« Cinder », Marissa Meyer

Cinder_book_cover

Coup de cœur ♥♥♥

 

Avant toute chose, je dois dire que cette série ne m’attirait pas spécialement et que je n’aurais jamais eu l’idée de lire les Chroniques lunaires sans le Challenge d’hiver Masscritics (« lire une réécriture de conte ») et surtout sans l’article de La tête dans les livres (que je remercie parce jusqu’à ce que je lise son article sur les contes, j’étais totalement désespérée de trouver une réécriture ^^ ) ! J’ai retrouvé ensuite la saga chroniquée chez Lestrange in Wonderland, et ça m’a donné d’autant plus envie de me lancer !

Toi qui pense que ce livre n’est pas fait pour toi, cette chronique t’est destiné !

Cinder, pour faire simple, c’est un mix entre Cendrillon et la science-fiction. Drôle de mélange, me direz-vous. Eh bien non, cela marche parfaitement ! L’histoire se passe à New Beijing, une ville futuriste dans laquelle humains et androïdes cohabitent. Linh Cinder est une mécanicienne talentueuse, mi-humaine, mi-cyborg, méprisée en raison de sa part « robot ». Sur fond d’histoires d’Etat et d’épidémie mortelle, elle reçoit la visite du Prince Kai, une rencontre qui va bouleverser son existence.

On ne peut que saluer l’originalité et l’audace de transformer un conte de fées en récit de science-fiction ! Le plus intéressant dans tout cela est que l’on n’est pas dans une simple copie de l’histoire de Cendrillon. Marissa Meyer s’inspire de l’univers de ce conte mais l’histoire s’en détache et finalement cela n’a rien à voir. On garde cependant le plaisir de retrouver des éléments connus, à travers des grandes figures (la fille brimée, le prince, la belle-mère) et des épisodes particuliers (l’obligation de faire le ménage, le bal et les chaussures).

L’auteur séduit le lecteur avant tout avec ses personnages. Cinder est tout de suite attachante. Elle a le charme du héros paria, celui qu’on soutient puisque, placé de son côté par la narration, on ressent d’autant plus l’injustice des discriminations et des brimades. Adoptée par un homme qui a depuis disparu, elle est élevée par une femme qui n’a jamais voulu d’elle et lui fait sentir qu’elle n’appartient pas à la famille. Traitée comme une moins que rien car elle est cyborg, elle passe son temps à travailler dans sa petite échoppe à réparer les androïdes et les objets électroniques, ramenant de l’argent qui ne lui appartiendra jamais. Le fait qu’elle soit cyborg lui donne à nos yeux un attrait particulier. Gentille, certes, mais aussi douée, courageuse, ayant peu d’amour-propre mais beaucoup de dignité, elle a ce quelque chose qui en fait un personnage coup de cœur.

Cinder a pour seule amie un androïde aux réactions très humaines, Iko, particulièrement drôle et vivant ! Quant au Prince Kai, on est à deux doigts de tomber amoureuse de lui, tant il semble avoir toutes les qualités (sans être trop caricatural).

Le rajout d’aspects fantastiques, comme la létumose (une terrible épidémie dont personne n’a le remède et qui décime la population) ou encore ceux que l’on appelle les « Lunaires » enrichit l’histoire et la rythme de nombreux rebondissements. Au total, Marissa Meyer nous embarque, convaincus et intrigués, dans le monde qu’elle a imaginé, y compris si, comme moi, on n’est pas fan de science-fiction. On souhaite déchiffrer les énigmes en même temps que Cinder et pour cela on tourne les pages jusqu’à la dernière !

Cinder a toutes les caractéristiques d’un premier tome, il ne fait qu’introduire un univers futuriste dont on n’a pas encore toutes les clés et qui se dévoilera progressivement à travers les histoires de Scarlet et de Cress. Notre curiosité est aiguisée, mais bizarrement ne pas en savoir plus sur ce monde « lunaire » ne m’a pas manqué, puisque j’étais tout entière absorbée par le destin des personnages. On verra ce que l’avenir nous réserve !

* * *

En un mot, j’ai littéralement ADORE ce tome et j’ai hâte de découvrir la suite, avec peut-être un petit regret de devoir déjà quitter le focus du personnage de Cinder (même si elle sera présente de manière plus minime dans la suite de l’histoire). Je vous retrouve donc très vite dans la chronique de Scarlet !

Publicités

20 réflexions sur “« Cinder », Marissa Meyer

  1. Mon Dieu, j’ai l’impression d’être la dernière à ne pas avoir lu ce livre ^^ ! J’en ai entendu parler pendant très longtemps sans qu’il me tente, j’ai fini par changer d’avis et j’aimerais le lire mais il y a tellement de livre dans ma wish-list ^^

    Aimé par 1 personne

  2. Contente qu’il t’ai plu ^^
    Comme toi, il ne m’attirait pas tellement à la base mais l’enthousiasme de Fanny a fini par me convaincre et ça a été un coup de cœur.
    Ne t’en fait pas pour la suite, Cinder est encore très présente (à peu prés la moitié du livre). J’ai hâte de voir ce que tu vas en penser 😉

    Aimé par 1 personne

  3. Pingback: Scarlet, Marissa Meyer | Petite Plume

  4. Pingback: * Bilan du Challenge d’hiver Masscritics * | Petite Plume

  5. Pingback: * Bilan du mois de mars * | Petite Plume

  6. Pingback: Tag : le questionnaire de Proust | Petite Plume

  7. Pingback: Cress, de Marissa Meyer | Petite Plume

  8. Pingback: Tag : 20 livres pour 2016 | Petite Plume

  9. Pingback: Mes livres coups de cœur de 2016 | Petite Plume

  10. Pingback: Disney Tag | Petite Plume

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s