être plus petit que ce qu’il aurait aimé, mais 1) cela n’est pas figé et définitif, tout le monde a commencé par 10 abonnés, il faut un peu laisser faire le temps ! et 2) le plus important c’est d’avoir des lecteurs fidèles et intéressés, pas leur nombre !


Voilà pour ces longues longues longues réflexions ! C’est un sujet qui me tenait à cœur et d’ailleurs beaucoup des « recommandations » sont en premier lieu adressées à moi-même ! J’espère que cela vous a plu !

Et vous, comment avez-vous trouvé votre place ? Quelles difficultés avez-vous rencontré ?

Publicités

30 réflexions sur “Réflexions d’une blogueuse #3

  1. J’en avais aussi parlé dans un billet parce que mettre un pied dans la blogosphère, quand on n’y connait rien, c’est s’assurer de faire des faux-pas, se rêver en superstar de la blogo en explosant les stats au détriment de toutes les bonnes règles de conduite qu’on s’était fixées au départ, être attirée par la lumière et se brûler les ailes. C’est un monde impitoyable fait de codes, de jalousies, d’opportunisme… mais aussi de belles rencontres et de belles découvertes.
    Il est essentiel à mes yeux de conserver la ligne directrice que je me suis fixée au départ et de continuer à bloguer en ayant plaisir à le faire, sans contrainte, sans avoir ne nez tout le temps dans les statistiques.
    Bonne continuation !

    Aimé par 3 people

  2. De très bons conseils, qui aident à relativiser^^
    Personnellement, je suis juste partie du principe que même si j’avais 3 lecteurs, tant qu’eux et moi prenions du plaisir avec ces articles, ça en vaudrait le coup et donc que j’aurais ma place :p

    Aimé par 3 people

  3. J’aime beaucoup ton billet et je me reconnais dans certaines choses que tu évoques. Par exemple je cherche et affûte encore ma façon d’écrire, et je pense que c’est une recherche sans fin 🙂 Je suis d’accord sur le fait qu’il existe une place pour chacun, si petite soit-elle. Toutefois, même si depuis que j’ai créé mon blog j’ai découvert la blogosphère (comme toi, j’ignorais jusque-là l’ampleur du phénomène), je ne souhaite pas nécessairement suivre « ce qui marche », tant pis pour mes statistiques, parce que certaines choses ne me correspondent pas (je pense aux tags par exemple) ou du moins pas encore, car on ne cesse d’évoluer et j’y viendrai peut-être un jour. Je souhaite que mon blog me ressemble et me fasse plaisir. Et s’il fait plaisir à d’autres, le mien est décuplé. J’ai encore du mal avec les aspects techniques : quand d’autres blogueuses expérimentées prendraient 3 minutes pour faire quelque chose, il me faut une demi-journée, mais après tout, ce n’est pas bien grave, cela me permet d’apprendre de nouvelles choses. Merci pour cette réflexion, je vais de ce clic aller découvrir le reste de ton blog !

    Aimé par 2 people

    • Merci à toi et bonne lecture sur le blog ! Tu as une manière très positive d’aborder ton blog ! Tu as raison de suivre ce qui te plait et te correspond ! Certains blogs évoluent vers quelque chose de très « pro » (y compris avec les outils web ou autres) mais finalement je trouve que le côté amateur et le fait de tâtonner pendant trois heures avant de réussir à faire ce qu’on voulait (je l’ai vécu plusieurs fois mais au moins j’étais fière d’y être parvenu à la fin ^^) cela fait aussi partie du charme du blog !

      Aimé par 2 people

  4. C’est vrai qu’on a une forte tendance à se comparer. A se dire, mince, mon blog doit être moins intéressant que les autres puisque je n’obtiens pas les mêmes statistiques. Mais après tout, on est présent dans la blogosphère pour se faire plaisir, pour échanger, pas pour rivaliser. Alors, je suis bien d’accord avec toi, il faut éviter de se comparer et ne pas se focaliser sur les chiffres 🙂 Pour ma part, j’essaie de ne pas trop regarder mes statistiques. J’écris mes articles selon mes envies et le temps dont je dispose, je réponds aux commentaires, vais en poster sur d’autres blogs, et c’est le principal. Une relation s’établit, et peu importe si c’est avec beaucoup ou peu de personnes. Car l’échange est bel et bien là 🙂

