« Divergente 2 », Veronica Roth

On retrouve Divergente pour la suite de la trilogie ! L’avis du premier tome est disponible ici ! J’ai longtemps hésité à vous chroniquer ce tome, n’étant pas sûre d’avoir assez de matière pour le faire. Mais pour une question de cohérence, je me suis décidée ! Alors allons-y !

couv42872342Si vous vous souvenez bien, à la fin du tome 1, Tris échappait de justesse au massacre des Altruistes par des Audacieux sous l’effet d’une manipulation orchestrée par les Erudits. A présent, les certitudes de Tris ont volé en éclat, l’affrontement est inévitable entre les factions. Tandis qu’elle cherche refuge à tour de rôle dans plusieurs factions différentes, son statut de Divergente et de rebelle contre l’autorité ne cesse de la mettre en danger. Va-t-elle assumer la responsabilité de rétablir la paix et l’ordre dans ce monde déchiré ?

* * *

Contrairement aux craintes que j’évoquais à la lecture du tome 1, le fait qu’on ne soit plus dans une phase d’initiation du personnage ne m’a pas dérangée plus que ça, parce que l’auteur est autant douée pour les scènes d’action que pour les dialogues ou les introspections. Les personnages de Tris et Quatre (non parce que « Tobias », ça craint un peu, non ?) sont vraiment complets et attachants, et on ne peut qu’être heureux de les suivre à nouveau dans le tome 2 !

L’ambiance du deuxième tome est différente, puisqu’on est face à une Tris en proie au chagrin, à la culpabilité, au traumatisme, au doute, après la mort de ses parents et de Will (son ami Audacieux qu’elle avait dû tuer car il était sous l’influence de la manipulation des Erudits). A vrai dire,  à la longue cela m’a plutôt agacée, en particulier son incapacité à tenir un pistolet ou ses tendances suicidaires (sacrificielles) à répétition.

J’ai trouvé également un peu répétitif les tensions ou les disputes de Tris et Quatre, quand chacun ment à l’autre alors qu’ils se sont promis de ne pas le faire. Mais d’un autre côté, d’habitude, une fois qu’un couple s’est formé dans une  fiction, on a tendance à s’ennuyer parce qu’il n’y a plus rien à dire. Or là, comme ils sont toujours en situation de stress ou d’action, on ne tombe pas dans la monotonie !

Par contre, on ne s’ennuie pas ! Les péripéties s’enchainent (certes de manière peu crédibles, mais qui lit une fiction pour que ça ressemble à la réalité ?), les personnages n’ont pas le temps de souffler ! Le suspens nous tient en haleine à coup de surprises, de trahisons et de retournements, et l’auteur a le don de mettre Tris et Tobias dans des situations impossibles, à tel point qu’on se demande parfois s’ils vont s’en sortir.

On a l’occasion d’en savoir plus sur le fonctionnement et les valeurs de chaque section (alors que dans le tome 1 on ne connaissait finalement que les Altruistes et les Audacieux). Et puis scoop : on voit enfin les sans-factions !!!

L’histoire ne reproduit pas les mécanismes classiques des dystopies, où des personnages qui se rebellent contre une institution ou des dirigeants, et j’ai apprécié que ce soit plus complexe : les factions ont les défauts qu’on a vu dans le premier tome mais les personnages se battent avant tout pour la paix et pour que chaque faction et chaque individu ait le droit d’exister.

* * *

En un mot, un bon deuxième tome, peut-être pas le meilleur, mais qui permet de mieux découvrir l’univers de Divergente ! Je vous dit à bientôt pour le tome 3 !!

Verdict Un bon moment

Publicités

Une réflexion sur “« Divergente 2 », Veronica Roth

  1. Pingback: « Divergente 3 , Veronica Roth | «Petite Plume

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s