Tag : Qui a peur du grand méchant livre ?

Je reviens avec un Tag que je n’avais jamais encore jamais vu sur la blogosphère, grâce à la nomination de Beyond the Lines ! Je vous encourage d’ailleurs à aller voir son blog, il est assez récent et bourré de qualités ! Elle l’a trouvé elle-même sur Booktube donc tous ceux qui comme moi ne regardent pas les « vidéos littéraires » peuvent la remercier !

Le principe du Tag est assez drôle : il concerne cette chose terrible que l’on nomme les « pavés ». Il faut donc citer 5 gros livres (je dirais à partir de 600 pages ?) dans lesquels on a peur de se lancer et 5 petits livres (moins de 200 pages) que l’on a au contraire beaucoup aimé !

(Je m’excuse par avance pour les défauts de mise en page – variation des tailles d’écriture ou autres – car WordPress n’en fait qu’à sa tête sur cet article, je ne comprends pas ce qu’il se passe !)

 

∼ Les pavés ∼

 

Je dois reconnaître que j’ai eu beaucoup plus de facilités à trouver des pavés qu’à trouver des petits livres ! Deux conclusions : 1) Outre les nouvelles, les pièces de théâtres et les livres pour enfants, on trouve difficilement des ouvrages de moins de 200 pages ! 2) Il y a tellement de gros livres qui me tentent mais si peu que j’ai eu le courage de lire ! Vous trouverez dans cette sélection beaucoup de classiques car il est quand même rare (adaptation au lecteur oblige ?) de nos jours de voir des romans de 900-1000 pages.

L’Idiot, de Fédor Dostoïevski (900 pages)

9782253067085

Ah Dostoïevski… Si connu et pourtant sa réputation lui fait défaut : nombreux personnages, noms russes imprononçables et surtout…quelle longueur ! J’ai pourtant aimé « Crimes et châtiments » et attends de trouver le temps de lire celui-là !

Les Misérables, de Victor Hugo (3 tomes, de 600 pages chacun)

9782253096337

LE pavé par excellence, celui dont tout le monde a entendu parler mais que personne ne peut prétendre avoir lu dans sa version intégrale. Adepte de classiques et d’Hugo, je ne compte plus le nombre d’années qu’il est dans ma Wishlist !

Les piliers de la terre, de Ken Folett (1000 pages)

71rkYo86bYL

Ken Follett aussi est célèbre pour ses romans généreux. C’est en voyant l’adaptation du roman en série (je ne peux que vous la conseiller, elle se regarde bien plus facilement et l’acteur principal est excellent !) que j’ai eu connaissance de son livre. Il ne me reste plus qu’à me lancer !

La vérité sur l’affaire Harry Quebert, de Joël Dicker (850 pages)

La_Verite_sur_l_Affaire_Harry_Quebert

Il a obtenu un grand succès auprès des lecteurs et des libraires, si bien qu’on en a énormément entendu parler. Le nombre de pages m’avait un peu freinée, d’autant que j’ai vu certains commentaires se plaignant de quelques longueurs et de défauts d’écriture. Mais c’est aussi un coup de cœur pour beaucoup et en cela j’ai envie de me faire mon avis !

David Copperfield, de Charles Dickens (1000 pages)

9782070400478

Mon expérience de Dickens avec “Les Grandes Espérances » m’avait laissée tiraillée entre une partie trop sombre et pas assez dynamique et une autre où tout l’intérêt du récit se dévoilait. Cela m’a donnée d’autant plus envie d’aller voir au concret l’œuvre de Dickens dont on connaît tous l’univers (enfance, misère, violence, orphelins etc) mais rarement la plume. Si je ne l’ai toujours pas lu, c’est que j’attends d’être dans un bon état d’esprit pour me plonger dans un long roman sombre !

 

 

Et en bonus, un pavé de ma PAL :

Belle du Seigneur, d’Albert Cohen (1100 pages)

7701622831_belle-du-seigneur-d-albert-cohen-folio

 Je l’ai trouvé dans la bibliothèque familiale, ce pavé qui divise les avis : fresque géniale sur l’amour ou ennui mortel ? Je n’ai pas encore eu le courage de trancher pour ces 1100 pages ! Pour vous dire, cela représente le nombre de pages que je lis certains mois !

 

 

 ∼ Les petits livres sympathiques ∼

Bien sûr, il ne faut pas la même motivation pour se laisser tenter par ces mini-romans ! Mais il peut par contre être nécessaire de laisser de côté des préjugés (petit livre = livre enfantin ou bâclé) pour apprécier une lecture simple (et souvent pleine de réflexions) et prenante dans laquelle on entre et on sort d’une traite !

La mécanique du cœur, de Mathias Malzieu (155 pages)

mecanique.jpg

Des livres courts pleins de poésie et de fantaisie : on reconnaît tout de suite la plume de Mathias Malzieu qui fait mouche à tous les coups ! J’ai autant apprécié cette fable touchante sur l’amour que son ode sur le deuil Maintenant qu’il fait tout le temps nuit sur toi )

 

L’Appel de la forêt, de Jack London (160 pages)

51KE+joEiCL__SX308_BO1,204,203,200_

C’est mon copain qui m’a fait découvrir cet hymne à la nature. On est placé dans la tête de Buck, un chien de traineau qui aspire au retour à la liberté et ressent l’appel de la forêt.