    Aimé par 3 people

  5. Super article avec des conseils géniaux ! Ton blog est super bien, en tout cas, il me plaît et je vois que je ne suis pas la seule ;), je suis sûre que les autres lecteurs arriveront avec le temps car ton blog est très intéressant, beaucoup l’aimeront. Bravo pour ta cinquantaine d’abonnés 😉

    Aimé par 3 people

  6. article très complet et agréable à lire. J’ai commencé mon blog il y a seulement 1 mois et c’est vrai que je me pose aussi des questions par rapport aux bloggeuses populaires. Mais il y a tellement de blogs que faire sa place est vraiment un challenge. Enfin pour le moment, j’adore écrire et réflechir à mes articles. Même si c’est vrai que quand on est fière d’un article, on a envie qu’il soit lu par les autres ^^ en tout cas plus de monde..
    Bisous

    Aimé par 2 people

  7. J’ai beaucoup aimé ton article que j’ai lu avec beaucoup de plaisir! 🙂
    Je viens a peine de commencer en tant que bloggeuse donc je me suis bien reconnue dans tes propos … Les débuts sont difficiles, on se demande comment sortir du lot face à tous ces blogs tellement bien fait! On se demande comment attirer les gens, les rendre curieux, faire en sorte qu’ils aient envie de voir voir nos articles … Et ça n’est vraiment pas évident! Personnellement, je me suis mise à suivre beaucoup de blogs et j’étais triste de voir que je n’avais pas forcément de retour, je me disais que c’était parce que j’avais un blog déplaisant …Puis je me suis remise en question en me disant que je faisais ça réellement pour le partage, si je suis les blogs ça n’est pas pour être suivie en retour mais parce que je suis vraiment intéressé par les nouveaux articles! Et même si j’ai peu de visites, le peu me fait plaisir et j’adore le fait de pouvoir échanger avec les gens sur des passions communes 🙂
    En tout cas bravo pour ton article 🙂

    Aimé par 3 people

    • Merci pour ton commentaire ! Je vois qu’on est passé par les mêmes étapes ^^ Personnellement mon problème est que dès que je vois un blog j’ai envie de le suivre, ce qui fait que je me suis vite retrouvée avec plus de 80 abonnements mais je n’avais jamais le temps de tous les voir ! Alors je me suis restreinte ^^ J’adore voir la diversité des blogs et les nouveaux articles ! C’est pour ça que je pense que c’est positif de voir ce que les autres font mais il ne faut vraiment pas que ça devienne un poids ou un prétexte à l’auto-critique ! On est toujours content quand on a un visiteur, peu importe si c’est 2 ou 15 ! Et puis cela va augmenter avec le temps ! Bonne continuation en tout cas ! 🙂

      Aimé par 2 people

  8. Pas le choix, il faut user de patience: trouver son style, tâtonner, jouer des réseaux sociaux, aller voir les autres blogs surtout les blogs pro pour voir comment ils fonctionnent et les blogs de conseils en blogging, laisser des commentaires, échanger avec les autres, interagir avec ses lecteurs, être régulier dans les publications et bien d’autres choses que même moi je ne maîtrise pas. C’est un travail perpétuel qui demande l’investissement et de la remise en cause. Mais à force de patience on progresse. Courage. 😉

    Aimé par 2 people

  9. Coucou ma belle 🙂
    C’est une super idée de faire un article réflexion 🙂
    Je comprends tout a fait ton impression quand je vois le blog des autres 🙂 le principal c’est de partager ta passion et de plaire aux personnes qui te lisent 🙂 donne juste le meilleur de toi-même 🙂
    Je suis de tout coeur avec toi ma belle 🙂
    Voici mon blog a moi si tu as envie d’aller voir car je suis plus blog culture avec un peu de littérature dedans 🙂 http://Www.Lemagdalexia.wordpress.com

    Aimé par 2 people

  10. Je crois que tout a été dit dans les commentaires. Un blog c’est du temps et de l’investissement, avec les semaines et les articles, on s’améliore – sans cesse, puis on se crée un « propre ton », mais il me semble que le plus important, c’est la passion et le partage. Qu’importe si on a 5 visiteurs par jour ou 500, il faut juste s’amuser.

    Aimé par 2 people

  11. Pingback: Petite Plume Awards (2016) | Petite Plume

  12. La qualité avant la quantité! Avoir des tonnes de vues pour faire monter ses stats, c’est assez facile. Avec un titre clickbait et beaucoup de publicités partout, on arrive à monter les stats, mais est-ce que ça vaut le coup? Perso, je rejoins ce que tu dis : être soi et être patient.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s