 

Oscar et la dame rose, d’Eric-Emmanuel Schmitt (115 pages)

9782210754904

J’avais lu Oscar et la dame rose  il y a quelques années dans le cadre scolaire. Ce roman fait partie d’un cycle de petit récits mêlant philosophie et réflexion sur la religion.  Ici, plus concrètement, il s’agit de l’histoire d’Oscar, un petit garçon atteint de leucémie. Pour l’aider à affronter sa maladie et lui permettre de vivre par procuration, Mamie Rose lui propose un jeu : chaque jour comptera pour 10 ans. Le livre est ainsi composé des lettres qu’Oscar écrit chaque jour à « Dieu » et dans lesquelles il fait preuve d’une maturité hors du commun. C’est une très belle histoire, touchante, sur la difficulté de faire face à la maladie, mais surtout sur les étapes de la vie et l’enfance.

Antigone, de Jean Anouilh (120 pages)

AntigoneAnouilh

Antigone… Que pourrais-je dire d’autre à part que cette pièce de théâtre – enfin la réécriture géniale d’Anouilh – est un coup de cœur depuis la première fois que je l’ai lue en 3ème ? L’auteur parvient à dépoussiérer la tragédie antique pour en faire un récit sur la résistance, sur le bonheur, sur la vieillesse, porté par la personnalité extraordinaire d’Antigone.

Vingt-quatre heures de la vie d’une femme, de Stefan Zweig (145 pages)

Zweig-24-heures-de-la-vie-d-une-femme

Je termine par Stefan Zweig, un de mes auteurs préférés et un monument de la nouvelle. J’aurais pu citer toutes ses œuvres, mais puisqu’il fallait faire un choix… : le récit commence sur une histoire d’infidélité pour nous montrer comment une rencontre peut bouleverser une vie et comment vingt-quatre heures peuvent marquer un individu pour le reste de son existence.

 


 

Voilà, j’espère que la sélection vous a plu ! N’hésitez pas à me dire si vous avez les mêmes appréhensions pour les pavés !

Je tague donc 5 personnes pour nous parler de leurs phobies littéraires ! J’ai essayé de trouver des personnes qui n’ont pas encore été taguées !

Publicités

24 réflexions sur “Tag : Qui a peur du grand méchant livre ?

  1. Je te conseille mille fois La vérité sur l’affaire HQ ! Moi j’avais adoré 🙂 (et dévoré!) Les piliers de la terre me tentent aussi ! Et les Misérables, mon Dieu, ça fera mal, mais j’ai bien envie d’essayer x) et j’ai adoré La mécanique du coeur aussi 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Une amie m’a prêtée la vérité sur l’affaire HQ il y a un mois. Quand j’ai vu la taille du bouquin… O.O mais je l’ai lu en 1 semaine tellement il est captivant, facile à lire et c’est un vrai pagesturner (comment ça s’écrit?)
    Article très sympa, je vais continuer la lecture de ton blog.. ^^
    Bonne soirée!

    Aimé par 1 personne

  3. Merci de m’avoir tagué, ça va être drôle de le reprendre étant donné que j’évite le plus possible les gros pavés xD Crime et châtiment je l’avais beaucoup aimé aussi, j’avais peur mais en fait il se lit très bien je trouve. Peut-être que j’aurais le courage de me lancer dans L’diot un jour ^^ Je crois que je vais aussi citer la vérité sur l’affaire HQ x)

    Aimé par 1 personne

  4. Merci pour le tag 😀 Jolie sélection de pavés!! Que de classiques qui font peur ^^ La Vérité sur l’affaire Harry Quebert, il faut absolument que tu le lises, il est génialissime. Il se dévore! J’ai lu tous tes petits livres, que j’ai tous aimés! (Le Zweig est juste sublime, j’adore ausis cet auteur) à part L’appel de la forêt, qu’il faut que je lise très vite 🙂
    Je fais le tag dans le weekend, merci encore! ça faisait un moment que je n’en avais pas fait ça tombe bien!

    Aimé par 1 personne

  5. Ah Les Misérables ! C’est vrai que ce gros pavé peu faire peur. Je l’ai lu en entier quand j’étais petite (c’était en plusieurs livres donc ça m’avait moins impressionné 😉 ). Je te le conseille fortement c’est très bien écrit et c’est un livre marquant.

    Aimé par 1 personne

  6. En seconde j’avais commencé la lecture des Misérable, mais le début était assez long à venir alors j’ai abandonné très vite … Il faudrait que je m’y remette … Mais il me fait un peu peur ce gros pavé.
    Ah Antigone ! Un de mes livres favoris !

    Aimé par 1 personne

  7. Pingback: Tag – Qui a peur du grand méchant livre ? | Livres de Folavril

  8. Pingback: Petite Plume Awards (2016) | Petite Plume

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s